home | Facteurs de pianos en France


Facteurs de pianos en France
-Bo-By-

Liste non exhaustive ouverte à toutes les informations, précisions, rectifications, photos ... 
© Copyright all rights reserved

 Utiliser Ctrl + f à chercher un nom sur cette page

a | b | c | d | e | f | g | h | i | j | k | l | m | n | o | p | q | r | s | t | u | v | w | x | y | z

Marques Image Infos Adresses
       
BOCCHI M.  

Facteur et/ou marchand de pianos et fabricant d'instruments jouets ca. 1921-29

 

rue Jacques-Cartier (**1921)(*1929), Alger (maintenant Algérie)
BOCH Alloys
| Aloys
 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de clavecins et Forté-pianos' (°1795) Paris
BOCQ A.
| BECQ

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1871-73 35, boulevard Magenta (**1871)(**1873)(arr.10), Paris
BOCQUARD Charles 'Facteur de pianos' ca. 1854 24, rue Aubry le Boucher (1854)(¹⁰)(arr.4), Paris
BOCQUET Jean Joseph Auguste

(ca. 1800 - 1856)(¹⁰)

'Facteur d'orgues' ca. 1856

Veuf de HENRY Anne (¹⁰)

39, chemin de Vincennes (1856)(¹⁰), Saint Mandé, Paris
BODEFROYE  

"Se vende en зЭ rí. un piano de excelentes voces, cinco octavas, caja y pies de la mejor caoba maciza, construido en Paris por Bodefroye ." Diario de avisos de Madrid, Tomas Jordan, 1830

 

'Facteur de pianos' ca. 1830

VOIR AUSSI ...

GODEFROID

Paris
BODESCOT Mad. Annette  

'Facteur de pianos' ca. 18??

Veuve de Adolphe MAGNUS (°1842)

ELFERS & MAGNUS (**1887), voir ELFERS

 

Orléans
BODET M. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921-26

'Piano- u. Harmonium-Handlung' (x1926)

56, rue Saint-Georges (**1921)(x1926)(arr.9), Paris
BODSON J.

 

Pneuma-accordéon Jazz -
avec un système emprunté aux orchestrions pneumatiques allemands
  (date ?)

 

 

'Facteur de pianos mécaniques', électriques et automatiques ca. 1913-24

'Comptoir Musical Parisien' (x1922)

1924 - Repris par LUCHE : "Vendeur : Bodson - Acquéreur : Luche - Domicile pour les opposition : 70, Tournelles - Fonds vendu : Pianos électriques et automatiques, 22-23, pass. Panoramas." Archives commerciales de la France : journal hebdomadaire, 15/10/1924, p. 1818 (gallica.bnf.fr)

 

70, rue des Tournelles (*1913)(arr.4), 22-23, Passage des Panoramas (x1922)(arr.2), Paris
BOÉ  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1860-1929 [depuis 1860 (*1913)(x1926)]

Successeur de BAUER de Tarbes ?

BOÉ Michel (x1912)

'Händler mit Musikal., Pianos, Harmoniums u. Musikinstr.' (x1912)(x1926)

BOÉ P. & Fils (**1921)(x1926)(*1929)

 

6, rue Brauhauban (x1910)(***1911), boulevard Bertrand Barrère (x1912), 7, Avenue Bertrand-Barrère (*1913)(***1914)(**1921)(x1926)(*1929), Tarbes
BOELL  

"M. Boell, facteur de pianos et égaliseur, accordeur des premières fabriques de Paris, a l'honneur de prévenir les personnes qui ont des pianos à réparer, enfin tout ce qu'un piano usé pourra désirer, il se charge de le mettre dans son état primitif. Avantageusement connu à Toulouse, par son travail habile, les personnes qui voudront bien lui accorder leur confiance, pourront s'adresser chez Pampuza, hôtel de Paris, place Lafayette." Le Journal de Toulouse, 07/12/1848, p. 4 (rosalis.bibliotheque.toulouse.fr)

 

'Facteur de pianos et égaliseur' ca. 1848 chez Pampuza, Hôtel de Paris, place Lafayette (xx1848), Toulouse

Paris

BOETTIGER

 

"Un organisé ou jeu de flùte, composé de cinq octaves, ayant un très-beau clavier en bois d'acajou; un forté-piano ordinaire à deux cordes et 5 octaves; à vendre à bon compte. S'adresser au sieur Boettiger, facteur de forté-piano, maison de M. Romagnési, rue S.e-Catherine, près le lycée." Journal du Loiret, 01/06/1811, p. 1 (Aurelia.Orléans.fr)

 

'Facteur de forté-piano' ca. 1811 maison de M. Romagnési, rue Sainte-Catherine, près le lycée (**1811), Orléans
BOFFRIED Johann
| GOFFRIED
 

'Facteur de pianos' ca. 1???

"Un forte piano, de Johann Boffried 1 [sic], rue des petits-Carreaux, n° 5 ... [...]
BOFFRIED, probablement Goffried, luthier d’origine anglaise, élève de Blanchet."
Un inventaire sous la terreur, Bruni, 1890

 

5, rue des Petits-Carreaux (?)(arr.2), Paris
BOHAIN Victor Maurice  

'Facteur de pianos' ca. 1912

1912 - "Liquidation judicaire - Amiens. — BOHAIN (Victor-Maurice), facteur de pianos, 26, Noyon. — 21 juin 1912. — L. M. Dauban." Archives commerciales de la France, 09/07/1912, p. 966 (gallica.bnf.fr)

 

26, rue Noyon (1912), Amiens
BOHEM  

Dans les archives de Lille entre les "Libraires et imprimeurs" 1813-1881, on trouve :

BOHEM (Désiré, Louis, Gustave)(1815 - 1844) : lithographe
BOHEM, née BAYART (Juliette, Aimée, Joseph)(1821 - 1852) : lithographe, l'épouse

VOIR AUSSI ...

... à Lille vers 1893, un certain LEIBNER-BOHEM Ch., avec un COURTOIS comme successeur, probablement marchand de musique, 17, rue de la Grande Chaussée, 17. Voyez aussi LEIBNER (et LEIBNER-BOHEM) à Lille.

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1822-1906

'Graveur' (*1818)

On trouve vers 1818 un BOHEM, graveur et souvent sous le nom 'BOHEM-VAQUET' (*1818)

Plus tard en 1841, de nouveau un BOHEM, 'graveur de musique' (*1841)

BOHEM Vve. ou BOHEM Mme (***1832)(**1833)(*1837)(**1842), 'marchande de musique'

BOHEM Désiré Louis Gustave (¹⁵), son fils

'Facteur d'instruments' (x1869)

BOHEM Hypolyte (xx1862)(***1863)(y1864)(*1875)(*1876)(*1898)

Plus tard repris par MARTIN de Lille (*1895)(x1906)

BOHEM Hipp. (x1906), 'Piano- u. Orgel-Handlung'

 

[26], rue de la Grande Chaussée (**1822)(**1833)(*1837)(xx1838), 19, Marché aux Poulets (1844)(¹⁵), 20, rue de la Grande Chaussée (xx1862)(***1863)(y1864)(*1875)(*1876)(*1895)(*1898)(x1906), 18, rue de Fleurus (*1901), Lille
BOHL  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

AURAND & BOHL, successeur de Samuel WIRTH. (°1830) Lyon
BOHL Léon

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-21 [depuis 1903 (*1913)] 30, rue de la Sablière (*1913)(**1921), Le Creusot
BOHLMAN  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

 

Paris
BOHN Alfred  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921-26 [depuis 1864 (**1921)(x1926)]

'Metallblasinstr.-Macher, Piano-, Harmonium-, Musikinstr.- u. Sprechm.' (x1926)

 

3, place de la Liberté (**1921), 2, place de la Liberté (x1926), Guebwiller
BOHNE P. E.  

Facteur de claviers pour pianos ca. 1878

 

Mention honorable Paris, 1878

 

9, rue des Partants (1878)(arr.20), Paris
BOIDIN Michel  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-12

'Piano- u. Orgel-Händler u. -Verleiher' (x1906)

'Modewaren-Händler, führt nebenbei Pianos u. Orgeln' (x1912)

 

19, Grande Place (x1906)(x1912), Péronne
BOILEAU Victor Vve.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1912

'Piano-, Harmonium- u. Musikinstr.-Handlung' (x1912)

 

50, rue Chaudrier (x1912), La Rochelle
BOIREAUX François Xavier

(1787 - 1862)

 

INFO EXTRA

Voir the family Tree d'Edouard THUREAU sur Geneanet

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1835-39

"Mlle Boireaux, donnera, le jeudi 14 mars prochain, dans les salons d’Erard, rue du Mail, 13, une soirée musicale dans laquelle, outre la jeune et intéressante bénéficiaire, on entendra les artistes dont les noms suivent, qui se sont empressés de lui offrir le concours de leur talent : Partie vocale : MMmes Widmann, Dobré ; MM. Alexis Dupont et Dérivis, de l’Académie royale de Musique. Partie instrumentale : MM. Dorus, de l’Académie royale de Musique, Lecointe, Boisseau et Godefroy. On se procure d’avance des billets chez M. Boireaux, rue Coquenard, 34, et chez les marchands de musique." La Caricature morale, politique et littéraire, 03/03/1839, p. 3 (gallica.bnf.fr)

 

34, rue Coquenard (ca. 1835)(**1839)(arr.9), Paris
BOISSELIER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1850

 

17, rue Maitresse (*1850), Rouen
BOISSELOT  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1827) Marseille
BOISSIÈRE

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

 

Paris
BOISSIÈRES Laurent  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1926 [depuis 1908 (x1926)]

'Händler mit Musikal., Pianos, Harmoniums, Musikinstr. u. Sprechm.' (x1926)

 

 

2, place du Réduit (x1926), Bayonne

Biarritz

St.-Jean de Luz

 

BOITEL A.  

Facteur et/ou marchand de pianos  ca. 1926

'Piano-, Musikinstr.- u Sprechm.-Handlung' (x1926)

 

90, boulevard Frédéric-Degeorge (x1926), Béthune
BOITEUX Benjamin 'Mécanicien, facteur de pianos' ca. 1845 (¹⁰) rue du Croissant (1845)(¹⁰)(arr.2), Paris
BOLCHER Pierre Eugène

(1835 - ?)

 

'Fabricant de pianos' ca. 1855

1855 - "BOLCHER Pierre Eugène, Fabricant de pianos, rue Beauregard, n° 27. Cité sur la liste des tirages au sort de la classe 1855. Autres : BOLCHER Jean et AULDRINET Marie Jeanne Julie, demeurant à l'adresse susdite (ses père et mère) R : Il est né à Paris IIIe, le 12/09/1835, fils unique de septuagénaire, instruction 1 et 2 (sans autre précision). Source : D1R1/83/MOGIS." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

 

27, rue Beauregard (1855)(¹⁰)(arr.2), Paris
BOLLEN  

'Fabr. de forte-pianos' ca. 1832-33

Il était également un certain BELLEN (ci-dessus).

 

20, passage Vendôme (*1832)(*1833)(arr.3), Paris
BOLL Gabriel Alfred

(1845 - ?)(²²)

 

'Fabricant de caisses de pianos' ca. 1892

"BOLL Gabriel Alfred né le 24 janvier 1845, à Paris, demeurant 19, rue Pajol, à Paris, chef de groupe pour l'exposition universelle de Paris (1889). Grade dans la Légion d’honneur : chevalier le 14 août 1900." Archives Nationales, p. 204

 

19, rue Pajol (*1892)(arr.18), Paris
BOMBOIS Paul  

Facteur et/ou marchand de pianos et artiste de hautbois et cor, et éditeur de musique ca. 1903-31 [depuis 1810 (x1926)]

BOMBOIS Paul (*1903)

CHARTIER-BOMBOIS (*1913), voir CHARTIER Charles

Successeur de MEISSONNIER (°1810) vers 1921

BOMBOIS (x1926)(z1931)(z1932)

 

21, rue Saint-Sulpice (*1903)(*1906)(*1907)(*1909)(*1913)(**1921)(x1926)(z1931)(z1932)(arr.6), Paris
BOMMER Maurice

1904 - "Comment on vole les ouvriers Le facteur de pianos Maurice Bommer dont les ateliers sont située 49, rue de Lorraine a Levallois a déménagé de son appartement 8, rue Pavé, sans laisser d'adresse et en ne réglant pas ses ouvriers auxquels il est redevable du salaire de 15 jours. La justice si rapide quand il s'agit de frappeur un ouvrier est lente à se mou voir contre les escrocs capitalistes et trois jours de démarches ont été nécessaire pour que le procureur de la République- fasse une enquête." L'Humanité : journal socialiste quotidien, dir. politique Jean Jaurès, 1904 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits, et 'Professeur de musique' ca. 1904-29

Paris

1925 - (Archives commerciales de la France, 26/12/1925, p. 2545 (gallica.bnf.fr))

BOMMER & GILLARD (*1922)(x1926)

VAN LANGENHOVE François, successeur en 1925 :

1925 - "Vendeur : Bommer - Acquéreur : Van Langenhove - Domicile élu pour les oppositions : Laforge, 47, St-André-des-Arts - Fonds vendu : Vente pianos, 8, Pavée." Archives commerciales de la France, 07/11/1925, p. 2203 (gallica.bnf.fr)

Levallois-Perret

BOMMER & GILLARD (x1926), 'Piano-Fabrik' (x1926)

1929 - "A PARIS DANS LA BANLIEU - Un grave Incendie à Levallois. - Une fabrique de, pianos est entièrement détruite. Un violent incendie s'est déclaré vendredi vers 17 heures dans une fabrique de pianos, 49, rue de Lorraine, à Levallois-Perret. Le feu trouvant une proie facile dans les bois et les matières inflammables, entreposées au rez-de-chaussée, embrasa bientôt le bâtiment tout entier et se communiqua à une maison voisine dont les logements durent être évacués. Après une heure d'efforts. Les pompiers se rendaient maîtres du sinistre. La fabrique était complètement détruite. Les dégâts, non encore évalués, ne semblent pas devoir dépasser 500 000 francs. Dix ouvriers sont en chômage. Les locataires de l'immeuble voisin 15 familles qui ont dû abandonner provisoirement leurs logements, ont été hébergés par les soins de la municipalité." La Croix, 21/07/1929 (gallica.bnf.fr)

 

49, rue de Lorraine Levallois (*1904)(1925), 26, place des Vosges (*1907)(*1909)(arr.4), 8, rue Pavée (*1922)(1925)(arr.4), Paris

49, rue de Lorraine (x1926), Levallois-Perret

 

BOMPART  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909-12

PAYAS & BOMPART (xxx1909), voir PAYAS

BOMPART (xxx1912)

 

 

21, rue Montaux (xxx1909), 8, rue de la Paix (xxx1912), Marseille

 

BON Louis  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1898

Successeur de CHEVREZ Louis dès 1898.

 

rue du Centre (*1898), Vesoul
BONCOUR Adolphe

(1832 - ?)(y1891)

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1880-1900

'Fabricant de pianos' (y1891)(y1893)

 

12, boulevard de la Villette (**1880)(**1881), 105, rue de Belleville (y1891)(y1893!(1900)(arr.19), Paris
BONDON Jules

(1830 - ?)(¹⁰)

 

'Facteur de pianos' ca. 1848

Né à Paris (¹⁶)

Il était un des Inculpés de l'insurrection de Juin 1848 (site de Jean Claude Farcy)

 

14, rue de l'Échiquier (1848)(¹⁰)(¹⁶)(arr.10), Paris
BONEL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
BONGERT Auguste

(1812 - ?)

 

'Facteur de pianos' ca. 1842-43

1842 - "BB/11/468, Dossier n°6445 X3 - BONGERT, Auguste. Né(e) le 30 juillet 1812 à Bade (Bade). Qualité : facteur de pianos. Objet : naturalisation. Ouverture du dossier : 24 novembre 1842." siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (³¹)

Peut-être un descendant du suivant : "Ordonnances Du Roi portant que, le sieur Auguste Bongert, né à Bade, grand-duché de ce nom, le 30 juillet 1812, ouvrier en pianos, résidant à Paris." Bulletin des lois de l'Empire Français, Volume 23, 1843, p. 89 - (¹²)

 

Paris
BONIFAS 'Facteur de pianos' ca. ??

FRITSCH & BONIFAS (?), voir FRITSCH

 

Paris

 

BONNAVENTURE
| BONAVENTURE
 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1847) Caen
BONNAZ & Cie  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1900) Lyon
BONNARDEL G.  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1900-07

Probablement un élève de ERARD :

1862 - "Atelier de M. Erard. - MM. C. Heinbach, A. Heinbach, Aboud, A. Chassac, Houpemaine, Ribinet, Régnier, Barois, Battis, Auguste Dufour, Becker, Taillant, Vibert, Bader, Bara, Bailly, L'huillier, Dutrich, Spranger, Doucet, Delecour, Thomas, Tapin, Àllinger, Serwy, Cordelier, Dorne, Audibert. Bonnardel." Rapports des délégués facteurs de pianos des délégués facteurs d'orgues-harmoniums et des délégués facteurs d'instruments en cuivre et en bois..., Délégations ouvrières à l'exposition universelle de Londres en 1862, p. 53 (gallica.bnf.fr)

Succ. par WEINGARTNER (°1849); (x1906)(**1907)(x1912)

 

79, rue Myrrha (z1900)(z1902)(**1904)(arr.18), Paris
BONNEAN J. B. & BEASE E.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1907

 

2, Impasse Astrolabe (x1907)(arr.15), 119, rue de Vaugirard (x1907)(arr.6), Paris
BONNEAU F.  

Facteur et /ou marchand de pianos ca. 1921-26 [depuis 1860 (x1926)]

Successeur de DUPON Louis (°1860)

'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1926)

 

50, rue Saint-Louis (**1921)(x1926) Montauban
BONNEAU F.  

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1912-13 [depuis 1909 (*1913)]

'Händler mit Musikal., Pianos, Musikinstr. u. Phonographen' (x1912) 

Repris par NIVERD H. (**1921)

 

21, rue St. Germain (x1912)(*1913), Argentan
BONNEAU Joseph  

Facteur et /ou marchand de pianos ca. 1912 [depuis 1891 (x1912)]

'Händler mit Musikal., Pianos, Harmoniums u. Musikinstr., Reparateur für Blach- u. Holzblasinstr., sowie Stimmer' (x1912)

 

10-12, passage du Commerce (x1912), Niort
BONNEFOUS M. L.  

Facteur et /ou marchand de pianos ca. 1921-26

Successeur de Henri HERAIL (x1926)

'Händler mit Musikal., Pianos, Musikinstr. u. Sprechm.' (x1926)

 

2, rue de Arpajonie (x1926), Millau
BONNEL  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1820) Rennes
BONNEL

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

12, boulevard Saint-Aubin (*1875), Toulouse
BONNEL G. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926

'Harmonium-Fabrik' & 'Piano- u. Harmonium-Handlung' (x1926)

7, rue de Malte (x1926)(arr.11), Paris
BONNEL Nicolas, l'aîné

(1795 - 1873)

 

'Marchand de musique et d'instruments à Rouen, 50, rue Ganterie' (signature)

  "Grand magasin de PIANOS à queue, carrés et droits, d'Erard, de Pleyel, rue Ganterie, n.°50, à Rouen. M. Bonnel Frères ont l'honneur d'annoncer que d'après des arrangemens particuliers, pris avec MM. Erard, Pleyel, Richter, etc., ils sont dépositaires des pianos de ces célèbres fabricans, et qu'ils vendront ces intrumens au même prix qu'en leur magasin à Paris, et avec les mêmes garanties. Ils ont, en ce moment, en très-joli assortiment de vingt-cinq pianos de différens genres. Pianos à queue, droits et carrés, de ces célèbres fabricans et d'autres. Dans cet assortiment se trouvent des pianos à louer, à très bon marché et au plus bas prix, depuis 4 fr. 50 c. jusqu'à 24 fr. par mois. Ils sont dépositaires des flûtes de Tulou, des cornets à piston, trompes, cors de chasse et autres instrumens de Raoux. Ils ont en vente les Albims de musique de M.elle Puget, Penseron, Grisard, Massini, etc." Le jounal de Rouen 31/12/1836, p. 4 (plair.univ-rouen.fr)

"Bonnel frères, grand magasin de mus. et d'instr. rue Ganterie, 50. Loyer de p. et autres instr. avec leurs méthodes, grand abonnement de lecture musicale, dép, de la lib. music." Agenda musical, Paris, 1837 (gallica.bnf.fr)

"BONNEL aîné, rue Ganterie, n° 50, vient de recevoir de très-bons PIANOS de Pape, à queue, carrés et droits, dont il est dépositaire. Il a en outre un très joli assortiment de pianos de Pleyel, Erard, Soufletot, Raoult, etc. ; qu'il vend et qu'il loue à un prix très modéré, depuis 5 fr. jusqu'à 36 fr. par mois. Il se charge de faire accorder tous les pianos qu'il donne en loyer, continue avec succès ses grands abonnemens de musique à l'année et au mois. Il vend la musique à 55, 60 et 65 % de remise. Il a continuellement à la disposition des amateurs un très bon ouvrier luthier qui a travaillé sept ans en Italie." Le Journal de Rouen, 02/09/1838, p. 4  -  Voir PAPE (°1815) à Paris.

"Bonnel frères, grand assortimens de toute sorte de musique et d'instrumens, tels que pianos, harpes, basses, violons, etc. et eu général tout ce qui concerne la lutherie et la musique de tout sorte, et pour tous instrumens ; grand abonnement de lecture musicale ; louent pour la ville et la campagne, toutes les espèces d'instrumens qu'il est possible de désirer. Dépôt de véritables cordes de Naples, r. Ganterie, 50." Almanach général des commerçans de Paris et des départemens : contenant plus de 100,000 adresses vérifiées à domicile, 1839, p. 1141 (gallica.bnf.fr)

"Pianos. Bonnel Aîné, rue Ganterie, n.° 50, a l'honneur d'offrir au public de jolies orgues expressives; plus, un chois de 40 pianos assortis, des meilleurs ouvriers; Plus encore, à louer, un choix de 15 pianos depuis 3, 6, 10 jusqu'à 36 fr. par mois. Grand abonnement de musique à 11, 20 et 30 fr. par an." Le jounal de Rouen 09/12/1842, p. 4

 

 

Luthier et Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1836-73

Nicolas BONNEL était le frère de BONNEL (°1820) de Rennes, où il a fondé sa maison à Rouen en 1820. Tous deux sont originaires de Dommartin sur Vraine. Voici un site généalogique sur BONNEL.

BONNEL Frères (**1836)(x1837)(yy1839)

BONNEL Aîné (y1842)(**1854)(yyy1858)

BONNEL Jeune (**1859)(xx1861)(***1863)(yyy1870)(*1871)(yyy1874)(*1875)(*1876)

En 1873, HAUMESSER a pris la succession. Voyez HAUMESSER

HAUSMESSER-BONNEL (1873) comme ancienne maison de VILETTE-TURON en 1917. Voyez également TRIBOUT à Rouen


(la suite)

"MAISON FONDÉE EN 1827. BONNEL JEUNE - Rue Ganterie, 50, à ROUEN - MAISON A RENNES. Plusieurs grandes Médailles d'argent. CORRESPONDANT des maisons Erard, Pleyel, Debain et Alexandre, SEUL REPRÉSENTANT DE LA MAISON GAVEAU. Pianos neufs depuis 500 francs. Pianos d'occasion, depuis 80 franco. Orgue de salon depuis 100 francs. Location de Pianos et Orgues depuis 4, 5, 6, 8, 10, 12, 15, 18, 20 francs. Abonnements de musique à 11, 20, 36 et 50 francs par an, choisie dans le fonds de musique le plus considérable qui existe en France. Ponr 50 francs par an, l'abonné peut prendre dix morceaux à la fois et les renouveler à sa volonté ; il a droit, en outre, de garder à la fin de l'année pour 100 francs de musicple, prix marqué, comme prime. Très grand assortiment d'instruments en bois et en cuivre des principaux facteurs. Violons et Basses italiennes, allemandes et françaises. Grandes facilités de paiement accordées aux Fabriques des paroisses ou Chefs d'institutions et Directeurs de sociétés musicales. Locations d'Instruments en cuivre et en bois, depuis 1, 2, 3 et 4 francs par mois. Luthier et Accordeur se chargeant de toutes réparations." Almanach de Rouen et des départements de la Seine-Inférieure et de l'Eure, 1871, p. 605 (gallica.bnf.fr)

"AVIS M. JUBAULT, facteur de pianos et d'harmoniums, représentant de la Maison BONNEL, sera à Morlaix, jusqu'au 30 Novembre. Accords, réparations et vente de tous instrumunts de musique. Pianos Bonnel, depuis 680 francs, garantis et spécialement fabriqués pour les climats humides et les bords de la mer. Pianos Erard, Pleyel, Elcké, Ruch et de tous facteurs. Harmoniums Alexandre, Christophe et Etienne 1res solides et d'une belle sonorité. Tous ces instruments sont expédiés franco de port et d'emballage et accordés gratuitement pendant deux ans. Grand choix de pianos d'occasion. Piano GARBÉ, en palissandre, 7 octaves cordes obliques, à consolos, doubles bougeoirs, 600 francs. Piano WETZEL, en palissandre, 7 octaves,à consoles doubles bougeoirs, 550 fr. Piano BONNEL, en palissandre, 7 octaves, clavier plat, à consoles, doubles bougeoirs, 500 francs. Tous ces instruments sont remis complètentent à neuf. La maison n'a aucune succursale ni représentant dans la région. S'adresser Hotel de l'Europe." L'Éclaireur du Finistère, 05/11/1904, p. 8 (archives-finistere.fr)

Médaille d'argent [où ?], 1854 | Médaille d'argent [où ?], 1857 | Médaille d'argent [où], 1858

 

 50, rue Ganterie (**1836)(x1837)(y1838)(yy1839)(YY1840)(y1842)(**1854)(yyy1850)(***1859)(xx1861)(**1863)(yyy1866)(yyy1868)(yyy1869)(yyy1870)(*1871)(yyy1873)(yyy1874)(*1875)(*1876), Rouen

SUCCURSALE : Maison à Rennes (**1863), voir BONNEL (°1820) à Rennes [voir ci-dessus]

BONNEL Jules  

'Facteur de pianos' ca. 1865-66

Époux de Mme. Serway  (L'Indicateur des mariages de Paris, 01/07/1866, p. 4 (gallica.bnf.fr))

 

52, rue Marcadet (**1865)(1866)(arr.18), Paris
BONNEMAIN 'Facteur de pianos' ca. 1857-64  

11, rue de la Pépinière (xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(***1863)(yy1864)(arr.8), 75, rue de Caumartin (**1864)(arr.9), Paris

 

BONNENFANT J.
| BONENFANT
 

CLERMONT-FERRAND - "Une autre médaille également en bronze [...] à M. Bonenfant [sic], facteur de pianos, pour un de ses instruments reconnu d'une qualité supérieure." Annuaire des sociétés savantes de France et des congrès ..., Volumes 3 à 4, 1851, p. 148

TOULOUSE - "Bonnenfant, facteur de pianos, à Clermont-Ferrand. — Un piano droit." Histoire de l'exposition des beaux-arts et de l'industrie de Toulouse en 1858, 1858, p. 104 (rosalis.bibliotheque.toulouse.fr)

 

'Facteur de pianos' droits, instruments à vent et violons ca. 1850-63; (¹⁷)

Médaille de bronze Clermont-Ferrand, 1850 | Liste des exposants Paris, 1855 | Liste des exposants Toulouse, 1858 | Medaille de bronze Clermont-Ferrand, 1863

7, rue de la Pyramide (ca. 1863), Clermont-Ferrand
BONNERT Ch.

Facteur et/ou marchand de pianos et machines parlantes ca. 1913

40, rue des Bosquets (*1913), Lunéville
BONNET Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890

'Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (xx1890)

50, rue Ganterie (xx1890), Rouen
BONNET 'Facteur de pianos' ca. 1859-70

BONNET Léon (**1870)

 

200, rue Saint Antoine (*1859)(xx1861)(xxx1862)(yy1864)(arr.4), 178, rue Saint-Antoine (**1864)(arr.4), 14, rue Bréguet (**1870)(arr.11), Paris

 

BONNET H.

Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 1912-21 [depuis 1890 (*1913)]

'Händler mit elektr. Pianos u. Phonographen' (x1912)

[19], Place du Change (x1912)(*1913)(**1921), Compiègne

 

BONNET J.
| BONNOT

 

VOIR AUSSI ...

PÉRICHON Aîné & LEFÈVRE et EGE

 

'Facteur de pianos' droits ca. 1844-64

BONNET & PÉRICHON Jeune (1844)(**1846) Ce 'PÉRICHON Jeune' (°1835) était un ex-ouvrier chez PLEYEL (°1807)

1854 - "BONNOT Jean, facteur de pianos, 27, rue Tronchet. Cité le 02/07/1854 comme témoin (il est âgé de 40 ans) lors de l'engagement volontaire à Paris 1er au 67e de ligne de BEULE Joseph François. Source : VBIS8H1-15." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

BONNET (yy1851)(xx1856)(**1864)

Liste des exposants Paris, 1844 | Liste des exposants Paris, 1855

 

17, rue du Val Sainte Catherine (1844)(**1845)(arr.4), 12, Place de la Madeleine (après 1844)(**1846)(arr.8), 51, rue Basse-du-Rempart (1849)(arr.9), 50bis, rue Basse-du-Rempart (*1850)(arr.9), 27, rue Tronchet (*1851)(yy1851)(**1852)(**1854)(xxx1855)(yy1855)(xx1856)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(***1863)(**1864)(yy1864)(arr.8), Paris
BONNETTY-BÉRAUD Raoul
| BÉRAND
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921-26

'Piano- u. Harmonium-Handlung' (x1926)

 

7, rue Saint-Michel (**1921)(x1926), Marseille
BONNIFAS Jean-Pierre

(ca. 1803 - ?)(³²)

 

 

 

 

 

TÊTE D'UNE FACTURE

"Manufacture de pianos à cadres en fer."

PARIS - "M. Jean-Pierre BONIFAS, à Montpellier (Hérault), a présenté au jury un piano droit auquel il a appliqué le barrage métallique.
Le jury accorde à M. Bonifas une mention honorable."
Rapport du Jury Central sur les Produits de l'Agriculture et de l'Industrie, France Jury Central sur les Produits de l'Agriculture et de l'Industrie, 1849

MONTPELLIER - "Encore remarqué un piano, timbre doux, sonorité un peu voilée, répétition difficile, clavier un peu dur, mais de bonne construction, appartenant à M. BONIFAS." Annuaire administratif et commercial de Lyon et du département du Rhône, 1860

MONTPELLIER - "BONIFAS (J.-P.), à Montpellier. — 1° Piano demi-oblique, 2° un grand oblique, 3° un grand modèle oblique." Compte rendu du concours régional et des expositions de Montpellier en 1860, p. 517 (gallica.bnf.fr)

Brevet de 1848 :  Bonnifas construit un piano dont le cadre est en fer.

Brevet de 1851 : "Au sieur Bonnifas, à Montpellier, Pour des pianos à larges surfaces de fer, opposées aux barres de fer longitudinales; le tout formant cadre et châssis de fer ou de fonte de fer. [...]" Description des machines et procédés pour lesquels des brevets, Volume 21, 1855, p. 113, p. 113

 

 

'Facteur de pianos' à queue, pianos droits à cordes obliques ca. 1848-63

Vers 1842 il fait une voyage de Marseille à Napoli sous le nom Giovanni Battista BONNIFAS. (xxx1842) p. 403


(la suite)

Brevet de 1851 : "Pianos Exceptionels Divers. — Bonnifas, de Montpellier, proposa d'ajouter des timbres et des tiges sonores dans les pianos pour remplacer les cordes harmoniques Réminiscence du piano sans cordes de Pape. (B. F.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

 171° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 1 juin 1851 au secrétariat de la préfecture du département de l'Hérault, par le sieur Bonifas (Jean-Pierre), à Montpellier, pour la fabrication de pianos à large surface de fonte en fer." Bulletin des lois de la République française, 01/1852, p. 784 (gallica.bnf.fr)

Brevet de 1853 : "619° Le Certificat d'addition dont la demande a été déposée, le 24 janvier 1853, au secrétariat de la préfecture de département de l'Hérault, par le sieur Bonnifas (Jean-Pierre), à Montpellier, et se rattachant au brevet d'invention de quinze ans pris, le 11 janvier 1851, pour la fabrication de pianos à large surface, de fonte de fer." Bulletin des lois de la République française, 01/1854, p. 1129 (gallica.bnf.fr)

Brevet de 1854 : "Bonnifas, de Montpellier, introduisit dans la construction de ses instruments des cônes métalliques sonores. Système déjà introduit en Angleterre. (B. F. 20,317.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

Brevet de 1856 : "875° Le certificat d'addition dont la demande a été déposée, le 19 mars 1856, au secrétariat de la préfecture du département de l'Hérault, par le, sieur Bonnifas (Jean-Pierre), à Montpellier, et se rattachant au brevet d'invention de quinze ans pris, le 11 janvier 1851, pour la fabrication de pianos à large surface, de fonte de fer." Bulletin des lois de la République Française, Volume 10, 1857, p. 1313

Mention honorable, 1849 (était mentionné comme 'Bonnipas' ou 'Bonniface') | Médaille d'argent Montpellier, 1860

 

17, Place des Augustins (1848), Boulevard d'Esplanade (1863),  Montpellier (Hérault)
BONOLDI Frères, F. & L.  

Facteurs et/ou marchands de pianos et éditeurs de musique ca. 1845-51

Successeurs de PACINI dès 1845. (***1845)

 

 

40, rue du faubourg Poissonnière (1851)(arr.9), 11, boulevard des Italiens (xxx1846)(1851), Paris

 

BONTEMPS Paul

 

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921-26 [depuis 1921 (*1922)(x1926)]

'Musikal.-, Piano-, Musikinstr.- u. Sprechm.-Handlung' (x1926)

"MONTREUIL-SOUS-BOIS Seine Bontemps Paul, 153, boulevard Chanzy. — Pianos-Musique-Instruments. — Fond. en 1921." Musique-Adresses Universel, Volume 6, 1922, p. 95

 

 

153, boulevard Chanzy (*1922), 58, boulevard Chanzy (x1926),  158-168, boulevard Chanzy (*1929), Montreuil-sous-Bois, près de Paris

 

BONTHOUX Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890-97

'Piano- u. Harmonium-Handlung' (xx1890)

 

3, rue de Roanne (xx1890), rue de Roanne (*1893)(*1895)(*1896)(*1897), Saint-Etienne

 

BONTRON Marie Claude
| BOUTRON

(1791 - ?)(¹⁰)

 

 

 

 

 

Piano carré n° 186 ca. 1820 Gisclard Collection Château de Bauzille, Béziers, France

ÉLÈVES de ROLLER

"L'atelier de Roller a fourni de nombreux facteurs ; MM. Boutron [sic], Guerber, Moniot [Monniot], Thomas, Souffletto [Soufléto], Mercier, Gibaut, Bernard [Bernhardt], Mermes [Mermet], etc., etc., sont de jeunes facteurs, tous Français qui ont fait chez lui leur apprentissage ; plusieurs d'entre eux figuraient avec distinction à l'exposition." Lucas Al. Panorama de l'industrie française publié par une société d'artistes et d'industriels sous la direction de M. Al. Lucas, 1839, p. 97  - Voir ROLLER (°1808) et ROLLER & BLANCHET (°1826), même page.

 

 

'Facteurs de pianos' carrés ca. 1820-50

BONTRON & DUPORT dès 1825

Voyez également DUPORT (*1833)

1825 - "DUPORT Louis - Artiste puis marchand de pianos associé. Dt rue Saint Merry, n° 23. - et le 31/12/1824 dans un acte notarié comportant société entre ledit et BONTRON Claude Marie, ouvrier facteur de pianos, rue Tirechape, n° 10, lui, aussi connu dans le même fichier que ci-dessus, lesquels créent un établissement pour le commerce de pianos en nom collectif, à compter du 01/01/1825 sous la raison BONTRON et DUPORT." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

1827 - "BOUTRON Marie Claude, Facteur de pianos, rue du Roi de Sicile, n° 27. Cité comme témoin, lors du mariage entre BENECH et ROBERT, le 26/05/1827, paroisse Saint Vincent de Paul. Source: D6j/1759." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

BONTRON (x1828)(*1829)(*1846)(*1850), élève de ROLLER (°1808)

1836 - "BOUTRON Marie Claude, Fabricant de pianos, rue du Roi de Sicile, n° 27. Cité pour retranché car ne paie plus le cens et en 1836, etc. à Paris VIIe. Il est né le 15/03/1791 à ? Source : BNF/Gallica/Affiches ; annonces et avis divers/Le Journal Général de France, /LEBRUN Georges Claude." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

DUPORT (vers 1840), voyez DUPORT

  "Bois (mds). Boutron [sic], de sciages pour l'ébénisterie et la menuiserie, fabrique pianos tant droits que carrés, grande rue Royale, 6." Almanach général des commerçans de Paris et des départemens : contenant plus de 100,000 adresses vérifiées à domicile, 1839, p. 1096 (gallica.bnf.fr)

Mention honorable Paris, 1827

 

10, rue Tirechape (1824)(¹⁰)(arr.4), 83, rue des Petits Champs (ca. 1820)(1826)(x1827)(x1829)(xx1832)(*1833)(arr.2), 27, rue du Roi-de-Sicile (1827)(¹⁰)(*1828)(x1828)(*1829)(1836)(¹⁰)(arr.4), 85, rue Neuve-des-Petits-Champs (1827)(arr.2), 7, rue du Roi-de-Sicile (1833)(¹⁰)(arr.4), 6, Grande rue Royale (*1836)(*1837)(yy1839)(*1846)(arr.?), 6, Place de Nation (*1850)(arr.12), Paris
BONY Charles

Brevet de 1891 : 'Pianinette' - "Bony frères, facteurs de pianos, rue des Deux-Communes, 8, à Vincennes (Seine), présentent un petit piano, appelé pianinette, véritable instrument de musique, renfermant les qualités désirables pour servir utilement de point de départ aux premières études du piano. Cet instrument est très portatif et d'un prix accessible à toutes les bourses; il varie en étendue de 3, 4, 4 ½ et 8 octaves et peut servir aux premières études de l'enfant. M. Bony donne la description de son instrument et entre dans les détails de sa construction ; il signale enfin le même piano destiné aux écoles qui, muni d'une caisse en bois ordinaire, peut être acquis à un très bas prix. M. le Président remercie MM. Bony de leur intéressante communication, qui est renvoyée au Comité des arts économiques." Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, Volume 90, 1891, p. 276

PARIS - "Mécaniques et mouvements de mécaniques pour pianos; bon travail." Rapport sur les instruments de musiques à l'exposition universelle de 1878, Chouquet

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1862-93

BONY Charles (zz1862)(1886)

1885 - "Déclarations de faillites - Bony (Charles). — Fab. de fournitures pour pianos. — 7 juil. 1885. — Paris." Archives commerciales de la France : journal hebdomadaire, 30/12/1885, p. 108 (gallica.bnf.fr)

1885 - "Modifications de concordats - Bony (Charles).— Fab. de fournitures pour pianos. — 10 nov. 1885.— 3u 0/0. — Paris." Archives commerciales de la France : journal hebdomadaire, 30/12/1885, p. 239 (gallica.bnf.fr)

1886 - "Vendeur : Bony (Charles) - Acquéreur : Bony (Louis et Victor) - Domicile élu pour les oppositions : R. des deux-Communes, 8, à Vincennes - Entrée en jouissance : 15 jui. 86 - Fonds vendu : Mécaniques pr pianos, r.2 Communes, Vincennes." Archives commerciales de la France, 28/07/1886, p. 935 (gallica.bnf.fr)

BONY Frères (avant 1890)(1891), Victor et Louis

1890 - "Liquidation judicaire - Vincennes. — 1° BONY (Louis) ; 2° BONY (Victor), fab. de mécaniques pour pianos, sous la raison BONY frères, rue des Deux-Communes, 8. — J.-c. : M. Grosclau de. —Liquid. : M. Bernard." Archives commerciales de la France, 02/08/1890, p. 1004 (gallica.bnf.fr)

Et Successeur de GILSON (°1835) en 1890 :

1890 - "Vendeur : Gilson - Acquéreur : Bony frères - Domicile élu pour les oppositions : R. Saulpic, 8, à Vincennes, M. Volais - Entrée en jouissance : de suite - Fonds vendu : Fab. de pianos, r. des Carrières, 32 bis, à Vincennes." Archives commerciales de la France, 12/11/1890, p. 1440 (gallica.bnf.fr)

1894 - Faillite en 1894 : (Archives commerciales de la France, 18/08/1894, p. 1027 (gallica.bnf.fr))

Médaille d'argent Paris, 1878

 

25, rue Basfoi, faubourg Saint-Antoine (zz1862)(arr.11), 15, rue Titon (1878)(1885)(arr.11), Paris

2, rue des Deux-Communes (1886), 8, rue des Deux-Communes (1890)(1891), 32, rue des Carrières (1890)(*1893), Vincennes

BOQUET

 

"Boquet, charnières excentriques pour pianos, pour cacher le nœud du centre ; son dépôt est r. St.-Paul, 22." Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1828, p. 567 (gallica.bnf.fr)

 

Facteur de fournitures pour pianos ca. 1828

 

22, rue Saint-Paul (x1828)(arr.4), Paris
BORD Antoine

(1814 - 1888)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1843) Paris
BORDAS  

Brevet de 1859 : "42250. B. de 15 ans, 8 septembre; Bordas, Périgueux (Dordogne). Piano rustique des jardins." Catalogue des brevets d'invention, France. Ministère de l'agriculture, 1860, p. 241

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1859 Périgueux
BORDES A. & NAVAIL G. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926 [depuis 1922 (x1926)]

'Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1926)

Place Gambetta (x1926), Casteljaloux
BORDIER A.

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

1862 - "Atelier de M. Montal, rue Albouy, 11. MM. Riffel aîné, Lesage, Léopold, Hubon, Menager, Gohier, Bordier, Viville, Lemaitre, Ramelot, Hely." Rapports des délégués facteurs de pianos des délégués facteurs d'orgues-harmoniums et des délégués facteurs d'instruments en cuivre et en bois..., Délégations ouvrières à l'exposition universelle de Londres en 1862, p. 54 (gallica.bnf.fr)

 

Paris
BORDIER Jean-Paul  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1900

Mention honorable Paris, 1900

 

Paris
BORNOT Ernest  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890-1926 [depuis 1820 (x1906) ou dès 1840 (*1913)(**1921)]

BORNOT Ernest Succr. (xx1890), Musikal- u. Pianohandlung'

'Musikal.-, Piano- u. Harmonium-Händler, Stimmer u. Reparateur' (x1906) ------- 'Händler mit Musikal., Pianos, Harmoniums u. Phonographen' (x1912) ------- 'Händler mit Musikal., Pianos, Harmoniums u. Sprechm.' (x1926)

 

65, rue de la Liberté (xx1890), 7, place d'Armes (x1906)(x1912)(*1913)(**1921)(x1926), Dijon
BORRELLY Félix  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1906-12

'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1906) ------- 'Musikal.-, Piano-, Harmonium- u. Musikinstr.-Handlung' (x1912)

 

boulevard Gambetta (x1906)(x1912), Uzès
BORREY Marcel  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926 [depuis 1919 (x1926)]

'Piano- u. Orchestrion-Handlung' (x1926)

 

68, quai du Bassin (**1921)(x1926), Boulogne-sur-Mer
BOSCH Johannes
| BOSCH Jean | BUSCH
 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de clavecins et Forté-pianos' (°1781) Paris
BOSELLI L.  

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

Paris
BOSSARD-BONNEL  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1820) Rennes
BOSSIÈRES Laurent
| BOSSIÈRE
 

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1902-29 [depuis 1820 (*1913)(**1921), date de fondation de COFFE ou depuis 1908 (x1926)]

Bayonne

Probablement le successeur de COFFE dès 1902.

'Musikal.- u. Piano-Handlung' (x1906) ------- 'Händler mit Musikal., Pianos, Harmoniums, Musikinstr. u. Phonographen' (x1912) ------- 'Händler mit Musikal., Pianos, Harmoniums, Musikinstr. u. Sprechm.' (x1926)

Biarritz

'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1926)

 

 

MAISON PRINCIPALE : 2, Place du Reduit (*1902)(*1903)(x1906)(*1909)(x1912)(*1913)(**1921)(x1926), Bayonne

SUCCURSALE : Place de la Liberté (*1913)(**1921)(*1929) (x1926), Biarritz

DÉPÔT : boulevard Victor-Hugo (*1913)(**1921), Saint-Jean-de-Luz

 

BOSSU Jacques 'Facteur de clavecins' ca. 1750 Paris
BOSSY Louis Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1877 2, rue Clapier (yy1877), Marseille
BOTER Emile-Joseph  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1888-93

Né à Namur, Belgique (¹⁸) p. 62

Apprentissage chez son oncle GILSON à Vincennes (°1835). Et a été succèdé le firme en 1882.

 

rue des Carrières (?), 15, boulevard Saint-Denis (?)(arr.10), 5, rue la Boétie (**1884)(**1885)(**1886)(**1888)(*1893)(arr.8), Paris
BOTTI Paul
| BOTTY

(? - 1861)(¹⁰)

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits, et 'accordeur de pianos' ca. 1855-63

 

7, rue Bonaparte (yyy1855)(***1863)(arr.6), Paris
BOUBÉE Louis  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890-1926 [depuis 1875 (x1906)(x1912)(*1913)(**1921)(x1926)]

BOUBÉE (xx1890), 'Musikal.-, Piano- u. Instr.-Handlung'

BOUBÉE Louis (x1906)(x1912)

'Musikal.-, Piano- u. Instr.-Handlung' (x1906) ------- 'Musikal.-, Piano-, Harmonium- u. Musikinstr.-Handlung' (x1912)(x1926)

BOUBÉE L. & Fils (*1913)(**1921)

BOUBÉE J. Fils (x1926)

 

 rue de la Pomme d'Or(xx1890), 5, Place de l'Hôtel-de-Ville (x1906)(x1912)(*1913), 17, rue Gambetta (**1921)(x1926), Auch
BOUCACHARD Jean-René  

'Facteur de pianos' ca. 1830

Jean-René Boucachard, est dit pianiste et facteur de pianos.

 

rue du Roi de Sicile (1827)(arr.4), Paris
BOUCHARD François Honoré  

'Fabricant de pianos' ca. 1852

Époux de MAGNAN (1852)(¹⁰)

 

28, rue de Charenton (1852)(¹⁰)(arr.12), 35, rue Traversière (1852)(¹⁰)(arr.12), Paris
BOUCHÉ N.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893

 

 

17, rue Concorde (*1893), Roubaix

 

BOUCHER Emile  

'Ouvrier en pianos' ca. 1878

1878 - "BOUCHER Emile, Ouvrier en pianos, 18, rue Saint Rustique, n° 18 avec ses parents. Cité sur la liste des tirés de 1878 à Paris 18e. Il est né le 05/12/1858 à Montmartre, Seine. Fils d’Amable et de MASSET Joséphine. Source : BNF/Gallica/Affiches, annonces et avis divers/Le Journal Général de France, /LEBRUN Georges Claude." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

 

18, rue Saint Rustique (1878)(¹⁰)(arr.18), Paris
BOUCHER J. F. Paul  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890; (xx1890)

'Musikalien-, Piano- u. Instrumenten-Handlung' (xx1890)

 

 

Angoulême

 

BOUCHET A.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-26 [depuis 1858 (**1921)(x1926)]

'Musikal.- u. Piano-Handlung' (x1906) ------- 'Händler mit Musikal., Pianos, Harmoniums u. Musikinstr.' (x1912)(x1926)

BOUCHET Paul (x1926)

 

14, cours Nationale (x1906)(x1912)(*1913)(x1926), 14, cours du Président-Wilson (**1921), Saintes
BOUCHET Joseph  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921-26 [depuis 1863 (x1926)]

Successeur de CURAN (**1921) et de G. CHAVAN (x1926)

'Musikal.-, Piano-, Orgel- u. Musikinstr.-Handlung' (x1926)

 

316, boulevard de la Plage (**1921)(x1926), 282, boulevard de la Plage (x1926), Arcachon
BOUCHOT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876

1876 - "Vendeur : Bouchot (succession) - Acquéreur : Bouchot (Delle) - Domicile élu pour les oppositions : au fonds vendu - Entrée en jouissance : de suite - Fonds vendu : F. de musique et pianos, boul. Beaumarchais, 54." Archives commerciales de la France, 20/08/1876, p. 1050 (gallica.bnf.fr)

Le nom de l'épouse de Gabriel GAVEAU (°1911) était aussi BOUCHOT.

 

54, boulevard Beaumarchais (1876)(arr.3), Paris
BOUCLET  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906; (x1906)

'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Hdlg.' (x1906)

 

Romorantin
BOUDET  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890-98

BOUDET (xx1890), 'Musikal.-, Piano- u. Instr.-Handlung'

BOUDET Vve. (*1898)

Succ. par DOUSSINEAU (x1906)(x1912)

 

200, rue de Bourgogne (xx1890)(*1898), Orléans
BOUDET Charles  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1912

'Musiklehrer, auch Musikal.-, Piano-, Harmonium- u. Musikinstr.-Händler' (x1912)

 

1, rue de la Bretonnerie (x1912), Pontoise
BOUDET H.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926

'Piano- u. Harmonium-Handlung' (x1926)

 

19, Passage Verdeau (x1926)(arr.9), Paris
BOUDIER Charles  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-26 [depuis 1904 (*1913)(**1921)(x1926)]

'Lehrer für Flöte u. Händler mit Pianos u. Musikinstr.' (x1912)(x1926)

 

19-[21], boulevard de la République (*1906)(x1912)(*1909)(*1913)(**1921)(x1926), Chalon-sur-Saône
BOUDIER Théodore Louis  

'Facteur de pianos' ca. 1838-64

Époux de FONTAINE Ursule Régine Isabelle (1838)(¹⁰)

 

16, rue Martel (1838)(¹⁰)(arr.10), 60, rue faubourg du Temple (xx1864)(arr.11), Paris
BOUDIN Edmond Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1912-21  [depuis 1908 (x1912)]

'Händler mit Pianos u. Musikinstr.' (x1912)

64, quai de l'Entrepôt (x1912), 66, quai de l'Entrepôt (*1913), 12, rue Victor Hugo (**1921), Bayonne

BOUDON B.  

 

 

'Facteur de pianos' droits et luthier ca. 1893-1929 [depuis 1891 (*1913)]

BOUDON B. (*1905)(x1906)(x1912)(*1913)(**1921)(*1922)

'Pianobauanstalt, Piano- u. Harmonium-Handlung' (x1906)(x1912)(x1926)

BOUDON Camille (1924)(*1926-27)

 

8, rue des Fossés-de-Trion (*1893), 1, Cours Lafayette (*1895)(*1896)(*1897)(*1898)(*1902)(*1903)(*1905)(*1906)(x1906)(*1913)(**1921)(*1926-27)(x1926)(*1929), 24, quai des Brotteaux (x1906), Lyon

BOUGNOL Ld.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1886-93

'Pianohandlung' (xx1890)

 

19, rue du Corbeau (**1886)(**1888)(y1889)(xx1890)(*1893)(arr.10), Paris
BOUGRIER
| BOURGER (?)
'Facteur de pianos' ca. 1863

Pour BOURGER voir ci-dessous

97, rue de Charonne (**1863)(arr.11), Paris
BOUILLON  

'Facteur de pianos' ca. 1852

Époux de REMONDON (1852)(¹⁰)

 

178, rue du faubourg Saint-Martin (1852)(¹⁰)(arr.10), Paris
BOUISSON  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890; (xx1890)

'Musikal- u. Pianohandlung' (xx1890)

 

Foix
BOULAN  

Facteurs et/ou marchands de pianos ca. 1848-51

BOULAN & MONTARGON (z1848)(z1849)

BOULAN (z1850)(xx1851)

 

Ateliers : 4, rue des Héros (z1848)(z1849), 16, cours Saint-Louis (z1848)(z1849)(z1850), 25, rue de la Darce (z1851) Marseille
BOULANGEOT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

Successeur de BLANCHARD (°1876), voir ci-dessus

 

77, rue de la République (**1921), Lyon
BOULANGER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-76

 

4, rue des Minimes (*1875)(*1876), Le Mans
BOULANGER A.  

"BOULANGER (A.), facteur de pianos, vente et locations, accords et réparations, grande rue, 58, Passy-Paris." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1864, p. 466 (gallica.bnf.fr) 

 

'Facteur de pianos' ca. 1864  58, Grande rue Passy (yy1864)(arr.16), Paris
BOULANGER Louis Pierre Xavier  

'Facteur de pianos' ca. 1931

1931 - "Séparation de biens - PARIS. — BOULANGER (Louis-Pierre-Xavier), facteur de pianos, 141, Marcade - et sa femme née Thersen. — 26 oct. 1931."  Archives commerciales de la France, 30/10/1931, p. 4973 (gallica.bnf.fr)

 

141, rue de Marcade(t) (1931)(arr.18), Paris
BOULANT  

"Boulant, maison spéciale de réparations de pianos et orgues, l'atelier chemin vieux de la Magdeleine, 9, magasin et domicile rue de la Darce, 25, au premier." Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1851, p. 264 (gallica.bnf.fr)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1851-54

 

Atelier : 9, chemin vieux de la Magdeleine (xx1851)(xxx1852)(xxx1854), Magasin & domicile : 25, rue de la Darce (xx1851)(xxx1852)(xxx1853), Marseille
BOULAY  

'Fabricant de pianos' ca. 1856

Époux de DAMILAVILLE, couturière (1856)(¹⁰)

 

1, rue de Ménilmontant (1856)(¹⁰)(arr.20), Paris

puis à Montrouge (¹⁰)

BOULAY  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-21

SUCCURSALE : ARNÉ Ch. (*1913)(**1921)

 

 

88, rue du Bac (*1913)(**1921), La Varenne-Saint-Hilaire

 

BOULAY  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-12; (x1906)

'Pianobauer' (x1906)

 

 

14, Avenue de la Marie (**1911)(**1912), Saint-Maur-des-Fossés

 

BOULAY  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1914

 

 

33, rue Descartes (**1914)(arr.5), Paris

 

BOULLE C., JEAN F. & Cie

 

SOUS-MARQUE

LE CLAVIER, Manufacture de pianos (yy1866)(yy1876)(yy1877)

 

 

'Manufacture de pianos' ca. 1866-74

VOIR AUSSI ...

  JEAN F.

 

5, Grande rue de Marengo (yy1866)(xxx1874), Marseille
BOUQUET C.  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1860

Quelqu'un avec le nom 'BOUQUET' travaillait chez PLEYEL comme 'vernisseur' en 1860 (²⁰)

 

France
BOUR Frères  

 

"PIANOS à vendre. S’adresser chez MM. BOUR FRÈRES, rue Chèvremont, n° 14." L'Indépendant de la Moselle, 31/08/1835, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1835

 

 

14, rue Chèvremont (y1835), Metz

 

BOURCIER M.

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-21 [depuis 1905 (*1913)]

Dépôt chez MOREL à St. Marcellin (**1921)

 

MAISON PRINCIPALE : 45, avenue Alsace-Lorraine (*1913)(**1921), Grenoble

SUCCURSALE :  à St. Marcellin (**1921)

 
BOURCIER M. Vve COQUET  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1879 [depuis 1879]

Marie Julienne BOURCIER, d’où il résulte la marque apparaissant en 1880 après le décès de son mari Bernard COQUET, 'Facteur de pianos'. (¹⁵)

Repris par son fils Léon COQUET, qui était également le successeur de GUILLEMIN (°1865) en 1898. (¹⁵)

 

rue St.-Placide (?)(arr.6), Paris
BOURDEAU A.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-26 [depuis 1897 (*1913)(**1921)(x1926)]

'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.- u. Sprechmaschinen-Handlung' (x1906) ------- 'Musikal.-, Piano-, Harmonium- u. Musikinstr.- u. Phonographen-Handlung' (x1912) ------- 'Musikal.-, Piano-, Musikinstr.- u. Sprechm.-Handlung' (x1926)

 

78, Grande-rue (x1906)(x1912)(*1913)(**1921)(x1926), Parthenay
BOURDELON Vve.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921-26 [depuis 1918 (**1921)(x1926)]

'Musikal.-, Piano-, Musikinstr.- u. Sprechmasch.-Handlung' (x1926)

 

11, rue de l'Hôtel-de-Ville (**1921)(x1926), Arles
BOURDET Jacques  

'Facteur et accordeur des clavecins' ca. 1755

'Jacques Bourdet, facteur de clavecins du roi et de la Reine' (1771)(³¹) ------- 'Maître faiseur d'instrumens de musique de la Reine' (1777)(¹⁰)

Époux de David Suzanne ou Marguerite Suzanne (¹⁰)(³¹)

"Bourdet, « facteur et accordeur de clavecins, » présente en 1755, un mémoire de 513 liv." Le livre des collectionneurs, Alph. Maze-Sencier, 1885, p. 383 (gallica.bnf.fr)

 

rue Saint-Martin, paroisse Saint-Nicolas-du-Champs (1754)(³¹), Paris
BOURDIN 'Facteur d'instruments de musique' ca. 1832; (¹⁰) Paris
BOURDIN  

Brevet de 1868 : "81,095. Brevet de quinze ans, 28 mai 1868; Bourdin (Mlle.), à Paris rue de l'Odéon, n° 12. Application d'une sourdine, dite sourdine Fanny, à tous les systèmes de pianos." Bulletin des lois de la République française, 07/1872, p. 271 (gallica.bnf.fr)

Brevet de 1868 : "72.275. Brevet de quinze ans, 16 juillet; Bourdin (Mlle.), à Paris, rue de Seine, n° 51. — Modification apportée aux pianos." Bulletin des lois de la République Française, Volume 32, 1868, p. 721

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1868

BOURDIN Mlle (1868)

12, rue de l'Odéon (1868)(arr.6), 51, rue de Seine (1868)(arr.6), Paris
BOURGAIN-PUJO H.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926 [depuis 1840 (x1926)]

'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1926)

 

21, place Bossuet (x1926), Dijon
BOURGEOIS Arsène  

'Facteur de pianos', deuxième moitié du 19ème siècle

 

Lille ?
BOURGER Georges
| BOUGER
 

'Facteur de pianos' ca. 1889-92

BOUGER (xx1890), 'Pianofabrikant'

BOURGER Georges (yy1892), 'Fab. de pianos'

1892 - Faillite en 1892. (Archives commerciales de la France, 05/10/1892, p. 1217 (gallica.bnf.fr)) et (Archives commerciales de la France, 06/08/1892, p. 988 (gallica.bnf.fr))

 

146, rue de Charonne (y1889)(xx1890)(arr.11), 102, rue de Charonne (yy1892)(arr.11), Paris
BOURGER J.  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

 

Paris
BOURGER E. G.

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

Paris
BOURGUIGNON L.  

"Bourguignon (L.), md de musique, r. de l'Impératrice, 42." Guide indicateur de la Ville de Lyon : et du département du Rhône, 1868

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits et éditeur ca. 1857-69

'Fabrique à Paris' veut probablement dire qu'il n'est pas le facteur mais un marchand de pianos d'une marque parisienne.

BOURGUIGNON Fils (?)

Repris par PHELIX J. (*1895)

 

42, rue de l'Hôtel-de-Ville (**1857)(*1875)(*1876), 42, rue de l'Impératrice (1863)(***1868)(***1869), Lyon
BOURILLET Vve.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

Successeur de CHEVALET (°1899)

 

25, rue des Aubépines (**1921), Bois-Colombes
BOURLANT-LADAM A.  

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1909-26 [depuis 1865 (*1913)(**1921)(x1926)]

'Piano- u. Harmonium-Handlung' (x1926)

 

45, passage du Havre (*1909)(*1910)(*1913)(**1921)(x1926)(arr.9), Paris
BOURLET  

Facteur et/ou marchand de pianos ca.1890

'Pianohandlung' (xx1890)

 

19, Avenue d'Orléans (xx1890)(arr.14), Paris
BOURLON E.  

"BOURLON (E.), Marque de fabrique : Société des Pianos Français (27e année). PIANOS OBLIQUES fabriqués par les meilleurs ouvriers de Paris, 400 fr., meilleur marché que tous les autres facteurs. Tarif et gravures franco, boul. Richard-Lenoir, 117." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1907, p. 2492 (gallica.bnf.fr)

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1907-14

'SOCIETÉ DES PIANOS FRANCAIS' (**1911)(**1912)(**1914) - Voir aussi ASSOCIATION OUVRIÈRE (°1849)

SOCIETÉ DE PIANOS FRANÇAIS BOURLON (yy1914)

117, Boulevard Richard-Renoir (**1907)(x1907)(*1909)(*1910)(**1911)(**1912)(arr.11), 94, boulevard Richard-Lenoir (**1913)(arr.11), 14, boulevard du Temple (**1914)(arr. 3), 52, rue de Malte (yy1914)(arr.11), Paris
BOURNELLE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926 [depuis 1886 (x1926)]

'Piano- u. Sprechm.-Handlung' (x1926)

 

57, rue de la cité  (x1926), Troyes
BOURNIER Emile  

BOURNIER
sur ce site

 
ARTICLES

Cliquer sur le lien ci-dessus.

 

Mentionné comme 'Facteur de pianos' droits, mais probablement uniquement marchand d'instruments de musique ca. 1873-98;  (***1898)

'Musikal.- u. Pianohandlung' (xx1890)

rue Libergier (*1876), 9, rue de l'Arbalète (xx1890)(*1893), 3, rue du Cloître (**1893)(*1895)(*1897), Reims
BOURQUIN-BEDEVILLE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906

'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1906)

 

50, faubourg de France (x1906), Belfort
BOURREAU Raoul  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926 [depuis 1921 (x1926)]

'Piano-, Musikinstr.- u. Sprechm.Handlung' (x1926)

 

28, rue Cochon-Dudivier (x1926), Rochefort-sur-Mer
BOURRIOT Charles  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1850)

Paris

BOURRY J.

1900 - "On a trouvé hier matin, vers neuf heures, pendu dans sa chambre 21, rue Ramponneau, un jeune homme de vingt sept ans, M. Paul Bourry, facteur en pianos. Le malheureux, pour se donner la mort, s'était passé un nœud coulant autour du cou, après avoir attaché l'extrémité de la corde au montant de son lit. Puis, d'un geste brusque, avait, envoyé rouler de l'autre roté de la chambre le tabouret sur lequel il était monte. Détail curieux son père s'était pendu il y a six mois environ. Depuis cette époque, le jeune homme avait, à différentes reprises, manifesté l'intention d'un finir avec l'existence." Le Petit Parisien, 28/08/1900, p. 3

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1884-1900

  Brevet de 1884 : "159.840. Brevet de quinze ans, 21 janvier 1884; Bourry, représenté par Dittmar, à Paris, rue du Faubourg-Saint-Denis, n°30. Perfectionnements apportés à la construction des pianos droits et à queue." Bulletin des lois de la République française, 01/1885, p. 372 (gallica.bnf.fr) - Probablement un brevet d'un facteur d'origine Suisse. - "Oct. 1, 1884. - J. BOURRY. Iron frames for pianofortes." The History of the Pianoforte: With an Account of the Theory of Sound and ..., Edgar Brinsmead, 1889, p. 237

 

 21, rue Ramponneau (1900), Paris
BOURSOT 'Facteur de pianos' ca. 1848-60  

6, rue Grange-aux-Belles (**1848)(*1849)(x1849)(*1850)(*1851)(arr.10), 16, rue Notre Dame de Nazareth (xx1851)(yy1851)(**1852)(1853)(**1854)(xxx1855)(xx1856)(xx1857)(xx1858)(xx1859)(xx1860)(arr.3), Paris

 

BOUSIER  

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

Paris
BOUSQUET Mlle.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-12

BOUSQUET Mlle. (x1906), 'Musikal.- u. Piano-Handlung'

BOUSQUET Mme. (x1912), 'Musikal.-, Piano- u. Harmonium-Handlung'

 

rue de Penne (x1906)(x1912), Villeneuve-sur-Lot
BOUSQUET-TOURNY  

"BEAUX ET BONS PIANOS CARRÉS, VERTICAUX ET DROITS, Des fabriques de Klepfer, de Paris, facteur breveté de leurs Majestés le Roi des Français et le roi de Wurtemberg, en dépôt chez M. BOUSQUET - TOURNY, professeur de musique à Nancy, place Carrière, n.° 30." Journal de la Meurthe, 08/06/1837, p. 4 (kiosque.limedia.fr) - voir KLEPFER (°1821)

"PIANOS. - Dépôt des pianos perpendiculaires à clavier mobile, de la fabrique de M. Rogez, à Paris, facteur breveté du Roi et fournisseur des maisons royales, Chez M. Bousquet, professeur de musique, rue Callot, 9." Journal de la Meurthe, 03/05/1842, p. 4 (kiosque.limedia.fr) - Voir ROGEZ (°1834), à Paris

"PIANOS. M. BOUSQUET, professeur de piano et de chant, à l’honneur de prévenir les amateurs qu’il arrive de Paris avec un assortiment de pianos des meilleurs facteurs de la capitale, et qu’il peut offrir un choix très-varié d’excellents instruments. On trouvera aussi chez lui des orgues expressifs et des pianos à louer. Voir au dépôt, rue Callot, n.° 9, à Nancy." Journal de la Meurthe, 24/10/1842, p. 3 (kiosque.limedia.fr)

 

 

'Marchand de pianos' et 'Professeur de musique' ca. 1837-45

BOUSQUET-TOURNY (y1837) - Voir aussi TOURNY à Nancy

BOUSQUET (y1842)(y1843)

1845 - "VENTE MOBILIÈRE POUR CAUSE DE DÉPART, RUE DE LA PÉPINIÈRE, N.° 21. Le vendredi 5 septembre 1845, neuf heures du matin, il sera précédé à la vente, au comptant et perçu 5 centime's en sus par franc, de batterie de cuisine, faïence, armoires, bois de lit, couchers, commodes, Secrétaires, tables à manger, de jeu èt de nuit; deux belles pendules, garniture do cheminée, glaces, deux lampes Carcel, un poêle en faïence, un corps de bibliothèque, chaises et quantité d’autres objets. Plusieurs pianos d’occasion, carrés et droits, un très-beau piano droit de Paris, à 90 notes et trois cordes, en palissandre et ornements dorés. Le commissaire-priseur, H. COLLIGNON." Journal de la Meurthe, 31/08/1845, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

30, place Carrière (y1837), 9, rue Callot (zz1842), 21, rue de la Pépinière (y1843)(yy1845), Nancy
BOUSSAGOL
| BOUSSEGONNE
 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1900-14 [depuis 1882 (*1913)]

LAPICIDA Ch., successeur en 1900, 'Elève de la maison PLEYEL, WOLFF & Cie' (*1909):

1900 - "Vendeur : Boussagol - Acquéreur : Lacipida - Domicile élu pour les oppositions : Jéhanno, 27, b. Rochechouart - Entrée en jouissance : 14 mai - Fonds vendu : Réparations pianos, 3, Orsel." Archives commerciales de la France, 23/05/1900, p. 637 (gallica.bnf.fr) - Voir LAPICIDA

Probablement repris par WISLEZ A. vers 1921 (**1921)

 

3, rue d'Orsel (z1900)(z1902)(**1904)(x1906)(**1907)(*1909)(*1910)(**1911)(**1912)(*1913)(**1913)(**1914)(arr.18), Paris
BOUSSANVILLE Paul  

 

Facteur et/ou marchand de piano ca. 1912

'Organist, auch Händler mit Pianos u. harmoniums, sowie -Stimmer' (x1912)

1, rue de l'Oratoire (x1912), Toulon
BOUSSARD  

 

Facteur et/ou marchand de pianos, accordeur et réparateur ca. 1875-93 47, rue Bourg Saint-Denis (*1875)(*1876), 30, rue Verbe (*1893), Reims
BOUSSARD F.  

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1855

Médaille d'argent, 1855 (???)

28, rue Richelieu (?)(arr.1), Paris
BOUSSET V.  

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-31 [depuis 1900 (*1913)(**1921)]

'Marchand de pianos' (z1931)

 

16, avenue d'Italie (*1913)(**1921)(x1922)(z1931)(arr.13), Paris
 

BOUSSOMMIER Jean François Adolphe

(ca. 1805/07 - ?)(¹⁰)(x1878)

 

'Facteur de pianos' ca. 1839 31, rue Sainte Appoline (1839)(¹⁰)(arr.2), Paris
BOUSSUGE Léon P.
| BOUSSUGUE | BOUSSAGE
 

SOUS-MARQUE

'PIANINA' (²¹)

PARIS - "19. BOUSSUGE (Léon P.), à Paris, quai du Louvre, 8. — Piano et pianista, s'adaptant à tout piano, pour jouer à l'aide d'une manivelle et de cartons perforés, la musique de danses et d'opéras." Catalogue général officiel de l'exposition universelle de 1889, p. 2 (gallica.bnf.fr)

Brevet de 1888 : "188865. Brevet de quinze ans, 16 février 1888; Boussuge, à Paris, quai du Louvre, n° 8. Nouveau système de pianista mécanique pouvant s'adapter à tous les pianos et jouant, à l'aide d'une manivelle, la musique de danses et d'opéras." Bulletin des lois de la République française, 07/1888, p. 581 (gallica.bnf.fr) - et - "PIANINA - 28015. - M. p. désigner une mécanique s'adaptant aux instruments de musique à clavier, principalement aux pianos, et servant à jouer à l'aide d'une manivelle, déposée le 27 avril 1888, à 2 h. 45, au greffe du tribunal de commerce de la Seine, par le sieur Boussuge (Léon), facteur de pianos à Paris." Bulletin officiel de la propriété industrielle et commerciale, 1888, p. 230

Brevet de 1889 : "198806. Brevet de quinze ans, 8 juin 1889; Boussuge, à Paris, quai du Louvre, n° 8.- Nouveau mécanisme dénommé pianina, et servant à jouer du piano au moyen d'une manivelle et de carton perforé." Bulletin des lois de la République française, 01/1890, p. 595 (gallica.bnf.fr) -

Il y existe un autre marque «PIANINA» de Maurice FRICOTEL, 1913

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1884-97

BOUSSUGE Léon [P.] ca. 1888-90; (x1890)(xx1890)

'Pianohandlung' (xx1890)

BOUSSUGE Mme. (*1896)

"BOUSSUGE - GRAND CHOIX DE PIANOS - Bonnes Occasions de tous Facteurs - A TOUS PRIX - Raison Spéciale pour l'Achat et la Vente des Pianos droits et à queue d' ERARD, PLEYEL, HERZ, GAVEAU, etc. GARANTIS SUR FACTURE - Achat, location, accords et réparations de toutes sortes de Pianos. MAGASIN & ATELIER : 37. Rue de la Harpe, 37 - PRÈS LA PLACE SAINT-MICHEL." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1886, p. 1730 (gallica.bnf.fr) 

"B0USSUGE - EXPOSANT A L’EXPon UNIVERSELLE 1889. - PIANOS, cadre en fer, cordes croisées et obliques, fabrication supérieure. Grand choix d'occasion Erard, Pleyel, etc. Vente et Achat. PIANINA - Mécanique pneumatique se plaçant devant les pianos pour jouer à l’aide d'une manivelle et de papier perforé, la musique de danses et d’opéras. Le Pianina est l’instrument le plus parfait,le plus solide et le meilleur marché. Il frappe les touches du piano plus ou moins fort à la volonté de la personne qui le fait fonctionner. La musique copiée exactement sur du papier exécute les morceaux avec les nuances de piano.forté et pédale aussi bien que les meilleurs artistes. Le prix de la musique, 7 5 centimes le mètre, permet d’en varier a l’infini le répertoire avec économie de 80 % sur la musique de la plupart des appareils inventés jusqu’à ce jour. 8, QUAI DU LOUVRE, 8 - près le Pont-Neuf."

Liste des exposants Paris, 1889

 

35, rue de la Harpe (**1884)(**1885)(arr.5), 37, rue de la Harpe, près la Place Saint-Michel (**1886)(**1888)(arr.5), 8, Quartier du Louvre (1888)(²¹)(arr.1), 8, quai du Louvre, près le Pont-Neuf (1888)(xx1889)(y1889)(x1890)(xx1890)(*1893)(*1896)(*1897)(z1900)(z1902)(arr.1), Paris
BOUTAULT Louis  

'Facteur de pianos' ca. 1906-08

Il était probablement le successeur de Nicolas ERARD (°1865) dès 1906.

1908 - Faillite en 1908. (Archives commerciales de la France. 21/11/1908, p. 1489 (gallica.bnf.fr) et Le Radical, 18/11/1908, p. 5 (gallica.bnf.fr))

 

8 & 10, rue de la Duée (1908)(arr.20), Paris
BOUTEILLE A.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-12; (x1906)(x1912)

'Musikal.- u. Piano-Handlung' (x1906) ------- 'Händler mit Musikal., Pianos u. Harmoniums' (x1912)

 

Saint-Marcellin
BOUTET Voltaire  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-26 [depuis 1903 (*1913)(**1921)(x1926)]

'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung'(x1926)

 

Square Fragonard, boulevard du Jeu de Ballon (*1913)(**1921)(x1926), Grasse
BOUTÉVILIN
| BOUTTEVILIN
1893 - "[...] Parmi ceux qui continuent à exercer, le premier en date est L. Boutevilin qui, après avoir eu en 1878 une médaille de bronze pour un harmonium à 2 claviers, céda la maison qu'il avait fondée en 1863, à MM. Cottino et Tailleur, dont la facture a été récompensée en 1889 par une médaille d'argent. " Les facteurs d'instruments de musique: les luthiers et la facture ..., Constant Pierre, 1893, p. 249-250  

'Facteur d'harmoniums' et marchand de pianos droits, orgues et harmoniums ca. 1878-1900 [depuis 1863 (y1893)]

BOUTEVILIN [L.] & Cie (avant 1889)

COTTINO & TAILLEUR (anc. BOUTTEVILIN & Cie)(1889)(*1893), successeurs

COTTINO Joseph (z1900), 'Manufacture d'orgues et harmoniums pour salons, églises, chapelles, écoles et communautés'

Médaille de bronze Paris, 1878 | Médaille de bronze Paris, 1888 | Médaille d'argent Paris, 1889 | Liste des exposants Chicago, 1893 | Médaille d'argent Anvers, 1894 | Médaille d'or Amsterdam, 1895 | Diplôme d'honneur Bruxelles, 1897 | Médaille d'or Paris, 1900

 

119, rue de Montreuil (1878)(1889)(*1893)(z1900)(arr.11), Paris
BOUTIN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-26 [depuis 1900 (**1921)(x1926)]

'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1926)

 

rue Charles Gounod (**1921)(x1926), Saint-Raphael
BOUTON Philippe-Joseph  

Brevet de 1852 : 'Accordeon-piano' "71° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 septembre 1852, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Bouton (Philippe-Joseph), rue de Sèvres, n° 98, à Vaugirard, pour un instrument de musique dit accordéon." Bulletin des lois de la République française, 01/1854, p. 446 (gallica.bnf.fr)

 

'Facteur de pianos' ca. 1852 98, rue de Sèvres (*1852), Vaugirard 
BOUTROY
| BOUTROIJ
'Facteur de pianos' ca. 1825-29  

29, rue de Richelieu, [près le Palais Royal] (x1825)(arr.1), 22, rue des Arcis (x1827)(arr.4), 25, rue Sainte-Avoie (x1829)(arr.4), Paris

BOUVIER E.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921-26 [depuis 1893 (**1921) ou depuis 1903 (x1926)]

'Buch- u. Muskal.-Handlung' (x1926)

 

99, rue des Trois Cailloux (*1921)(x1926), Amiens
BOUVIER Georges  

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921-29

Successeur d' ETESSE (°1850)

'Musikinstr.-, Piano-  u. Sprechm.-Handlung' (x1926)

 

24, avenue de Grammont (*1921)(*1922)(x1926)(*1929), 16, Place du Palais (**1921), Tours
BOUVIER Julien  

'Facteur de pianos' ca. 1849-56

Membre d' ASSOCIATION DES FACTEURS DE PIANOS, à Paris (°1849)

5, rue Saint-Laurent (*1849)(arr.10), 17, rue du Delta (1856)(¹⁰)(arr.9), Paris
BOUYER Jean  

Facteur et /ou marchand de pianos ca. 1926

'Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1926)

 

13, rue Saint-Maurille (x1926), Angers
BOUYEURE  

Facteur et /ou marchand de pianos ca. 1922

 

1, rue des Ecoles (**1922), Le Creusot
BOUYEURE  

Facteur et /ou marchand de pianos ca. 1929-42

 

[39], rue aux Cordier (*1929)(**1942), Autun
BOVARD L. & GRIMA J.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1894) Constantine (Algérie)
BOWLES
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1903-07

BOWLES Mlle. (*1903)(*1905)(x1906)(*1907)

'Musikal.- u. Piano-Handlung' (x1906)

47, rue Victor Hugo (*1903)(*1905)(x1906)(*1907), Boulogne-sur-Mer
BRACHET Jean François  

'Facteur d'orgues' ca. 1766

Époux de GIRARD Marie Vincente (¹⁰)

 

rue de Lappe (1766)(¹⁰)(arr.11), Paris
BRACONNIER 'Facteur de pianos' ca. 1849-50

Époux de PEZARD (1850)(¹⁰)

 

12, rue de la Ferronnerie (*1849)(1850)(¹⁰)(arr.1), Paris

puis à Etampes (1850)(¹⁰), Seine et Oise

 

BRACONNIER Auguste Alexandre

(ca. 1813 - ?)

 

'Facteur de pianos' ca. 1851

'Célibataire' (1851)

Né à Stenay (Meuse)(Archives nationales F/7/2589) - (poursuivis-decembre-1851.fr)

78, Grande rue (1851), Paris
BRACQ-BRIHAYE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1912

'Händler mit Pianos, Musikinstr. u. Saiten' (x1912)

 

Fourmies
BRACQ Jean  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Lille
BRAECKMANN  

'Facteur de pianos' ca. 1859

1859 - "Publications de Mariages. Du 8 au 15 mai. 5° arrondissement. - Entre : M. Braeckmannn [sic], facteur de pianos, rue des Vinaigriers, 34, et Mlle Masson, rue Vivienne, 2." La Presse, 11/05/1859, p. 3 (gallica.bnf.fr)

 

34, rue des Vinaigriers (1859)(arr.10), Paris
BRAND & Cie

 

Pub La France Musicale, 1844 :

"Les pianos droits fabriques par M. Brand se distinguent par la solidité de la fabrication, la puissance et l'égalité de son. Cet Instrument méritent l'attention particulière des artistes et des amateurs, qui sont invités à aller les examiner dans les ateliers de M. Brand." La France Musicale, 1844 (gallica.bnf.fr)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1839-78

1844 - "Hier, c'était le tour de mademoiselle Masson, jeune personne qui pourrait dire la sœur cadette de M. Boverle, et qui par son talent serait tout-à-fait digne de cet illustre parentage. Nous avons entendu Mlle Masson sur un piano droit, sorti des ateliers de M. Brand, rue de la Vrillière, n. 10. Pour faire à chacun sa légitime part, nous devons déclarer que la perfection de l'Instrument prêtait un charme de plus au talent de la brillante élève de M. Zimmerman. Ces pianos, par l'intensité et la qualité du son par la prolongement de la sonorité, ont au premier rang des produits de l'an moderne." La France Musicale, 07/01/1844, p. 55 (gallica.bnf.fr)

BRAND (**1870)

Liste des exposants Paris, 1839

 

19, boulevard Saint-Denis (1839)(arr.10), 18, rue Geoffroy-L'asnier (xx1844)(arr.4), 10, rue de la Vrillière (LFM 1844)(**1845)(**1846)(x1847)(arr.1), 2, rue Geoffroy-L'asnier (*1851)(arr.4), 65, rue du faubourg Saint-Denis (**1870)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(arr.10), Paris
BRAND 'Facteur de pianos' ca. 1838  

28-30, rue de la Huchette (**1838)(arr.5), Paris

BRANDIN 'Facteur de pianos' ca. 1869-1904;  (xx1904) 26, rue Julien Lacroix (1869), Marseille
BRANDT Théodore
| BRARD
 

 

 

Brevet de 1838 : "4736. Brevet d'invention de cinq ans en date du 23 février 1838 (Déchu par Ordonnance du Roi, le 22 octobre 1841), Au sieur Brard [sic] (Théodore), à Paris, Pour des perfectionnements dans la fabrication des pianos. Ces perfectionnements, qui se rapportent à la partie du mécanisme des pianos, destinée à régler le jeu des marteaux, sont principalement applicables aux pianos droits ou verticaux, qu'on pourra ainsi, au moyen de cette disposition, régler sur le devant, sans être obligé d'ôter les touches, comme cela se pratique pour la plupart de ces instruments : ils consistent 1.° dans l'emploi d'une vis de rappel au moyen de laquelle on règle l'échappement en avançant ou reculant à volonté la tige qui porte le régulateur contre lequel lient frotter la pente de la branche d'échappement; 2.° dans l'emploi d'un conducteur de régulateur fixé à cette vis de rappel, .de manière à ce que cette dernière, outre sa nature de vis, fasse à l'égard de ce conducteur le même office que le conducteur pour le régulateur.  (la suite )

 

'Facteur de pianos' ca. 1838-41


(la suite)

La légende descriptive du dessin démontrera, en outre, l'application du principe sur lequel repose le mécanisme simple auquel nous devons le résultat que nous avons obtenu. [...]" Description des machines et procédés spécifiés dans les brevets d'invention ..., 1841, p. 37  

"Brandt imagina de régler le jeu des marteaux du piano sur le devant sans être obligé d'ôter les touches comme cela se pratiquait sur la plupart des instruments. Le moyen consistait dans l'emploi d'une vis de rappel au moyen de laquelle on réglait l'échappement en avançant ou en reculant à volonté la tige qui portait le régulateur, et dans l'emploi du conducteur et régulateur fixé à cette vis de rappel, de manière à ce que cette dernière, outre sa nature de vis, fît à l'égard de ce conducteur le même office que le conducteur pour le régulateur. (B. F.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(¹³)

 

Amiens - Paris ?
BRANDUS C.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-12

'Piano- u. Orgel-Handlung' (x1906) ------- 'Piano-Reparateur u. Stimmer' (x1912)

 

20, rue de l'Hôpital (x1906)(x1912), Rouen
BRARD Michel  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Tarbes
BRASSAC A.  

'Facteur de pianos, accordeur, luthier' ca. 1905-12

'Piano-, Harmonium- u. Musikinstr.-Hdlg.' (x1906) ------- 'Händler mit Musikal., Pianos, Harmoniums, auch Pianobauer u. -Stimmer' (x1912)

 

19, boulevard de Salon (*1905)(*1906)(x1912), Brive
BRASSINE Guillaume  

'Fabricant de pianos' ca. 1797

Il a eu la même adresse d'ERARD (°1780)

 

273, rue du Mail (1797)(³⁴)(arr.2), Paris
BRAUDÉ & Fils  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926 [depuis 1895 (x1926)]

1926 - Propriétaire : J. BRAUDÉ (x1926)

'Handlung mit Pianos, elektr. Pianos u. Musikinstr.' (x1926)

 

132, avenue Parmentier (x1926)(arr.11), Paris
BRAUJARD M.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926

'Piano- u. Harmoniums-Handlung' (x1926)

 

20, rue Porte-Paris (x1926), Amiens
 

BRAUN F.

Piano carré ca. 1822,
 
Forte-Piano.ch

 

 

Piano carré ca. 1822, Forte-Piano.ch, Suisse

 

'Facteur de pianos' ca. 1822 Zillisheim (Alsace)
  BRAUNN H.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris ?
  BRAUNN Johann Jacob

'Ebéniste (libre) et fabricant de pianos' ca. 1747; (¹⁰) Paris ?
  BRAUNS

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1851-57

 

54, rue de Rochechouart (yy1851)(xxx1855)(arr.9), Paris

 

  BRAUR & Cie 'Facteur de pianos' ca. 1840 Paris
BRAY Felicien  

Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 1912-26 [depuis 1890 (*1913)]

'Händler mit Musikal., Pianos, Harmoniums, Musikinstr., elektr. Pianos u. Phonographen' (x1912) ------- 'Händler mit Musikal., Pianos, Harmoniums, Musikinstr. u. Sprechm.' (x1926)

 

25, Place de l'Hôtel-de-Ville (x1912), 14, rue de Paris (x1926), Compiègne
BRAZIL Pierre
| BRASIL

 

ROUEN - "Dans ce premier instrument, vous aviez remarqué l'œuvre d'une intelligence qu'il fallait encourager; toutefois, considérant qu'il y avait doute sur la faculté que ce piano présentait de l'exécution de la musique des grands maîtres, vous aviez renvoyé M. Brazil à un nouveau concours. Une commission composée de mécaniciens, d'amateurs et d'exécutants pianistes, a constaté :
Que le piano de M. Brazil, surtout avec ses perfectionnements, permet, après une étude qui doit être moins longue que celle exigée par le système des pianos existants, d'exécuter avec plus de facilité, sous plusieurs rapports, toute espèce de musique écrite; 
Que ce piano peut être, par la même raison, plus favorable que les autres à la composition; 
Que le mécanisme est remarquable si l'on considère surtout que le concurrent n'est point familiarisé avec les notions de la mécanique;
Qu'un élève, qui n'étudie que depuis un an, a exécuté sans préparation et facilement, dans plusieurs tons, un passage de Hummel, d'un doigté très-difficultueux sur les pianos ordinaires.  -  Par ces motifs, la Société décerne à M. Brazil une médaille d'argent. Elle l'invite, d'ailleurs, à se présenter à un prochain concours, espérant qu'il pourra alors justifier de la propagation de l'usage de son œuvre, ce qui permettrait à la Société d'augmenter le titre de la récompense." Bulletins de la Société libre d'émulation de Rouen, 1842, p. 157-158 (gallica.bnf.fr)

PARIS - "M. Brasil, de Rouen, a proposé un clavier nouveau à trois rangs de touches, dont l'objet serait de réduire à un seul doigté toutes les gammes. Ainsi, selon l'inventeur, se trouverait simplifiée, dans les proportions des cinq sixièmes, la durée du temps nécessaire à l'étude du piano. L'inventeur peut donner seulement crédit à son clavier, rationnel d'ailleurs en théorie, en démontrant, par une éducation rapide de jeunes élèves, la valeur pratique de son invention." Archives du Commerce ..., Volume 36, 1845, p. 397 & Gazette nationale ou le Moniteur universel, 26/04/1844, p. 5 (retronews.fr)

 

'Facteur de pianos et orgues' ca. 1841-45


(la suite)

PARIS - "M. BRAZIL, à Rouen (Seine-Inférieure), - Pour son piano dit harmonomètre, dont le clavier est disposé de telle sorte que le doigte; reste le même pour toutes les gammes; d'où résulte ce très-grand avantage qu'à l'aide de l'instrument de M. Brazil, un pièce de musique peut être exécutée indifféremment dans un ton ou dans un autre, et qu'en conséquence la transposition ne présente plus aucune difficulté. Un clavier semblable avait déjà été construit, il y a plusieurs années, par M. Grillet de Lyon; mais on ne peut qu'applaudier aux efforts que fait M. Brazil pour en répandre l'usage." Rapport du Jury central ..., Paris Jury c entral, Imprimerie de Fain et Thunot, 1844, voir GRILLET

Brevet de 1839 : "Le Piano harmonimètre de M. Brazil, instrument pour faciliter l'étude de la musique. On y remarque un mécanisme ingénieux; le poids des touches est égal, malgré la variabilité de leur longueur dans la disposition des trois claviers superposés. - Félicitations." Annuaire des cinq départements de l'ancienne Normandie, Volume 8, 1841, p. 601

  Brevet d'invention de 1839 : "43. Brasil (P.), à Rouen (Seine-Inférieure) : pour 10 ans. - Nouveau mécanisme des claviers des pianos et orgues." Annuaire des cinq départements de l'ancienne Normandie, Volume 8, 1841, p. 608

Brevet de 1845 : "90° Le sieur Brasil (Pierre), demeurant rue de l'Epée, n° 9, à Rouen, département de la Seine Inférieure, auquel a été délivré, le 12 août dernier, certificat de sa demande d'un brevet l'addition et de perfectionnement à brevet d'invention de dix ans, en date du 14 août 1840, pour un mécanisme de clavier des pianos et orgues." Bulletin des lois de la République française, 01/1845, p. 141 (gallica.bnf.fr)

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI (¹³)

Médaille d'argent, Rouen, 1842 | Citation favorable Paris, 1844 | Liste des exposants Paris, 1855

 

141, rue Martainville (*1841), 9, rue de l'Epée (1843)(*1845), Rouen (Seine-Inférieure)
BRÉAUTÉ A.    

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890

'Pianohandlung' (xx1890)

 

14, rue des Cordeliers (xx1890à, Pau
BREBION  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-07

 

68, rue de Bondy (x1906)(**1907)(arr.10), Paris
BREDA 'Fabricant de pianos' ca. 1847

Époux de KEUREN (1847)(¹⁰)

 

166, rue du faubourg Saint-Denis (1847)(¹⁰)(arr.10), Paris

puis : Arnhem (1847)(¹⁰), Pays Bas

 

BREDIN Louis

(1811 - 1857)(¹⁰)

 

'Ebeniste en pianos' ca. 1857

Veuf de SORET Marie (1857)(¹⁰)

 

123, rue Montmartre (1857)(¹⁰)(arr.2), Paris
 

BREITNER

 

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

Plus tard, fabriqué dans les ateliers GAUDU de Saint Brieuc.

 

Paris
BREMAKERS Jean  

'Facteur de pianos' ca. 1848-53

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, vers 1848-53, 1856 (²⁵)

 

Marseille
BREMOND F.  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1860-70

VOIR AUSSI ...

  FREY

 

Paris
BRENDEL Charles Joseph  

'Ouvrier en pianos' ca. 1872

1872 - "BRENDEL Charles Joseph, ouvrier en pianos, rue Riquet, n° 71. Cité sur la liste des tirés au sort de la classe 1878 à Paris 18e. Fils de feu Joseph Louis et de BISSER Jeanne Louise, demeurant à Ribeaubillé, Haut Rhin. A opté accompagné de sa mère le 29/09/1872 à Saint Dié, Vosges. Frère de Chrétien appelé de la classe 1873. Source : Archives de Paris/Tirages au sort/D1R1/413/n°680/PINET Alain." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

 

71, rue Riquet (1872)(¹⁰)(arr.18), Paris
BRENHART Alfred Nicolas 'Fabricant de pianos' ca. 1852 23, rue Notre Dame de Lorette (1852)(¹⁰)(arr.9), Paris
BRÉS C. J.
| BRÈS
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-26 [depuis 1820 (x1912) ou depuis 1845 (x1926)]]

BRÉS C. J. & SPOHN (x1906), 'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung'

Successeur de l'ancienne maison SPOHN (x1912)(x1926)

BRÈS Charles (x1912)(x1926)

 'Piano-, Harmonium-, Musikinstr.- u. Phonographen-Handlung' (x1912) ------- 'Piano-, Harmonium-, Musikinstr.- u. Sprechm.-Handlung' (x1926)

 

3, place de la Comédie (x1906), 2, Place de la Comédie (x1912), 1, place de la Comédie (x1926), Montpellier
BRESSEAU

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1905

 

7, Grand rue (*1905), Avesnes
BRESSEAU A.

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-13 [depuis 1891 (*1913)]; (*1906)

'Piano-, Harmonium- u. Musikinstr.-Handlung' (x1912)

Repris par SAUTREUIL M. (**1921)

 

105, rue Victor-Hugo (*1906)(*1907)(*1909)(x1912)(*1913), Le Havre
BRESSEAU Julien

 

 

 

 

Facture de 1859

 

ANGERS - "MM. Bresseau et Gilet [sic], facteurs de pianos, à Angers (Maine-et-Loire). Ces facteurs dont l'établissement ne fait que commencer à Angers, ont exposé un piano transpositeur qui leur a fait accorder une médaille de bronze. Ce piano transpose d'un demi-ton en descendant et d'un demi-ton en montant. Dans la plupart des pianos transpositeurs le système consiste à faire mouvoir ensemble tout le mécanisme (clavier et marteaux). Il arrive que les marteaux ne frappent plus les mêmes cordes, et les rainures qui se font au bourrelet du marteau ne correspondant plus aux nouvelles cordes frappées, les sons perdent de leur qualité. Le système de MM. Bresseau et Gilet nous a semblé ne pas avoir cet inconvénient; les marteaux restent à leurs places et frappent toujours les mêmes cordes, le clavier seul glisse de gauche à droite ou de droite à gauche, au moyen d'un levier placé au-dessous de ce clavier." Expo Mayenne Bulletin de la Société de l'industrie de la Mayenne ...', Volume 1, Société de l'industrie de la Mayenne, Laval, 1853

ANGERS - "MM. Bressau et Gilet [sic] nous ont offert un piano construit suivant une modification sérieuse, pour laquelle ils ont pris un brevet d'invention. Les sommiers en fer ont été depuis longtemps inventés : ils en ont fait une application nouvelle, dans le but de parer à un inconvénient grave et que tout le monde a pu apprécier. Les changements de température agissent en sens inverse, chacun le sait, sur le bois et sur les métaux. Par les froids humides de l'hiver, le bois se gonfle ; les cordes métalliques éprouvent une modification contraire. D'autre part, ces cordes sont dilatées par les chaleurs sèches de l'été, qui produisent à leur tour sur le bois une action opposée. Du conflit, si l'on peut dire, de ces variations inverses, résulte une différence considérable dans le diapason du piano, qui s'élève en hiver et s'abaisse en été, au grand détriment de la justesse de l'accord, d'une part; et, en outre, de ses rapports avec les autres instruments dans la musique d'ensemble. Pour obvier à cet inconvénient grave, MM. Bressau et Gilet [sic] ont eu la pensée de réunir en une seule pièce de fonte de fer, toutes les parties du piano qui forment le système où s'opère le tirage des cordes; sommier d'accroche, sommier des chevilles, arcs-boutants de résistance, sont réunis en un seul cadre, qui, par la matière même dont il est formé, ne subit par les changements de température, que les modifications analogues à celles qu'éprouvent les cordes elles-mêmes. D'où suit que, sans être à l'abri de toutes variations de diapason, les instruments construits dans ce système devront évidemment n'en subir que de moins considérables. Un autre résultat produit par ce système doit encore être admis comme une amélioration. Ici, la table d'harmonie n'est plus dépendante du tirage des cordes ; elle n'en supporte en aucune façon l'effort, et se trouve en conséquence à l'abri de tous les accidents que ce tirage peut produire ; et comme elle contribue pour la plus grande part à la sonorité de l'instrument, elle conserve une liberté qui favorise ses vibrations, d'autant mieux que la disposition nouvelle permet de l'éloigner des cordes d'une distance d'environ sept centimètres; distance qui facilite le développement de la sonorité. MM. Bressau et Gilet [sic], pourront tirer un grand parti de ce système, dont l'instrument qu'ils ont exposé sous le n° 639, réalise la première application. Nous les engageons à poursuivre leurs expériences, en s'appliquant surtout à éviter que ce barrage formé complètement en fer ne donne un son trop métallique à leurs instruments. Le second piano de la même fabrique portant le n° 640, est évidemment un bon et solide instrument : il possède un clavier transpositeur, suivant un système adopté déjà et dans lequel MM. Bressau et Gilet ont encore introduit une légère amélioration Nous apprécions vivement les efforts et le zèle que montrent les exposants qui nous occupent, et nous nous sommes empressés d'accorder à MM. Bressau et Gilet [sic] une médaille d'argent." Bulletin, Volumes 24-25, Société industrielle et agricole d'Angers et du département de Maine-et-Loire, p. 284-285

"Bresseau et Gillet, brevetés, s. g. d. g., B 1852, A 1853, x-facteurs et accordeurs de pianos de la maison Herding, assortiment de pianos." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1854, p. 1711 (gallica.bnf.fr)

"BRESSEAU, 11 médailles et récompenses obtenues aux diverses expositions, fab. de pianos et instruments de musique, r. Baudrière, 79." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1873, p. 568 (gallica.bnf.fr)

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1853-93

BRESSEAU & GILLET (*1853)(xx1854), 'x-facteurs et accordeurs de pianos de la maison Herding' (xx1854)  Voir HERDING (°1837)

BRESSEAU Julien (1855)(1861)(***1862), voir GILLET

H. BRESSEAU, 'Facteur de pianos', Angers (1876)(*1893)

'Musikal.-, Piano- u. Instrumenten-Handlung' (xx1890)

Repris par PÉLICIER (xx1898)

Brevet de 1853 : "368° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée le 18 avril 1853, au secrétariat de la préfecture du département de Maine-et-Loire, par les sieurs Bresseau et Gillet, à Angers, pour un barrage en fonte de fer, d'une seule pièce, applicable aux pianos." Bulletin des lois de la République française, 1855, p. 459 -  description complète dans Description des machines et procédés pour lesquels des brevets d'invention, Volume 30, 1858, p. 389-391

Brevet de 1861 : "Brevet de 15 ans, pris le 28 mai, par M. Bresseau, à Angers, pour une pédale de tenue de son et à double échappement pour pianos." Bulletin, Volumes 33-35, 1862, p. 278


(la suite)

"M. Faivre, de Paris, et MM. Bresseau et Gillet, d'Angers, ont construit leur pianos droits avec des cadres métalliques, le premier en fer forgé, avec une plaque de même métal, contre laquelle viennent arc-bouter des barres également en fer; l'autre, en fer de fonte d'une seule pièce. Déjà, à l'Exposition nationale de 1844, un appareil semblable avait paru, et Pierre Erard mit à l'Exposition de Londres, en 1851, l'essai d'un sommier fait d'une seule pièce en fer. Il parait y avoir renoncé plus tard. Il a reconnu sans doute que, si le fer offre l'avantage d'une grande fermeté au point d'attache des cordes, il a l'inconvénient de donner aux sons une inévitable sécheresse métallique qu'on remarque en effet dans le piano de M. Faivre et dans celui de MM. Bresseau et Gillet." Exposition universelle de 1855 : Rapports du jury mixte international, Volume 2, Napoléon Joseph Charles Paul Bonaparte, 1855 - Voir FAIVRE à Paris.

"L'action diamétralement opposée qu'exerce sur le bois et sur les métaux le froid humide ainsi que la chaleur sèche, a pour résultat bien connu d'élever le diapason des pianos en hiver el de l'abaisser en été. Pour remédier à ces variations périodiques, aussi nuisibles à la justesse de l accord que gênantes lorsqu'il s'agit de musique d'ensemble, à M. Bresseau et Gillet, d'Angers, ont eu l'idée de construire une charpente eu fonte de 1er, pour laquelle ils ont pris un brevet d' invention. Dans le système de ces facteurs, le sommier d'accroche, celui des chevilles el les barres qui les maintiennent a un rigoureux écartement ne forment qu'un tout d'une seule pièce. Les cordes el la harpe étant de même nature, doivent se dilater et se contracter ensemble, et cette amélioration apportée aux anciens sommiers en métal peut, sinon faire disparaître toutes les causes de variations, du moins en atténuer sensiblement les effets. La construction du piano demi-oblique, en palissandre, qui a été soumis à notre examen, comporte une table d'harmonie isolée, soustraite au tirage des cordes par le procédé que je viens de décrire, et ayant en outre des dimensions plus grandes que dans le système ordinaire; tous moyens propres à augmenter le volume du son. Bien qu'ils conservent la distance reçue entre le chevalet et le sillet, ces fabricants ont rapproché les points d'attache de leurs cordes pour en diminuer les chances de rupture. Leur pédale douce incline les marteaux vers le point qu'ils doivent frapper, et pour que dans cette position leur base ne soit pas plus distante de l'extrémité des touches, le même mécanisme soulève la partie postérieure du clavier qui se trouve alors pencher en avant. Après vous avoir signalé ce que ce piano offre de remarquable, nous devons vous faire observer, Messieurs, que ses auteurs ont déjà exposé, il y a cinq ans, un instrument semblable à celui qu'ils vous présentent aujourd'hui; aussi nous bornons-nous cette fois à rappeler la médaille d'argent qu'ont obtenue alors MM. Bresseau et Gillet." Bulletin‎, Société industrielle et agricole d'Angers et du département de Maine-et-Loire, 1857-58

Médaille de bronze, Laval 1852 | Médaille d'argent, Angers, 1853 | Mentions honorables Mayenne, 1853 | Liste des exposants Paris, 1855 | Médaille d'argent Angers, 1857

 

79, rue Baudrière (x1873), 14, rue de Lices (xx1890)(*1893), Angers (Maine-et-Loire)
« BRESSLER Louis »

(1766 - ?)(¹⁰)

 

 

Piano carré de 1810, pianodescharentes.fr
Piano carré n° 680 de 1813, et sa signature, San Francisco Conservatory of Music, CA, U.S.
Piano carré de 1813, Collection privée, France

Piano carré de 1817, et sa signature, Cité de la Musique, Paris, France

"Le Chant du duc de Montebello, avec cette devile: Tu finis nobilitatis tuæ, ego principium mea. (Paroles de Cicéron a Claudius). Dedié à fon meilleur ami, paroles & musique de DUBIGNON. - Prix: 30°. A Paris, au magasin de musique de BRESSLER, facteur de pianos, boulevard Italien, n. 2, près la rue Grange-Batelière." Journal de Paris, 01/07/1810, p. 1285

"BRESSLER, (Louis), rue de la Paix, n. 24. - On trouve à cette adresse, des harpes et pianos de sa fabrique située boulevard des Capucines n°. 15, ainsi que toutes sortes d'instrumens. Il tient aussi un magasin de musique." Bazar parisien, ou Annuaire raisonné de l'industrie des premiers artistes et fabricans de Paris : offrant l'examen de leurs travaux, fabrications, découvertes, produits, inventions, etc., 1826, p. 437 (gallica.bnf.fr)

 

 

'Facteur de forte-piano et harpes' et éditeur de musique ca. 1798-1836

Il est né le 21/04/1766 à Paris Ier (¹⁰)

BRESSLER (*1809)(**1818)(*1819)

"BRESSLER, facteur d'instruments. Tous les bons artistes de ce genre sont Allemands." Dictionnaire Néologique Des Hommes Et Des Choses, Ou Notice ..., 1800, p. 314

'Fabricant de forté-pianos et marchand de musique' (*1819) ------- 'Éditeur, marchand de musique' (y1826)

Dans un catalogue : "16. 1 Harpe portant le nom de Bressler." Catalogue des meubles... Vente 2 févr. 1832, p. 4 (gallica.bnf.fr)

'Fab. de forté-pianos et autres instrum.' (*1832)(*1835)

BRESSLER Louis (x1825)(x1826)(x1827)(x1828)(*1829)(x1829)(*1833)(*1836)

1844 - "MC/RE/XCVI/28 - 19 février 1844 - Inventaire après décès: Bressler, François-Joseph. Montgéron - 91. - Décédé le 30 janvier 1844 à Montgéron (91). A la requête de Jean Martin BRESSLER, demeurant à Ammerschwyr (68)" siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (³¹)

VOIR AUSSI

Les BRESSLER à Paris et Nantes, par Jean-Marc STUSSI

 

 

349, rue Bétbisy [Betizi] (*1798-1799)(*1799-1800)(*1800-1801)(arr.1), 155, rue Saint-Avoye (*1802)(*1803-1804)(*1805)(arr.4), 47, rue Sainte-Avoie (*1806)(*1807)(*1808)(*1809)(arr.4), boulevard Poissonnière (*1808)(arr.9), Atelier de pianos : 26, rue Grange-Batelière (1809)(¹⁰)(*1811)(*1812)(arr.9), Fabrique : 15, boulevard des Capucines (x1826)(*1829)(arr.9), Magasin : 2, boulevard des Italiens, près la rue Grange-Bateliere (*1810)(**1812)(*1813)(**1813)(*1814)(**1814)(*1815)(*1816)(xx1817)(arr.2), 24, rue de la Paix [Hôtel de Canterbury ³)] (P1810)(P1817)(y1817)(**1818)(*1819)(*1820)(**1820)(xx1821)(x1823)(x1825)(x1826)(x1827)(x1828)(*1829)(x1829)(x1832)(*1833)(*1835)(z1835)(*1836)(arr.2), Paris
BRESSLER François Joseph

(1803 - 1889)

 

 

 

 

 

ANGERS - "Nous devons placer au second rang un industriel dont les produits figurent pour la première fois à nos expositions. M. Bresler, de Nantes, qui possède des ateliers fort importants, a su se faire une réputation bien méritée par les soins qu'il apporte à la fabrication de ses pianos. Toute la Bretagne les recherche, et plus d'un navire a transporté au-delà des mers les instruments de ce facteur. Deux pianos représentent cette maison : l'un, demi-oblique, avec caisse en acajou, et du prix de 850 fr., a dignement subi l'épreuve du Jury qui en a reconnu la bonne sonorité; l'autre, vertical, en palissandre, avec incrustations en cuivre, est surtout remarquable. Malgré sa petitesse, il a des sous volumineux, d'une plénitude harmonieuse, et très égaux. Tous les deux, complètement en bois, offrent plusieurs particularités dignes d'attention. La pédale douce agit par l'interposition de lanières eu drap entre les cordes et les marteaux dont elles atténuent la force de percussion. Ce procédé, déjà employé par Pape, a été très heureusement modifié par M. Bresler. Pape se servait de lanières d'égale épaisseur partout. Notre constructeur, au contraire, fait descendre sous les marteaux des bandes qui, très-minces à leur extrémité inférieure, vont eu épaississant jusqu'à leur point d'attache. Il suffit donc, avec le mécanisme simple qui les fait se mouvoir, d'appuyer plus ou moins sur la pédale pour obtenir tous les degrés d'intensité qui séparent le forte le plus éclatant du piano le plus sourd. Un tampon d étoile est également employé par ce facteur pour empêcher la vibration des cordes brisées. Enfin, la bonne construction de ses instruments présente eu outre l'avantage spécial de permettre les réparations de toutes sortes avec une extrême facilité; et le Jury, après avoir apprécié ces incontestables qualités, décerne une médaille d'argent à M. Bresler, de Nantes." Bulletin de la Société industrielle d'Angers et du département de Maine-et-Loire, 1858, p. 334-335 (gallica.bnf.fr)

TOULOUSE - "Mention honorable. M. BRESSLER fils, facteur à Nantes, rue Francklin, 20. A envoyé, comme spécimen d'une partie de sa fabrication, deux pianos droits, l'un à cordes verticales et l'autre à cordes obliques. D'après les renseignements fournis, M. Bressler serait à la tète d'une manufacture de pianos que ses connaissances théoriques et pratiques ont rendue importante par suite de son long séjour à Paris dans les ateliers de la maison Erard. La Commission est persuadée qu'entre ses mains, elle ne peut que progresser dans la voie du perfectionnement où elle est entrée, et que, dans peu, M. Bressler fils méritera plus qu'une mention honorable." Exposition des Beaux-Arts et de l'Industrie à Toulouse : Année 1858, p. 302 (rosalis.bibliotheque.toulouse.fr)

TOULOUSE - "Bressler fils, facteur de pianos, à Nantes (Loire-Inférieure). — Un piano à cordes perpendiculaires, et un piano à cordes obliques." Histoire de l'exposition des beaux-arts et de l'industrie de Toulouse en 1858, 1858, p. 112 (rosalis.bibliotheque.toulouse.fr)

NANTES - "Enfin, dans cette importante branche d'industrie artistique, nous aimons à citer les instruments très-remarquables de M. Bresseau, à Angers; Gaveaux [sic], Aucher frères, Levêque et Bucher, à Paris, et surtout ceux de M. Bresler fils, à Nantes. Ce jeune et laborieux facteur, l'un des meilleurs élèves d'Erard, a du talent et l'avenir, et ses pianos se distinguent par de solides qualités, qui les signalent à la symphatique attention des amateurs et des artistes." Exposition de l'Industrie à Nantes, 1861, p. 146-147

PARIS - "M. BRESSLER (Nantes). - Je ne sais si M. Bressler construit à Nantes ses instruments, mais ils ont un cachet parisien dans toutes leurs parties principales, mécanisme, clavier, sonorité, etc. Bonne facture ordinaire." La musique à l'Exposition universelle de 1867, Louis-Adolphe le Doulcet Pontécoulant, p. 133

PARIS - "M. Bressler avait également exposé un piano droit grand modèle, à cordes obliques, dont la caisse cintrée, genre Louis XV, ornementée en bois sculpté, captivait par ses heureuses dispositions l'attention de tous les visiteurs. Pendant de longues années, c'est-à-dire de 1801 à 1835, la maison Bressler a fait partie de la fabrique de Paris, au milieu de laquelle elle avait su se faire une légitime réputation. Aujourd'hui que son siége est à Nantes, elle a accaparé à son profit la Bretagne, la Vendée, une partie de l'Anjou et de la Normandie, sans préjudice de ses relations avec les Antilles et le Mexique. La fabrication de cet habile facteur repose sur neuf modèles différents de pianos." Histoire générale de l'exposition universelle de 1867, p. 694

NANTES

1845 - "Nous nous empressons de joindre le tribut de nos éloges à ceux que donnent les journaux de Nantes au Conservatoire de musique de cette ville. Après un hiver long et rigoureux, M. Bressler, le directeur de cet établissement, dont l'honorable caractère est d'ailleurs connu, a eu la généreuse pensée d'offrir un concert au profit des pauvres de cette grande cité. Grâce à l'appui des autorités et au concours des professeurs et de quelques élèves de l'établissement, cette solennité artistique a été l'une des plus intéressantes que Nantes ait vue. Nous ne pouvons trop rendre hommage au zèle et au talent qu'ont déployés MM. les professeurs. Après avoir exécuté isolément leur partie, ils ont aidé et protégé les jeunes et heureux efforts de leurs élèves. On cite surtout comme ayant été rendue avec une grâce, une pureté et un ensemble parfaits l'ouverture de Guillaume Tell, exécutée par huit élèves de M. Bressler sur quatre magnifiques pianos de M. Érard. De tels résultats honorent les maîtres et les élèves. Le succès que nous avons prédit à M. Bressler a dépassé nos espérances, et le conseil municipal votera sans doute, à ce que pense un journal de Nantes, la subvention nécessaire pour ériger le Conservatoire nantais en succursale de celui de Paris. Cet encouragement serait dû surtout à M. Bressler pour ses sacrifices de tous les jours, car rien ne lui coûte pour rendre son établissement digne de la ville où il s'est établi. Nous apprenons qu'il vient d'appeler de Paris un nouvel artiste, M. Gauthier, professeur de chant des plus distingués, homme de mérite que le public si éclairé de Nantes appréciera avec son bon jugement ordinaire." Revue et gazette musicale de Paris: journal des artistes, des ..., Volume 3, 1845, p. 112

"Bressler ouvre, place de la Monnaie, maison Verger, un magasin de pianos, avec un grand salon disposé pour les concerts, comme chez les premiers facteurs de la Capitale." Histoire de Nantes sous le règne de Louis-Philippe, 1830-1848, par Félix Libaudière, 1900, p. 275 (gallica.bnf.fr)

VOIR AUSSI

Les BRESSLER à Paris et Nantes, par Jean-Marc STUSSI

 

 

 

Facteur et/ou marchand de piano droitss ca. 1828-89

'Grand magasin de Pianos' (barre d'adresse) ------- 'Luthier' (xx1862) ------- 'Facteur de pianos' (y1864)

Famille de «BRESSLER Louis» ci-dessus, par raison de la même adresse en 1828, rue de la Paix, 24 à Paris ?

1828 - "BRESSER François Joseph, Facteur d'instruments de musique, rue de la Paix, n° 24. Cité en 1828, sur la liste des électeurs (à titre professionnel) du collège d'arrondissement électoral du VIIIe arrondissement (ancien) car assujetià un impôt de 522 francs. - Source : AP/VD6/84/DROUHIN." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

1844 - "On nous écrit de Nantes, que cette grande cité va jouir incessament d'une institution que presque toutes les villes envient à Paris. Le 11 du courant, M. Bressler y ouvrira un Conservatoire de musique à l'instar de celui de Paris. Les talents bien connus de cet artiste, comme ceux des nombreux professeurs qu'il s'est adjoints, laissent peu de doute sur la réussite de cette entreprise, digne, dans tous les cas, d'un sort prospère. Il faut espérer aussi que l'exemple de M. Bressler sera suivi, et que les autres grandes villes ne voudront pas rester en arrière, sous ce rapport. Sans doute l'exécution d'un semblable projet a demandé beaucoup de constance et un grand amour de l'art; mais son auteur a trouvé un digne appui dans les magistrats municipaux et dans les personnes influentes de Nantes, et nous ne pouvons penser que, dans d'autres villes, une pareille fortune vienne à manquer à l'homme de cœur et de talent qui voudra se rendre utile à ses concitoyens." Revue et gazette musicale de Paris: journal des artistes, des ..., Volume 2, 10/11/1844, p. 377

BRESSLER François était la fondateur du conservatoire à Nantes en 1844 et devenu succursale du Conservatoire de Paris en 1846, Histoire du Conservatoire impérial de musique et de déclaration, 1860, p. 491 (archive.org) - et son lettre : Revue de la musique religieuse, populaire et classique, 1847, p. 112-113

BRESSLER Napoleon Fils (y1858)(xx1862)(**1879)

"Bressler, directeur du Conservatoire de Nantes.
Bressler (fils), secrétaire du Conservatoire, facteur de pianos, rue des Houlières, 7, à Nantes." Annuaire spécial des artistes musiciens..., par Madame J. de B., 1863, p. 189

'Facteur de pianos' (*1879)

BRESSLER Napoleon (xx1890), 'Pianofabrik'

1893 - "3137. Bressler, François, fondateur du Conservatoire de musique de Nantes en 1846, [...] De ses deux fils, l'un, Joseph, est actuellement directeur du conservatoire de Nantes, et l'autre, Léon, est facteur de pianos dans la même ville." Répertoire général de bio-bibliographie bretonne, Volume 6, 1893, p. 265

1894 - "Très remarqué, ces jours-ci, à la vitrine de M. Laugé, le médaillon de Bressler, dû à l'habile ciseau de M. Vallel. Ce médaillon sera placé sous peu dans une des salles du Conservatoire de Nantes, dont Bressler fut le fondateur." L'Ouest-artiste : gazette artistique de Nantes : journal artistique et littéraire, paraissant une fois par semaine, 08/12/1894, p. 6 (gallica.bnf.fr)

1897 - "Il est mort à Nantes en 1889, avec le titre de Directeur honoraire du Conservatoire. Bas-relief en bronze, par J. Jallet (fondu par J. Cliquet). On y lit : LA SOCIÉTÉ DES ANCIENS ÉLÈVES DU CONSERVATOIRE DE MUSIQUE DE NANTES A M. F. J. BRESSLER, FONDATEUR." Revue de Bretagne, 1897, p. 344-345

1900 - "Bressler (Joseph-François), né à Ammerschwir (Ht-Rhin), 12 déc. 1805. Solfège : enc. 1813; Piano : 2d prix 1822, 1er prix 1823. Harpiste de la chap. de Charles X (1828-1830); fondateur de l'école de mus. de Nantes (10 nov. 1844); Méd. A. 1876." Le Conservatoire national de musique et de déclamation, 1900, p. 709 (gallica.bnf.fr)

"3137. — Bressler, François, — fondateur du Conservatoire de musique de Nantes en 1846, a fait souche bretonne, et a publié : [...] De ses deux fils, l'un, Joseph, est actuellement directeur du conservatoire de Nantes, et l'autre, Léon, est facteur de pîanos dans la même ville." Répertoire général de bio-bibliographie bretonne, 1886-1908, p. 265 (gallica.bnf.fr)

"Bressler, facteur de pianos, rue Franklin, 20, et pl. Delorme, ateliers, rue Deshoulières, 6  méd. bronze et argent, aux exposit. nationales et générales 1856 à 1862." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1864, p. 189 (gallica.bnf.fr)

"Napoléon Edouard BRESSLER, est né le 20 août 1832 à Paris-Batignolles (Seine), fils de François Joseph BRESSLER et de Constance Désirée Desmoulins. Il deviendra facteur de pianos. Il prendra la suite du magasin de son père 15 place de la Monnaie à Nantes et créera une manufacture de pianos (en 1864 ateliers rue Deshoulières selon L. Verbeeck). A ce titre, il sera évidemment un concurrent de LÉTÉ puis de DIDION. La production globale n’est pas connue. Dès 1858, il a obtenu une Médaille d’argent à l’exposition d’Angers où il lui est attribué une forte influence parisienne dans sa fabrication, suggérant qu’il avait peut-être suivi sa formation ans la capitale. Il est décédé le 3/11/1896 à Nantes en son domicile rue des Vieilles Douves. Son affaire semble avoir disparu peu après, sans doute faute de repreneur. De son mariage avec Léontine Pouzin il a eu un fils Edouard Joseph (1881-1983) qui n’est pas entré dans son affaire car marié et décédé en Loir-et-Cher.

François Joseph BRESSLER est né à Ammerschwihr le 26 septembre 1803, fils de Jean Martin BRESSLER, né ca. 1772 à Ammerschwihr, Sous-lieutenant retiré de la douane, cultivateur, et de Marie Agathe Schwindenhammer née ca. 1777. Entre ca. 1830 et 1833 sinon déjà avant, il réside à Paris–Batignolles où il s’est marié et où est né son fils aîné Napoléon Edouard. Après 1834, il est professeur de piano à Nantes où il créera le Conservatoire de Musique inauguré le 10 décembre 1845 et dont il a été le directeur jusque vers 1880. Il a été promu officier de l’Instruction publique. En 1842, il a créé un magasin de musique au 15 place de la Monnaie où il disposait également de salons de concerts. Il a été en relation avec Lété, luthier puis fabricant de pianos à Nantes au 15 rue Crébillon, car celui-ci a été témoin à la déclaration d’un enfant mort-né le 26 juillet 1838 à Nantes. Marié à Constance Désirée Desmoulins le 25 février 1830 à Paris-Batignolles, il a eu deux fils : Napoléon Edouard (1832-1896) devenu fabricant e marchand de pianos à Nantes, et Edmond Jacques (1834-1849). François Joseph BRESSLER est décédé le 26 janvier 1889 en son domicile 7 rue de Gorges.

Remarque : Ces données indiquent que le magasin de musique BRESSLER a été créé par François Joseph BRESSLER. Son fils a continué l’affaire mais a en outre créé une manufacture ou atelier de pianos avant 1858. Napoléon Edouard BRESSLER n’a pu suivre sa formation chez BRESSLER (Louis ?) de Paris, car ce dernier semble avoir arrêté son activité autour de 1835. Les relations entre cette famille parisienne BRESSLER établie à Paris peu avant 1800 et la famille de François Joseph BRESSLER, originaire d’Ammerschwihr (près de Colmar) où était établie l’importante manufacture d’orgues Rinckenbach, ne sont pas connues. Entre 1830 et 1860, il y avait apparemment deux familles BRESSLER à Paris. Cependant, les archives d’état civil numérisées de Paris antérieures à 1860 (état civil par liste alphabétiques reconstituées), ne mentionnent malheureusement aucune filiation." J. M. Stussi, communication personnelle.

Médaille d'argent Angers, 1857 | Médaille d'argent Angers, 1858 | Mention honorable Toulouse, 1858 | Liste des exposants Nantes, 1861 | Médaille de bronze Paris, 1867

 

24, rue de la Paix (1828)(¹⁰)(arr.2), Paris

Impasse de la Rosière (1838)(¹⁴), place de la Monnaie (x1843)(xx1845)(1847)(¹⁴)(*1848)(x1849)(xx1850)(*1851)(x1853)(xx1854)(y1855), place Delorme (xx1858)(xx1859)(xx1861)(xx1862)(y1864), 20, rue Franklin (xxx1856)(xx1857)(xx1858)(y1858)(xx1859)(xx1861)(xx1862)(y1863)(y1864)(*1875)(*1876)(*1879)(**1879), ateliers : rue des Houlière (y1863)(y1864), Quai de la Fosse (1878)(¹⁴), Place Brancas (1881)(¹⁴), rue Gorge (1889)(¹⁴), 6, rue du Chapeau Rouge (xx1890), Nantes

BRESSON  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1839

 

12, rue du Cloître-Saint-Benoit (xx1839)(arr.12), Paris
BRET G.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926 [depuis 1906 (x1926)]

'Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1926)

 

 

10, rue Lépante (x1926), Nice

 

BRETON Ch.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926 [depuis 1922 (x1926)]

'Piano- u. Musikinstr.-Reparateur' (x1926)

 

 

16, rue Pasteur (x1926), Besançon

 

BRIANT Vve.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890; (xx1890)

'Pianohandlung' (xx1890)

Succ. par LUCAS Raphaël (x1912)(x1926)

 

Morlaix
BRICAIRE 'Facteur de caisses de pianos' ca. 1847-52  

18, rue des Vinaigriers (x1847)(*1848)(x1849)(*1850)(*1851)(**1852)(arr.10), Paris

BRICE J.

(ca. 1814 - 1851)

 

 

 

Pianino ca. 1849 n° 505, Collection privée, France

METZ - "M. Brice, à Metz. Ce facteur de pianos ne s'est pas contenté de se conformer aux bonnes dispositions adoptées par les meilleurs fabricants, il a introduit, dans l'instrument qu'il a exposé, des améliorations incontestables et qui sont le résultat de son esprit inventif: 1° un régulateur permettant de donner plus ou moins de jeu aux marteaux et qui dispense du concours d'un ouvrier; 2° une modification apportée dans la disposition du ressort en fil de laiton qui fait mouvoir les marteaux, est destinée à en rendre la rupture moins fréquente. M. Brice a produit un bon instrument qui se recommande et par la beauté du meuble et par la modicité du prix; le jury se plaît à lui décerner une médaille de deuxième classe." Mémoires de l'académie Nationale de Metz, 1849, p. 499 - Courrier de la Moselle, 17/11/1849, p. 2 (kiosque.limedia.fr)

"6. — M. Brice, FABRICANT de PIANOS, ancien égaliseur de MM. Pape, de Paris, et Mangeot, de Nancy, a l’honneur de prévenir MM, les artistes et amateurs qu’il vient de s’établir à Metz, rue Fournirue, n° 52. Il tiendra en dépôt des orgues harmonium, principalement de M, Fournaux, et autres, tabourets de pianos garnis et non garnis, et des casiers. Il se charge d’accorder les Pianos et de les en tretenir ; il espère par ses prix modérés et son exactitude gagner l’estime des personnes qui voudront bien l’honorer de leur confiance." Gazette de Metz et de Lorraine, 26/07/1846, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

"RUE FOURNIRUE, 52. - Les sieurs BRICE et RAPP ont l’honneur de prévenir MM. les artistes et amateurs qu’ils ont un assortiment de TRES-BEAUX ET BONS PIANOS qu’ils vendent avec une tres-longue garantie et aux prix les plus modérés. - Ils louent, accordent et arrangent les pianos, et ils en louent aussi pour Bals et Soirées." Courrier de la Moselle, 07/01/1847, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

"CHANGEMENT DE DOMICILE. - MM. Brice et Rapp ont transféré leur domicile place de Chambre, 51. Les sieurs BRICE et RAPP ont l'honneur de prévenir MM. les artistes et amateurs qu’ils ont un assortiment de TRÈS-BEAUX ET BONS qu’ils vendent avec une très-longue garantie et aux prix les plus modérés. Ils louent, accordent et arrangent les pianos, et ils en louent aussi pour Bals et Soirées." Courrier de la Moselle, 15/04/1847, p. 3 (kiosque.limedia.fr)

"PLACE DE CHAMBRE, 51. maison BEIGE À METZ. DE CHAMBRE, 51. - PIANOS MEDAILLE 1re CLASSE - Décernée à BRICE, Pour le perfectionnement des PIANOS DROITS et OBLIQUES, EXPOSITION 1849. La Société BRICE-ALZINGER et FRANTZ ayant été dissoute par jugement du tribunal de commerce, en date de 1er septembre 1858, J. B. Frantz ne faisant plus partie de ladite maison, la raison commerciale reste BRICE et ALZINGER. Par conséquent ces messieurs ont l'honneur de faire part à leurs clients qu ils continueront les affaires comme parle passé pour la Vente, Location, Accords. Réparation et Echange des pianos provenant de leur fabrique el de cette des premières maisons de Paris. Les accords et réparation seront faits tout spécialement par BRICE fils, arrivant de Paris, Facteur et ex-accordeur de la maison Erard. La garantie des pianos sortant de leur fabrique et de celles de Paris est de 10 ans; les accords seront faits gratuitement l’espace de 15 mois. La maison BRICE ayant quinze années d’éxistence a Metz est parfaitement connue pour la qualité supérieure de ses pianos et spécialement pour la Bonté, la Durée, la Sonorité, et la facture en général de tous ses produits. La maison BRICE, fabriquant elle-même, peut offrir ses pianos à des prix très-avantageux, et à de grandes facilités de paiements. Vente, Location, Accords, Réparation et Echange, Commission et Exportation." Courrier de la Moselle, 09/11/1858, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

"Spécialité pour les Accords et les Réparations de Pianos. - MAISON BRICE, fondée en 1845. - Médaille d’argent à l’Exposition de 1849. - BRICE frères et RAPP - ACCORDEURS du Dépôt de Pianos de la maison Erard et du Conservatoire de musique. MAGASINS - Rue des Allemands, 30. ATELIERS - Place de la Grève, 1. - VENTE — LOCATION — ÉCHANGE." Courrier de la Moselle, 17/08/1867, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

"Maison Brice. Médaille grand module, Exp. indust. d' Orléans, 1894. - PIANOS & ORGUES. Facteur et accordeur. Location simple, Location vente. Echanges et Réparations. PIANOS DES  MEILLEURES MARQUES. - 6 ans de garantie contre tous vices de construction. - 9, rue du Tabour, 9, Orléans." Journal du Loiret, 12/04/1895, p. 4 (Aurelia.Orleans.fr)

"Fabrique de Pianos, Orgues et Lutherie. Médailles à diverses Expositions. [Médaille] Metz, 1849, [Médaille] Orléans 1894. BRICE et Fils Jeune. - 9, Rue de Tabour (1er étage). Violons, mandolines, accordéons et tous les Accessoires de Lutherie. Locations de Pianos de toutes Marques neufs et d'occasion, au mois, à l'année, et pour Soirées, Noces, Concerts, etc. Vente - Échange - Accords. Réparations de Pianos, Orgues et de tous les Instruments à des prix très avantageux." Journal du Loiret, 02/04/1906, p. 4 (Aurelia.Orleans.fr)

VOIR AUSSI ...

... un BRICE Jeune (*1876) à Paris, et un autre à Rouen, voir ci-dessous

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1846-1927 [depuis 1845 (y1867)]; (*1849)(xx1862)(y1864)

Metz

BRICE (y1846), 'Ancien égaliseur de MM. Pape, de Paris, et Mangeot, de Nancy'

BRICE & RAPP (y1847)

BRICE (*1849)

1851 - "ÉTAT-CIVIL DE METZ - Deces [... ] Le 22 [août]. J. Brice, 37 ans, facteur de pianos." Courrier de la Moselle, 11/10/1851, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

BRICE, ALZINGER & FRANTZ (z1855)

1855 - "Publications Legales. - D'un contrat reçu par Me Marie-Louis-Paul Gilbrin et l'un des eses collègues, notaires à la résidence de Metz, le cinq octobre mil huit cent cinquante-cinq, portant la mention suivante : Enregristré à Metz; le 13 octobre 1855, f° 9, v°5, reçu cinq francs et un france pour décime, signé Perié. Il appert : que M. Jean-Baptiste Alsinger [sic], facteur de pianos, demeurant à Metz, Mme Julie-Catherine Boetzel, son épouse, et M.Jean-Baptiste Frantz, facteur de pianos, demeurant aussi en cette ville, ont établi entr’eux une société en nom collectif ayant pour objet le commerce de pianos, dont le siège est fixé a Metz, place de Chambre, n° 51, sous la raison sociale Brice et Compagnie. Que la signature de la société est Brice, Alsinger [sic] et Frantz, et que chacun des associés a la signature sociale.
Que le fonds social est de 37,100 fr., qu’il devra être fourni par M. Alsinger jusqu’à concurrence de dix mille francs par M, Frantz jusqu’à concurrence de même somme, et qu'il est déjà fourni par Mme Alsinger jusqu'à concurrence de 17,100 fr. La durée de la société est fixée à 5 ans, qui ont commencé le 5 juillet 1855. Pour extrait délivré par Me Gilbrin, notaire soussigné.
Signé, Gilbrin." Moniteur de la Moselle, 19/10/1855, p. 3 (kiosque.limedia.fr)

1855 - "Résume des Publications légales. [...] SOCIÉTÉ formée entre MM. Alsinger [sic] et Frantz pour le commerce des pianos. Raison sociale : «Brice et Cie». Signature: Brice, Alzinger et Frantz. Fonds social : 37,100 f. Siège à Metz, place de Chambre." Courrier de la Moselle, 25/10/1855, p. 4 (kiosque.limedia.fr) - voir ALZINGER & FRANTZ J. B. (°1852)

ALZINGER-BRICE (y1858)(xxx1861) à Metz

1858 - "Metz, le 9 octobre 1858. Le Greffier, Blondin. - D'un jugement rendu par le tribunal de commerce de Metz, le 1 er septembre 1858, enregistré et signifié le 2 octobre suivant, Il appert que :
La société en nom collectif sous la raison Brice et Compagnie, créée suivant acte reçu de Me Gilbrin et son collègue, notaires à Metz, le 5 octobre 1855,
Entre M. Jean-Baptiste Alsinger [sic], facteur de pianos, demeurant à Metz, et
dame Julie-Catherine Bœtzel, veuve Brice, son épouse, d’une part; Et M. Jean-Baptiste Frantz, facteur et accordeur de pianos, demeurant aussi à Metz;
Pour le commerce de pianos, au siège de ladite société, place de Chambre, n. 51,
A été dissoute par anticipation, sur la demande réciproque des associés, à compter dudit jour 1er septembre 1858. Pour extrait dressé contorm ment à l’art. 46 du Code de commerce. - Fait à Metz, le 4 octobre 1858. - J’approuve l’écriture ci-dessus, Signé : Alzinger Brice. - Signé : Brice. - Etude de Me Wolff, avoué à Sarreguemines."
Moniteur de la Moselle, 13/10/1858, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

1858 - "La Société BRICE-ALZINGER et FRANTZ ayant été dissoute par jugement du tribunal de commerce, en date de 1er septembre 1858, J. B. Frantz ne faisant plus partie de ladite maison, la raison commerciale reste BRICE et ALZINGER." Courrier de la Moselle, 09/11/1858, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

BRICE Frères & RAPP (y1867) à Metz - Voir aussi RAPP

1867 - "Extrait de l’acte constitutif de société collective, formée pour dix années, entre MM. Brice Ch., Brice J.-B. et Rapp J.-B., tous trois facteurs de pianos, demeurant à Metz, rue des Allemands, 30, et ateliers place de la Grève, 1, par acte sous signature privée, fait triple le premier juillet mil huit cent soixante-sept, enregistré le quinze dudit. - La raison de cette société est : Brice frères et Rapp. Chaque associé est autorisé à gérer, acheter, vendre et faire tous actes sociaux qui seront préalablement reconnus sur un registre spécial. -Les dettes particulières qui ont été ou qui seront contractées en dehors de la société, avant, pendant ou après, resteront à la charge personnelle de ceux des associés qui les auront laites. - La société commencera le premier juillet nul huit cent soixante-sept et finira à pareille époque de l’année mil huit cent soixante-dix-sept. Brice Ch., Brice J.-B., Rapp J.-B." Moniteur de la Moselle, 19/07/1867, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

1868 - "D’un acte sous seing privé en date du dix-huit décembre mil huit cent soixante-sept, enregistré à Metz le 6 février mil huit cent soixante-huit, folio 62, r, c. 5, par M. Olry, qui a perçu cinquante-six francs douze centimes ; Il appert,
Que M. Jean-Baptiste-Benjamin Brice, facteur de pianos à Metz, a cessé, à partir dudit jour dix-huit décembre mil huit cent soixante-sept, de faire partie de la société en nom collectif, constituée par acte sous seing privé en date du premier juillet mil huit cent soixante-sept, enregistré le quinze dudit mois, entre le sus-nommé et les sieurs Charles-Philippe Brice et Jean-Baptiste Rapp, sous la raison Brice frères et Rapp, ayant pour but l’exploitation d’un commerce de pianos, et dont le siège de ladite société est à Metz, rue des Allemands, no 30.  Ledit acte de retraite du sieur Jean-Baptiste-Benjamin Brice a été déposé au greffe du tribunal de commerce de Metz, le six février mil huit cent soixante-sept, et au greffe de la justice de paix du 2e canton de Metz, le sept février mil huit cent soixante-huit. Brice Charles, Rapp, J.-B. Brice." Moniteur de la Moselle, 09/02/1868, p. 3 (kiosque.limedia.fr)

Orléans

BRICE Charles Philippe (1886), à Orléans

1886 - "État-Civil d'Orléans. Publications de mariages du 21 novembre. Entre : [..] M. Brice (Charles-Philippe), facteur de pianos, veuf de Marie Champignol, et Mlle Gillet (Josephine-Brigitte), cuisinière." Journal du Loiret, 22/11/1886, p. 3 (Aurelia.Orléans.fr)

BRICE Léon Emmanuel (1905), à Orléans

1905 - "État-Civil d'Orléans. Publications de mariages du 5 novembre 1905. Entre : M. Brice (Léon-Emmanuel), facteur de pianos, rue du Tabour, 9, et, Mlle Leclerc (Marie-Hélènee), quai Nauf, 25." Journal du Loiret, 06/11/1905, p. 3 (Aurelia.Orléans.fr)

BRICE & Fils Jeune (**1906), 'Musikal.- u. Instrumenten-Handlung' (x1906) à Orléans

BRICE-LECLERC (x1912), 'Händler mit Pianos, Musikinstr., Saiten u. Phonographen'

Médaille du 2ème classe Metz, 1849 | Liste des exposants Metz, 1861 | Médaille Metz, 1884 | Médaille grand module, Exp. indust. d' Orléans, 1894 | Exposition artisinale d'Orléans, 1928

 

52, rue Fournirue (y1846)(y1847), 51, Place de Chambre (yy1847)(z1855)(zzz1858)(xxx1861), Magasins : 30, rue des Allemands (y1867), Ateliers : 1, Place de la Grève (y1867), Metz

9, rue du Tabour (***1895)(***1905)(**1906)(x1906), 30, rue du Tabourg (x1912), 32, rue Royale (*1927), Orléans

BRICE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876

 

162, rue Beauvoisine (*1876), Rouen
BRICE Jeune  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876

 

51, rue Rochechouart (*1876)(arr.9), Paris
BRICOT Ch.  

Facteur et/ou marchand de pianos  ca. 1913-21 [depuis 1880 (*1913)(**1921)]

 

4, place Léopold (*1913)(**1921), Lunéville
BRICK  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890-97

BRICK  P. Vve. ou BRICK Mme. (xx1890)(*1893)(*1895)(*1896)(*1897)

'Pianohandlung' (xx1890)

 

rue de la Gare (xx1890), 3, rue de la Gare-des-Voyageurs (*1893)(*1895)(*1896)(*1897), Cannes (Alpes-Maritimes)
BRIERE
| BRIÈRE
 

'Facteur de pianos' ca. 1884

1884 - "Publications de mariages. Entre : [...] M. Brière, facteur de pianos, rue du Pré, 51, et Mlle Soulié, même rue, 58." La Presse, 04/07/1884, p. 4 (gallica.bnf.fr)

 

51, rue du Pré (y1884)(arr.18), Paris
BRIERE
| BRIÈRE
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1912

'Piano- u. Harmonium-Handlung' (x1912)

 

22, rue [avenue ? ] Secretan (arr.19), Paris
BRIERE G.
| BRIÈRE
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1898-1903

 

13, rue Taylor (**1898)(z1900)(arr.10), 5, rue Taylor (*1902)(*1903)(arr.10), Paris
BRIERE L.
| BRIÈRE
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1898-1903

 

50, rue du Trocadéro (**1898)(arr.16), 43, rue du Rocher (*1902)(*1903)(arr.8), Paris
BRILARD 'Facteur de pianos' ca. 1862; (xx1862) Boulogne-sur-Mer
BRINKMANN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Nancy
BRIOLET  

Facteur et/ou marchand de pianos  ca. 1926

'Musikal.-, Piano- u Orgel-Handlung' (x1926)

 

2, rue Béranger (x1926), Béthune
BRISILLAC Pierre
| BRISILLACH

(1807 - 1877)

NÎMES - "M. Brisillac, de la même ville, a envoyé une collection d’instruments." Le Courrier du Gard : journal politique, administratif et judiciaire, 14/10/1863, p. 2 (Gallica)
 

Luthier et marchand de pianos ca. 1860-77 [depuis 1840]; (*1875)

Associé (1864), gendre et successeur (1877) DELMAS Firmin

Médaille de bronze Perpignan, 1860

 

17, Place Laborie (*1876), Perpignan
BRISSEBARRE
| BRISBARRE

'Facteur de pianos' ca. 1840-49

 

11, rue Boucherat (x1840)(arr.4), 4, Passage Violet (*1842)(x1843)(xx1844)(arr.15), 8, place Lafayette (**1845)(**1846)(x1847)(*1848)(x1849)(arr.9), Paris

 

 

BRISY Henri

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921-26 [depuis 1920 (**1921) ou depuis 1923 (x1926)]

'Pianos' (**1921) ------- 'Piano-Handlung' (x1926)

70, rue de Jemappes (**1921)(**1922), 34, Place aux Bleuets (x1926), Lille
BRITSCH

 

 

Exposition départementale de 1869. Livret-Guide de la ville de Chartres, 1869, p. 7

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits et orgues ca. 1862-1922 [depuis 1852]; (xx1862)

Repris par Ch. BUGNOT, voir ci-dessous

52, rue des Changes, près de cathédrale (**1869), 1, rue du Cheval Blanc (xx1890), 16, Marché aux Fleurs (*1909), 15, rue du Cygne (*1922), Chartres
BRITSCH Jean Marie Benjamin 'Facteur de pianos' ca. 1859  

176, rue du faubourg Saint Denis (1859)(¹⁰)(arr.10), Paris

 

BROCA  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890; (xx1890)

'Musikal.- u. Pianohandlung' (xx1890)

 

 

Montauban

 

BROCHE A.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1912-26 [depuis 1840 (x1926)]

'Musiklehrer, auch Händler mit Pianos u. Musikinstr.' (x1912)(x1926)

 

 

MAISON PRINCIPALE : rue Saint-Victor (x1926), Bagnols-sur-Cèze

SUCCURSALE : Pont-Saint-Esprit

 

BROCHETON  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909-26 [depuis 1909 (**1921)(x1926)]

'Piano- u. Musikinstr.-Händler, sowie Reparateur' (x1926)

 

 

[14], rue de la Cathédrale (**1921)(x1926), Bayonne

 

BROCHS 'Facteur de pianos' ca. 1854-58; (x1858) 8 bis, rue du Mouton (x1854), Colmar
BROCHU

Pianos droits, probablement la même marque de Lyon. Voir ci-dessous. Paris
BROCHU Barthélemy, père

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici
pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1870)

Lyon | Villeurbanne
BROCHU Claudius, fils

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici
pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1870)

Lyon | Villeurbanne
BROCK Hermann Willem  

Piano carré ca. 1742 ?, Collection privée ?

'Facteur de pianos' ca. 1742 Strasbourg
BROCKS August

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890-1912

'Piano-Händler, -Reparateur u. -Stimmer' (x1906) ------- 'Piano-Reparateur u. -Stimmer' (x1912)

12, Bockgässchen (xx1890), 1, Rösselmannstrasse (x1906)(x1912), Colmar
BROD Jean Heinrich (Henry)

(ca. 1766 - 1845)(¹⁰)

 

'Facteur de Pianofortes' ca. 1794-1829

Il est originaire de Bouxwilles (Haut-Rhin)(¹⁰) --- 'Facteur de forté-pianos et de harpes - accordeur de pianos et d'orgues' (**1818)

BROD Père (x1827)(x1829)

Époux de SCHEIL[EN] Marie, originaire de Treves (Allemagne) (¹⁰), voir SCHEIL Joachim

 

 

[389], rue de Bussy (1794)(1796)(¹⁰)(arr.6), 169, rue Saint-Marc (?), 8, rue et div. du Th. Français (*1799-1800)(*1800-1801)(arr.?), rue Montmartre (*1802)(arr.2), rue Argenteuil (*1803-1804)(*1805)(arr.1), 46, rue Argenteuil (*1806)(arr.1), 46, rue du faubourg Montmartre vis-à-vis la Boule Rouge (*1807)(arr.9), 21, rue faubourg Montmartre (*1808)(x1810)(*1811)(*1813)(arr.9 ), 30, rue de Bellefond (*1819)(arr.9), [10], boulevard Bonne Nouvelle (**1818)(*1820)(**1820)(x1825)(x1827)(arr.2), 18, rue Montholon (x1829)(arr.9), Paris

 

BROER Michael

 

Piano carré ca. 1835, Museu Federico de Freitas, Funchal, Madeira, Portugal

'Facteur de pianos' ca. 1835

VOIR AUSSI ...

... un BROER Gottlieb à Genève ca. 1790

Bordeaux
BROGNIART Jean Baptiste 'Facteur de pianos' ca. 1857 70, rue de la Goutte d'Or (1857)(¹⁰)(arr.18), Paris
BROIHIER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926

'Möbel- u. Piano-Handlung' (x1926)

 

 

13, avenue Carnot (x1926), Besançon

 

BRONN  

"Nous ne faisons pas sans faire l'éloge de M. Bronn, facteur de piano sur lequel Mlle. Philip s'est fait entendre. Cet artiste, qui est depuis peu dans notre ville, doit fixer l'attention des amateurs, pour la perfection de ses pianos, qui ne laissait rien à désirer sous le rapport de la beauté des sons et [sous?] celui d'élégance de leur forme." Le défenseur de la monarchie et de la charte : journal politique, littéraire, 10/12/1829, p. 3

"M. Bronn, arrivé de Paris depuis environ un an, et déjà avantageusement connu pour la bonté, la beauté et la solidité de ses pianos, a l'honneur de prévenir le public qu'il vient d'en terminer plusieurs et qu'il en arrangera les amateurs à un prix modéré et prendra les vieux pianos en échange. Il se charge aussi toutes les réparations, soit à la ville, soit à la campagne. Sa demeure est rue Martial, n° 22, dernière le jardin Public et près la rue de Course." Le défenseur de la monarchie et de la charte : journal politique, littéraire, 16/11/1829, p. 4

 

'Facteur de piano' ca. 1828-37


(la suite)

"CHANGEMENT DE DOMICILE. Le dépôt de pianos de tous les premiers facteur de la capitale, tenu par MM. BRONN et Comp., est transféré, des fossés de l'Intendance, aux allées de Tourny, n. 3, au premier, maison des messageries Laffitte, Caillard et comp. On y trouvera un assortiment complet de pianos et pianinos, dans tous les prix, et une belle harpe de Challiot, d'occasion." Le Publicateur : journal consacré à toutes sortes d'insertions quotidiennes, 10/01/1837, p. 1 (gallica.bnf.fr)

Paris

  22, rue Martial (1829), rue des fossés de l'Intendance (avant 1837), 3, allées de Tourny (1837), Bordeaux

BROQUA  

'Manufacture de pianos' ca. 1851-54

BROQUA, LAMBERT & Comp. ou Sous le nom MANUFACTURE MARSEILLAISE (xx1851)(xxx1852)

BROQUA, WALTER & Comp. (xxx1853) - Voir un WALTER à Marseille vers 1865.

BROQUA & Comp. (xxx1854)

 

48, rue Sylvabelle (xx1851)(xxx1852)(xxx1853)(xxx1854), Marseille
BROQUA Mme. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906; (x1906)

'Piano-Handlung' (x1906)

Montauban
BROSSE Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1922-31

'Piano- u. Harmonium-Handlung' (x1926) ------- 'Marchand de pianos' (z1931)

171, rue du faubourg Poissonnière (x1922)(x1926)(z1931)(arr.9), Paris
BROSSET  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Successeur de PESTRELLE  (°1830) Blois
BROSSILLON  

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1890-1929 [depuis 1846 (*1913)(x1926)]

Successeur de THIBAULT Aîné

BROSSILLON (xx1890), 'Piano- u. Instr.-Handlung'

BROSSILLON F. (x1906)(*1910)(x1912)

'Piano- u. Instrumenten-Handlung' (x1906) ------- 'Piano-, Harmonium-, Musikinstr.- u. Saiten-Handlung' (x1912)(x1926)

 BROSSILLON (*1913)(**1921)

BROSSILLON F. (x1926)

BROSSILLON & Cie (*1929)

 

44, rue des Fonderies (x1906), 44, rue de la République (*1910)(x1912)(*1913)(*1920)(**1921)(x1926), rue Cochon-Duvivier (*1913), Rochefort-sur-Mer (Charente Inférieur)
BROULT-DIVIDIS  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921-26 [depuis 1906 (**1921)(x1926)]

'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1926)

 

7, Grande rue (**1921)(x1926), Dreux
BROUSSE  

'Facteur de pianos' ca. 1891

Faillite en 1891 (Archives commerciales de la France, 04/04/1891, p. 405 (gallica.bnf.fr) et La Presse, 21/01/1891, p. 2 (gallica.bnf.fr))

 

8, rue de la Collégiale (1891)(arr.5), Paris
BROUTON  

Facteur et/ou marchand de pianos 'obliques' ca. 18??

 

Paris
BROWN François Adolphe

INSTRUMENT

Un Mélophone de Leclerc et Brown ca. 1840 se trouve dans le Musée des musiques populaires, Montluçon, France

 PARIS - "42. — BROWN, fabricant breveté de mélophone, à Paris, rue des Fossés-du-Temple, n. 20, près le boulevart. Ce nouvel instrument, dont l'Académie de l'industrie a été la première société à ne pas craindre de reconnaître le mérite et les avantages dans un rapport que M. Lahausse n'a rédigé qu'après être arrivé lui-même à pouvoir pratiquement en apprécier toutes les ressources, a été ensuite approuvé par les membres de l'Institut. Cet instrument, dont le doigté ressemble beaucoup à celui du violon, saut que les doigts frappent sur des espèces de petites touches ou clavettes, est de la forme d'une guitare, et, comme elle, se tient sur les genoux; tandis que la main gauche exécute le doigté voulu par les notes, la main droite met en mouvement une espèce d'archet qui fait sortir à volonté des sons doux ou vigoureux, coulés ou détachés, pareils à ceux que produiraient soit un seul instrument, soit deux instruments comme bassons, clarinettes ou flûtes jouant à l'unisson ou à l'octave. Les ressources de ce petit instrument, dont l'étendue est celle d'un buffet d'orgue, sont immenses, et offrent celles de tout un orchestre; aussi les artistes l'ontils promptement apprécié, et déjà plusieurs professeurs se sont mis à en donner des leçons. Les mélophones, dont les prix étaient d'abord fort élevés, ne se vendent plus aujourd'hui chez M. Brown que 500, 230 et 225 fr., en raison de leur grandeur et de leur luxe." 6e exposition des produits des membres de l'Académie de l'Industrie, à l'Orangerie des Tuileries en 1842, p. 26-27 (gallica.bnf.fr)

PARIS - "[idem texte de 1842]" 7e exposition des produits des membres de l'Académie de l'Industrie, à l'Orangerie des Tuileries en 1843, p. 48-49 (gallica.bnf.fr)

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos et 'professeur de langue anglaise' ca. 1840-45

LECLERC & BROWN F. A. (1840)(¹⁰), voir LECLERC Pierre Charles

BROWN  A. (yy1842)(**1844), 'Mélophones et pianos'


(la suite)

PARIS - "89. — BROWN, fabricant breveté de MÉLOPHONES, à Paris, rue des Fossés-du-Temple, 20, près le boulevart. Ce nouvel instrument, dont l'Académie de l'industrie a été la les première société à ne pas craindre de reconnaître le mérite et es avantages dans un rapport que M. Lahausse n'a rédigé qu'après être arrivé lui-même à pouvoir pratiquement en apprécier toutes les ressources, a été ensuite approuvé par les membres de
l'Institut. Cet instrument, dont le doigté ressemble beaucoup à celui du violon, sauf que les doigts frappent sur des espèces de petites touches ou clavettes, est de la forme d'une guitare, et, comme elle, se tient sur les genoux. Tandis que la main gauche exécute sur le manche de cet instrument le doigté voulu par les notes, la main droite met en mouvement une espèce d'archet qui fait sortir à volonté des sons doux ou vigoureux, coulés ou détachés, pareils à ceux que produiraient soit un seul instrument, soit deux instruments comme bassons, clarinettes ou flûtes, jouant à l'unisson ou à l'octave. Les ressources de ce petit instrument, dont l'étendue est celle d'un buffet d'orgue, sont immenses, et offrent celles de tout un orchestre; aussi les artistes l'ont-ils promptement apprécié, et déjà plusieurs professeurs se sont mis à en donner des leçons. Les mélophones ont subi cette année de notables et nombreux perfectionnements, et leur prix, qui d'abord était fort élevé, est devenu très modéré. Ils ne se vendent plus aujourd'hui chez M. Brown que 300, 250, 200, 150 et même 100 fr., en raison de leur grandeur et de leur luxe." 8e exposition des produits des membres de l'Académie de l'Industrie, à l'Orangerie des Tuileries en 1845, p. 46 (gallica.bnf.fr)

Liste des exposants Paris, 1842 | Liste des exposants Paris, 1844 | Liste des exposants Paris, 1845

 

20, rue des Fossés-du-Temple (yy1842)(**1844)(xxx1845)(arr.11)(voir 'rue Amelot'), Paris
BROWN M.  

"Brown (M.), impasse Cendrié, 1. Cessionnaire du brevet d'invention pour harpes perfect. du chevalier de Lacoux."  Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1828, p. 568 (gallica.bnf.fr)

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos et 'Facteur de harpes' ca. 1828-37

BROWN M. (x1828)(**1837), 'Facteur de harpes'

 

1, impasse Cendrié (x1828)(arr.?), Paris
BROX
| BROKS
'Facteur de pianos' ca. 1848-57  

Schelestadt (Rhin-bas)(*1848)(xx1857)

Colmar (xx1857)

 

BRÛ
| BRU
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-1929 [depuis 1831 (*1929)]

'Musiklehrer u. Instrumenten-Händler' (x1906) ------- 'Musikinstr.-Händler' (x1926)

 

39, rue Montesquieu (*1913)(**1921)(x1926)(*1929), Agen
BRÛ
| BRU
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1907

 

2, rue Largillière (x1907)(arr.16), Paris
BRÛ Léon Casimir, Jeune
| BRU

(1837 - ?)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1892) Paris
BRUANDET A.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909

 

26, rue Moyenne (*1909), Bourges
BRUANDET Georges

Facteur et/ou marchand de pianos et orgues ca. 1906-13

'Piano- u. Musikinstr.-Händler' (x1912)

Place des Quatre Piliers (*1906)(*1913), 4, rue Mayenne (x1912), Bourges
BRUCK A.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1860

 

Paris
BRUDERMANN Burkhandt  

 

Marchand de musique, facteur et accordeur de pianos et luthier ca. 1905-1913 [depuis 1900 (*1913)]

BRUDERMANN B. (x1906)(*1907)(x1912)

'Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1906) ------- 'Piano-, Harmonium- u. Musikinstr.-Handlung' (x1912)

BRUDERMANN BURCKHANDT (*1911)

 - Pianos droits (Archives commerciales de la France. 30/01/1901, p. 403 (gallica.bnf.fr))

Pianos fabriqués par CHAMP-RAMEAU & CIE (°1904)

 

10, rue de l'Arbre d'Or (*1905)(*1906)(x1906)(*1907)(*1911)(x1912)(*1913), Cambrai
BRUET N. 'Facteur de pianos' ca. 1842; (x1842) Dijon
BRUGÈRE, HEISSER & Cie  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-21 [depuis 1830 (*1913)(**1921)]

 

23bis, rue de la Madeleine (*1913)(**1921), Douai
BRULLARD Jean  

'Facteur d'instruments' et 'Facteur de pianos' ca. 1850-53

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, vers 1850-53, 1856-57, 1859, 1861, 1864 (²⁵)

 

Nancy
BRUMLEY O.

 

 

"Fabrique de pianos, rue Neuve Saint-Eustache, n. 8 près de celle Montmartre. M. Brumley, ayant occupé les premières places dans différentes grandes fabriques, et les dernières années principalement dans celle de M. Pape, a l'honneur de prévoir MM. les artistes et amateurs qu'il vient d'établir des pianos dans la dernière perfection. Les sons sont purs et moelleux, les dessus brillans et en parfaite harmonie avec la basse, qui est d'une rondeur extrême. Par un nouveau procédé, l'accord se conserve plus longtemps. Le mécanisme, d'un toucher agréable et point fatigant, est d’une nouvelle invention; il est simple et très-solide. On peut retirer avec facilité les touches, ainsi que les étouffoirs séparément. Jointe à une construction solide, la forme en est élégante et d'un bois très-riche. PRIX 1.200 FRANCS. Il tient aussi un dépôt d'autres pianos choisis, et repassés par lui-même, à 8 et 900 fr." Le constitutionnel: journal du commerce, politique et littéraire, 1829, p. 63

 

'Facteur de pianos' ca. 1829-33

'Pianos et harpes' (x1832)

Puis il a travaillé pour PAPE (°1815) vers (*1833)

"Artisans et ouvriers protestans de Paris, sommes inscrites sur les carnets de 31 Collecteurs du 1e Avril 1824 au 31 Mars 1825 : [...] Brumley, O. facteur de piano, de Berlin (Prusse)." Assemblée Generale de la Société Biblique Protestante de Paris, 1825, p. 220


(la suite)

"PIANOS PERFECTIONNES. - Les pianos de M. Brumley, rue Neuve-Saint-Eustache, n. 8 - sont sans contredit les meilleurs que l'on fabrique maintenant à Paris tout y est porté au dernier degré de perfectionnement. L'harmonie et le toucher, d'une force et égalité extrêmes, produits par un nouveau mécanisme, et qui n'eu point sujet à faire le moindre bruit, lui ont valu des éloges des amateurs les plus difficiles. On les recommande principalement à MM. les artistes pour les soirées musicales." Le Courrier des Tribunaux, 03/1830, p. 1858 (gallica.bnf.fr)

"Au magasin de pianos, rue Neuve-Saint-Eustache n. 8 on trouve les meilleurs pianos neufs et occasion d'Erard, J. Pleyel, etc., au prix les plus modérés." Le Courrier des Tribunaux, 03/1830, p. 1878 (gallica.bnf.fr)

"Brumley, r. Ne-St-Eustache, 8, ci-dev. chef des magasins de Pape, brev. d'invention." Almanach du commerce de Paris, 1833, p. 154 (gallica.bnf.fr)

 

8, rue Neuve Saint-Eustache (1829)(1830)(x1832)(*1833), Paris
BRUN  

"M. BRUN, de Paris, facteur de pianos des M. l'empereur du Brésil, et bréveté de S. M. le Roi de France, a l'honneur de prévenir le public qu'il est en cette ville pour quelques jours, et qu'il se chargera des réparations et accords. Il demeure au café de la Comédie, place de l' Etape [à Orléans]." Journal du Loiret, 07/01/1830, p. 4 (Aurelia.Orléans.fr)

 

'Facteur de pianos' ca. 1830 Paris
BRUN  

 

 

'Facteur de pianos et orgues' et 'Facteur et/ou marchand de  harmoniums' ca. 1890-1926 [depuis 1835 (*1913)(x1926)]; (*1913)(**1921)

Niort

BRUN H[enri] [succr.] (xx1890)(x1897)(x1906)(x1912)(x1926)

'Pianohandlung' (xx1890) ------- 'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1906) ------- 'Musikal.-, Piano-, Harmonium- u. Musikinstr.-Handlung' (x1912)(x1926)

BRUN René (*1913)(**1921)

BRUN Henri (x1926)

Médailles de 1re classe à Angers, 1877 | Liste des exposants, Niort, 1882

 

MAISON PRINCIPALE : Impasse St. Jean (x1906), 1, Impasse Saint-Jean (*1896)(*1898)(x1897)(*1906)(x1912)(*1913), 1, Impasse et rue Saint-Jean (**1921), 53, Impasse et rue Saint-Jean (x1926), Niort

DÉPÔT : à Saint-Maixent (*1913)

DÉPÔT : à Fontenay-le-Comte (*1913)

[Paris]

BRUN

"Brun, acc. et fact. de p." Agenda musical, Paris, 1837 (gallica.bnf.fr)

'Facteur de pianos' ca. 1837-38 rue de la Grande Chaussée (+1838), Lille
BRUN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906

'Piano-, Harmonium- u. Mandolinen-Handlung u. Reparatur-Werkstatt' (x1906)

 

23-25-27, cours Victor Hugo (x1906), Lyon
BRUN E..  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906

'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1906)

 

rue des Bancs (x1906), Saint-Jean-d'Angély
 

BRUN J. M.

 

 

 

 

PHOTO

Jean-Marie Brun, créateur du piano automatique le Brunophone sur une voiture ca. 1910-20

'Brun, la saga d'une famille stéphanoise' par Philippe Beau

 

 

'Fabricant de pianos automatiques' ca. 1890-1929 [depuis 1884 (x1926)]

'Musikal.- u. Instr.-Handlung' (xx1890) ------- 'Piano-, Harmonium-, Musikinstr. u. Saiten-Handlung' (x1912)(x1926)

'Le Brunophone' (**1921)

BRUN & BONNET (x1926)

Grand Prix, Marseille, 1896

 

10, rue Barouillère (*1893)(*1895)(*1896), 56, rue Gambetta (xx1890)(*1897)(*1898), 25, rue d'Annonay (*1906)(*1909), 2, rue Voltaire (*1906)(*1909), cours Victor Hugo (*1906)(*1909), 25, cours Victor Hugo (x1912)(x1926), 23-27, Cours Victor-Hugo (**1921)(*1929), Saint-Etienne
BRUN Marcel  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Successeur de GAUDONNET et d'ALLIAUME  (°1839) Poitiers
BRUN Marcel

Tête d'une lettre ca. 1915

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890-1926 [depuis 1872 (x1912)(*1913)(**1921)]

BRUN (xx1890)

'Musikal-, Piano- u. Instr.-Handlung' (xx1890) ------- 'Händler mit Musikal., Pianos, Musikinstr. aller Art u. Phonographen' (x1912) -------  'Händler mit Musikal., Pianos, Musikinstr. aller Art u. Sprechm.' (x1926)

BRUN-MANDAGOUT (x1912)(x1926) - ou BRUN Marcel Fils (*1913)(**1921), successeur

 

1, place de la Comédie (x1912)(*1913)(**1921)(x1926), Nîmes
 

BRUN Raoul

 

 

TÊTE D'UNE FACTURE

 

Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 1921-26 [depuis 1918 (x1926)]

'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1926)

65, rue de Paris (**1921)(*1922)(x1926), Vichy-les-Bains
BRUN-VALOIS

 

Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 1912-26 [depuis 1879 (x1912)(*1913)(x1926)]

BRUN-VALOIS Frères (x1912)

 'Verfertiger von automat. Pianos, auch Händler mit Musikal., Pianos u. Musikinstr.' (x1912)(x1926)

BRUN-VALOIS (*1913)(**1921)(*1922)(x1926)

 

60, rue du Ccommerce (x1912)(*1913)(**1921)(*1922)(x1926), Roanne
BRUNEAU J.  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1872)

Bourges

BRUNEAU V.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-12; (x1906)(x1912)

'Piano-Handlung' (x1906)

'Piano- u. Harmonium-Handlung' (x1912)

 

Cognac
BRUNEL Louis

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1912-26 [depuis 1903 (*1913)(x1926)]

'Piano-Händler u. -Stimmer' (x1912)(x1926)

20, rue des 3-Faucons (x1912)(*1913), 32, rue Bonneterie (**1921)(x1926), Avignon
BRUNELLE Fils Aîné 'Facteur de pianos' ca. 1839-41 28, rue des Rosiers (yy1839)(xx1841)(arr.4), Paris
BRUNET  

'Facteur de pianos' ca. 1862-1906; (xx1862)

BRUNET Ed. (*1876)(x1906)

'Piano-Händler, -Reparateur u. -Stimmer' (x1906)

 

 

24, rue de la Lampe (*1875)(*1876), 25, rue Wissocq (*1893)(*1895)(*1897)(*1898)(*1903)(*1905)(*1906), Boulogne-sur-Mer

 

 

BRUNET

 

'Facteur de pianos' ca. 1906; (x1906)

'Pianobauer' (x1906), à Saint-Maur-des-Fossés

Saint-Maur-des-Fossés
 

BRUNET

 

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1900-02 29, rue des Trois Bornes (z1900)(z1902)(arr.11), Paris
BRUNETHEUX  

'Fabricant de pianos' ca. 1853

Époux de LONGEAU (1853)(¹⁰)

 

34, rue de Rocher (1853)(¹⁰)(arr.8), puis à Marolles (1853)(¹⁰), Paris
BRUNI Francesco

 

"Rue de Breteuil, 6, Marché Saint-Martin. - BRUNI, Facteur d'Orgues et de Pianos en tous genres." L'Indépendant, 02/06/1844, p. 3 (gallica.bnf.fr)

"PIANOS de M. Bruni, rue de Breteuil, 6. — Les instrumens de M. Bruni se présentent sous deux aspects différens. Ils sont alternativement piano et orgue, ou l'un et l'autre en même temps; car, tandis que la main droite exécute un motif vif et sautillant, la main gauche peut faire entendre des sons prolongés et soutenus. Il y a donc deux instrumens dans un seul, et ces deux instrumens ne se nuisent point mutuellement. Le même soin a présidé à leur confection; soit comme piano, soit comme orgue, ils ne laissent rien à désirer." L'Indépendant, 04/07/1844, p. 3 (gallica.bnf.fr)

'Facteur d'orgues expressifs et l'inventeur de l'harmonista' ca. 1855

Brevet de 1854 : 370° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposé le 25 mars 1854, au secrétariat de la préfecture du département de la seine par le sieur Bruni (François), à Paris, rue de Tournelles, n° 15, pour des dispositions mécaniques applicables aux orges et pianos, afin de faire jouer ces instruments avec une simple manivelle." Bulletin des lois, France, Imprimerie Royale, 1856, p. 138

 

 

'Facteur d'orgues et de pianos' et accordeur de pianos ca. 1843-56

BRUNI Fr. (1855)

Ancien ouvrier chez PAPE, ERARD et PLEYEL (*1853)(*1856)

"M. Francesco BRUNI, facteur d'orgues expressifs, rue des Tournelles, 15, à Paris. M. Bruni est l'un de nos meilleurs facteurs. Ses instruments sont à la portée des ressources financières de toutes les paroisses. et de toutes les communautés religieuses. Homme d'ui e loyauté proverbiale, il s est fcit depuis longtemps une immense clientèle dans le clergé. On connaît son Harmonista, petit appareil cylindrique qui s'adapte extérieurement au clavier de n'importe quel orgue, et permet aux plus ignorants d'exécuter toute espèce d'accompagnement de plain-chant et de morceaux de musique. Nous avons eu l'occasion de toucher un orgue expressif de treize jeux avec deux claviers manuels et un pédalier, construit par lui sur un nouveau plan (septembre 1859), et nous pouvons affirmer qu'il est impossible de rien concevoii de plus grandiose, de plus pur et de- plus majestueux : grâce à M. Bruni, l'anche libre peut désormais faire concurrence au tuyau le plus doux et le plus puissant..." Les vrais principes de l'accompagnement du plain-chant sur l'orgue, d'après les maîtres des XVe et XVIe siècles, 1860, p. 51 (gallica.bnf.fr)

Repris par MAUGÉ J.

Citation favorable Paris, 1844 | Liste des exposants Paris 1855 | Médaille d'argent Besançon, 1860

 

6, rue de Breteuil (x1843)(xx1844)(**1845)(**1846)(arr.7), 3, marché Saint-Martin (xx1844)(**1846)(arr.3), 15, rue des Tournelles (1854)(*1855)(***1860)(arr.3), 2, rue des Enfants-Rouges (***1856)(arr.3), Paris
BRUNNING Jean-Pierre-Otto  

LONDRES - "Voici ensuite les pianos entièrement obliques, avec nouvelle pédale, transposant de trois cordes sur deux, de M. Brunning de Paris ; [...]" La France à Londres en 1862 : revue de l'Exposition universelle du Palais de Kensington, Année 46, M. Aymar-Bression, 1862, p. 73 (gallica.bnf.fr)

PHILADELPHIE - "Otto Brunning, le nouveau facteur de pianos, vient d'envoyer à l'Exposition de Philadelphie deux pianos qui sont de remarquables spécimens de sa fabrication et qui renferment l'application de son nouveau système, dont l'importance est incontestable. En effet, ces pianos à cordes entièrement obliques sont, par suite d'une ingénieuse combinaison, complètement délivrés de l'inconvénient inhérent jusqu'ici à l'emploi de la petite pédale, qui avait le défaut considérable de changer la nature du son de l'instrument. Dans les pianos de M. Brunning, la petite pédale fonctionne exactement comme dans les pianos à queue; deux cordes seulement sur trois vibrent par l'emploi de la petite pédale devenue ainsi pédale homogène. Ces pianos sont en outre pourvus d'une garniture spéciale brevetée, qui les met à l'abri des accidents occasionnés par une température trop chaude ou par l'humidité; il n'y a donc plus à redouter l'arrêt des marteaux, ni des autres pièces de mécanisme. Nous pensons que ces intelligentes améliorations seront appréciées, comme elles le méritent, parle jury de l'Exposition de Philadelphie." Le Ménestrel, 30/04/1876, p. 7 (gallica.bnf.fr)

PARIS - Un autre article sur l'invention d'OTTO BRUNNING, dans Le Ménestrel, 03/11/1878 (gallica.bnf.fr), p. 7 et p. 398 : Publicité

PARIS - "LES PIANOS OTTO BRUNNING - L'exposition des instruments de musique à laquelle nous avons consacré déjà plusieurs articles, ne nous a révélé aucune de ces inventions qui marquent un progrès dans cette partie de l'industrie nationale. Sauf la cheville-Alibert que nous avons signalée à l'attention des pianistes et dont tous les facteurs ne peuvent manquer de faire bientôt l'application, c'est en dehors du Champ-de-Mars et au sein même des ateliers qu'il faut aller chercher les perfectionnements ou les innovations. Parmi ces dernières, nous signalerons principalement la nouvelle pédale transposant de trois cordes sur deux due à un ouvrier de génie, devenu facteur à son tour, M. Otto Brunning. Bien que cette invention ne ligure pas au Palais-du-Champ-de-Mars, elle n'en fera pas moins son chemin dans le domaine de la facture des pianos. C'est après avoir exercé pendant plus de quinze ans la profession difficile d'accordeur que M. Otto Brunning est parvenu a réaliser une idée dont l'application doit modifier profondément la fabrication des pianos français et étrangers. Il n'y a pas un pianiste qui ne sache que la petite pédale dans les pianos obliques a le défaut grave de changer la nature du son de l'instrument et même d'en mordiller le toucher. Ne pas altérer le son de l'instrument dans l'emploi de la petite pédale ou ne pas changer le toucher par le rapprochement du marteau à la corde, tout en diminuant l'intensité du son par l'isolement d'une corde sur trois, comme dans les pianos à queue, tel est le problème que M. Otto Brunning a résolu avec un succès complet. Cette innovation honore à la fois la facture française et son ingénieux inventeur, dont les pianos ont l'avantage de posséder une garniture au moyen de laquelle il n'y a plus à redouter l'arrêt des marteaux à toutes les températures chaudes ou humides. Les voyages que M. Brunning a faits avec nos célèbres pianistes, tels que Thalberg, Planté, Jaëll, dans toutes les parties de l'Europe, lui ont permis de constater, outre les divers perfectionnements que les cordes en acier cuivré qui ne se rouillent pas, arrondissent le son et tiennent bien mieux l'accord. Du reste, tous ces perfectionnements ont cet avantage qu'ils peuvent s'appliquer aux pianos existants. Le récit des luttes que M. Otto Brunning a dû soutenir pour triompher des résistances qu'il a rencontrées sur sa route, formeraient toute une odyssée. Qu'il nous suffise de dire que ses procédés sont aujourd'hui reconnus comme des oeuvres de génie et que ses pianos n'ont à redouter aucune comparaison avec ceux de nos plus éminents facteurs. M. Escudier." Le Figaro, 04/09/1878, p. 4 (gallica.bnf.fr)

 

'Fabrique de pianos' ca. 1862-78; (1878), ex facteur, accordeur de la maison Erard.

"22. Le sieur Bruning [sic]-Hausen (Jean-Pierre-Otto), facteur de pianos, né le 15 août 1834 à Cologne (Prusse), demeurant à Nevers (Nièvre)." Bulletin des lois de la Republique Francaise, 1873, p. 1880

'Fournisseur Breveté de S. M. le roi d'Espagne et de la Maison Royale' (1878)

Claviers pour pianos et pianos droits

"M. Otto Brunning - tel est le nom de l'inventeur - était, en effet, alors chargé par la maison Erard de surveiller les pianos servant aux virtuoses en tournée et de réparer, séance tenante, le mai causé à l'instrument par la température. C'est là un inconvénient que l'on redoute aussi dans les maisons où la maitresse reçoit souvent un seul jour de la semaine, pendant l'hiver; alors le salon est chauffé, éclairé et fréquenté plus que les autres jours, et le piano, quand on veut en jouer, se donne trop fréquemment le caprice de se faire prier pour se faire entendre. Il est donc utile de signaler à la fois et l'invention de M. Otto Brunning, qui donne au piano oblique la vrai pédale du piano à queue, et cette qui permet aux marteaux, par la seule garniture, de résister aux plus violents changements de température sans refuser le service. Sûr du progrès accompli et confiant dans la rapide constatation que les artistes et les amateurs feraient de l'utilité de cette double invention, M. Otto Brunning s'est décidé à les appliquer pour son propre compte à des instruments construits par lui même; et il a eu lieu de s'en féliciter, car, à la première exposition a laquelle il a envoyé ses modèles, a l'exposition universelle de Vienne, il a, du premier coup, enlevé la médaille de mérite. Depuis, d'autres distinctions sont venues se joindre à celle-là, et le fait cet assez rare pour être signalé – l'inventeur recueille déjà les bénéfices de ses utiles inventions et la prospérité de la maison naissante l'a déjà récompensé de ses travaux." Le Journal de musique, Armand Gouzien, 1876-77 (gallica.bnf.fr)

"PIANOS garantis depuis 650 f., approuvés par les plus célèbres pianistes A. Jaëll, F. Planté, etc. - Otto Brunning, breveté s.g.d.g. ( ex facteur, accordeur de la maison Erard) médailles 34, r. St-Roch, Paris. Réparations."  Le Petit Journal, 11/09/1873, p. 4 (gallica.bnf.fr)

Publicité dans Annuaire musical et orphéonique de France, 1876, p. 343

"Nous avons en son temps fait connaître les inventions du facteur Otto Brunning. Il nous prie de communiquer aux pianistes, qu'il se charge de transformer et appliquer ses perfectionnements : 1° garniture sans arrêt; 2° la pédale des pianos à queue remplaçant celle dite céleste, aux pianos entièrement obliques de toute facture, sans en changer ni le timbre ni le toucher. Comme toutes ces modifications ont été brevetées, chaque transformation sera datée et signée. Prix ordinaire des remises à neuf." Le Ménestrel, 21/04/1878, p. 167 (gallica.bnf.fr)

Médaille de bronze (où ?), 1870 | Médaille d'argent (où ?), 1872 | Médaille pour la mérite Vienne, 1873 | Official Catalogue Philadelphie, 1876

MAISON PRINCIPALE : 34, rue Saint-Roch (1873)(*1875)(**1876)(arr.1), 11, rue Taitbout (1876)(**1877)(**1878)(arr.9), Ateliers et magasin : 12, rue de Lamartine (1878)(**1879)(**1881)(arr.9), Paris

SUCCURSALE : 31, Grand-rue (1878),  Enghien-les-Bains

SUCCURSALE : 24, rue Poussin (1878), Auteuil-Paris

SUCCURSALE : Nevers

BRUNNINGHAUSEN

 

Brevet de 1874 : "104,003. BRUNNINGHAUSEN, of Paris, for “A ratch or inclined plane for oblique pianos.” - Dated 22nd." The Commissioners of Patents' Journal, 1875, p. 216

 

Inventeur et/ou facteur de pianos' ca. 1874  

Paris

 

BRUSIO Louis

(ca. 1820 - 1838)
(¹⁰)
 

Fabricant d'instruments (de musique ?) ca. 18??

 

Paris
BRUSLÉ
| BRULÉ
 

'Facteur des pianos et harpes' ca. 1799-1820

'Marchand-Luthier' (*1811) ------- 'Factrice de pianos' (*1811)

BRUSLE (Mad.) Veuve (*1807)(*1808)(*1812)(*1813)(*1814)(*1815)(**1818)(*1819)(*1820)(**1820)

 

932, rue de l'Université (*1799-1800)(*1800-1801)(*1802)(*1803-1804)(arr.7), 26, rue de l'Université (*1806)(*1807)(*1808)(arr.7), 21, rue de l'Université (*1811)(arr.7), 30, rue du Bac (*1812)(*1813)(*1814)(*1815)(*1816)(xx1817)(**1818)(*1819)(*1820)(**1820)(arr.7), Paris
BRUSSAN
| BRUSSAU
'Facteur et accordeur de pianos' ca. 1845-46  

10, boulevard Bonne Nouvelle (**1845)(arr.10), 3, rue d'Orléans au Marais (xx1844)(**1846)(arr.3), Paris

 

BRUSSOW Fréderic Wilhem Albert  

"Brussow, Facteur de pianos, rue de Malte, 54. Pianos droits de belle sonorité - Fabrication soignée - Solidité garantie - Expédition pour tous pays." Le Luth français. Journal de la facture instrumentale, 1856, p. 8 (gallica.bnf.fr)

"Brussow (F. W.), facteur de pianos, choix de pianos droits et demi-obliques, pianos riches, location, accord, réparation, échange et abonnement pour l'entretien des pianos, professeur de piano, artiste pour soirées, Malte, 54." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1860, p. 914 (gallica.bnf.fr)

 

 

'Facteur de pianos' et professeur de piano ca. 1851-1900; (x1890)

Né en Allemagne (³¹)

1883 - Archives nationales : "Notoriété par Albert-Joseph Jacobi, dessinateur, Albert-Frédéric Wilhem Brussow, facteur de pianos, tous deux sujets allemands, concernant Charles Pape, à la requête de Frédéric-Eugène Pape, fabricant de pianos, rue Rodier n° 48, pour lui et autres héritiers Pape demeurant en Allemagne, et Auguste Pape, représentant de commerce, demeurant à Londres, 37 King William street, suivant procuration passé devant maître Adolf Weinhagen, notaire à Hildesheim." FranceArchives.fr -  Voir  Jean Henri PAPE (°1815) et   Charles PAPE et Frédéric-Eugène PAPE (°1851)

'Pianohandlung' (xx1890)

 

54, rue de Malte (yy1851)(**1852)(**1854)(xxx1855)(yy1855)(***1856)(xx1856)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(***1863)(yy1864)(arr.11), 106, rue du faubourg Saint-Honoré (**1870)(**1871)(arr.8), 104, rue du faubourg Saint-Honoré (**1873)(*1875)(arr.8), 257, rue Saint-Honoré (*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(arr.8), 402, rue Saint-Honoré (1883)(³¹)(**1884)(**1885)(**1886)(**1888)(y1889)(x1890)(xx1890)(*1893)(arr.1), 62, rue des Dames (z1900)(arr.17), Paris
BRUST Jos. 'Facteur de pianos' ca. 1862-78; (xx1862) 4-6, Hauergasse (y1878), Strasbourg
BRYMMEYER  

"Brymmeyer, mécanicien pour ce qui concerne la harpe et le forte-piano, etc., r. du Faubourg-Saint-Denis. 17." Almanach des 25.000 Adresses des principaux habitans de Paris ..., Volume 2, Henri Dulac, 18

 

Facteur et/ou marchand de pianosou seulement mécanicien ?  ca. 1820 17, rue du faubourg Saint-Denis (*1820)(arr.10), Paris
BUARD  H. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921-26 [depuis 1907 (**1921)(x1926)]

'Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1926)

 

33, rue de la Mairie (**1921)(x1926), Carcassonne

 

BUCCIALI Joseph  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1903-09

Compositeur, accordeur, professeur de piano et organiste à la cathédrale à Arras; (*1895)(*1897)(*1898)

BUCCIALI Fils (*1907)(*1909)

 

15, rue Tivoli [église Saint-Nicolas](*1903)(*1905)(*1907)(*1909), Boulogne-sur-Mer
BUCH Francis  

INFO EXTRA

BUCH Jean-Pierre et BUCH Francis à Paris, par Jean-Marc STUSSI

 

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1893

VOIR AUSSI ...

... un autre BUCH (°1836) à Paris

 

116, rue Nollet (*1893)(arr.17), Paris
BUCH Jean

(1798 - 1859)

 

"Changement de domicile. M. Buch, facteur et accordeur de pianos, ci-devant rue Beauvoisine, n° 47, demeure maintenant rue Ecuyère, n° 87." Le Journal de Rouen, 31/03/1837, p. 4

"Buch (veuve), facteur de pianos et orgues; — maison fondée en 1836; — vente, location, échange, accord, réparations, grand assortiment des principaux Facteurs de Paris: Pleyel, Erard etc.; — tabourets, casiers, métronomes, socles en cristal ; — pianos et orgues d'occasion. — Facilité de paiement; — exportation, - rue Ecuyère, 77." Almanach de Rouen et des départements de la Seine-Inférieure et de l'Eure, 1870, p. 500 (gallica.bnf.fr)

"MAISON FONDÉE EN 1836. - Veuve BUCH - Rue Ecuyère, n° 77, à Rouen. Facteur de Pianos et Orgues. Vente, location, échange, accord et réparations. Grand assortiment des principaux facteurs de Paris, tels que Pleyel, Erard, etc.- Pianos et Orgues d'occasion. Nouveau mode de Location de Pianos et Orgues, donnant la facilité aux clients de devenir propriétaires de instrument ; les trois-quarts du loyer sont à valoir sur le prix convenu et l'autre quart est affecté à l'intérêt. Orgues d'Alexandre." Almanach de Rouen et des départements de la Seine-Inférieure et de l'Eure, 1874, p. 1049 (gallica.bnf.fr)

 

'Fabricant et accordeur de pianos' et d'orgues ca. 1837-90 [depuis 1836 (yyy1870)]

 Veuve BUCH & Fils (1859)(yyy1866)

BUCH Vve. ou  Mme (yyy1866)(yyy1868)(yyy1869)(yyy1870)(*1871)(yyy1873)(yyy1874)(*1875)(*1876)(xx1890)

'Pianohandlung' (xx1890)

INFO EXTRA

Jean BUCH à Rouen, par Jean-Marc STUSSI

47, rue Beauvoisine (yy1837), 87, rue Ecuyère (yy1837)(z1842)(xx1844)(x1847)(*1848)(xx1849)(*1850)(y1853)(y1854)(yyy1855), 77, rue Ecuyère (xx1856)(yyy1858)(*1859)(yyy1860)(xx1862)(yyy1866)(yyy1868)(YYY1869)(yyy1870)(*1871)(yyy1873)(yyy1874)(*1875)(*1876)(xx1890), Rouen
BUCH Jean-Pierre  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1836) et comme associé de GERVEX (°1848) Paris
BUCHER E. Fils  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
BUCHER Michel

(1812 - 1867)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1847)

Également BUCHER & GAUSS

Paris
 

BUCHMÜLLER Jos.

(1808 - 1875)(¹⁹)

 

'Facteur de pianos' ca. 1854 19, rue des Orfèvres (x1854), Strasbourg
BUCOURT

 

'Facteur de pianos' ca. 1912-26 [depuis 1860 (x1912) ou depuis 1820 (*1913)(x1926)]

Neufchatel-en-Bray

BUCOURT Octave Louis Alexandre (né le 17/06/1880 à Saint-Denis 93200)

BUCOURT Octave (x1912)(x1926)

 'Händler mit Spiegeln, Articles de Paris, sowie mit Musikal., Pianos, Harmoniums, Musikinstr., Phonographen etc.' (x1912) ------- 'Händler mit Spiegeln, Articles de Paris, sowie mit Musikal., Pianos, Harmoniums, Musikinstr. u. Sprechmaschinen usw.' (x1926)

Il était accordeur de pianos, mais surtout l'inventeur de l'Octavophone, breveté SGDG en 1919

Mers-les-Bains

 'Musikal.-, Piano-, Musikinstr.- u. Sprechm.-Handlung' (x1926)

 

MAISIN PRINCIPALE : 4, Grande rue Saint-Jacques (x1912)(*1913)(x1926), 10, place Notre-Dame (*1922), Neufchâtel-en-Bray

SUCCURSALE :  à Dieppe

SUCCURSALE :  13, rue Amiral-Charner (x1926), Mers-les-Bains

BUCQUET Hectore  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1912

'Musikal.-, Piano-, Harmonium- u. Phonographen-Handlung' (x1912)

 

53-55, cours d'Orléans (x1912), Charleville
BUDINGER Frédéric Henri  

Piano carré ca. 1838-40, et sa signature, Cité de la Musique, Paris, France

"Budinger, pianos verticaux à échappement anglais, rue Mauconseil, 4." et "Budinger, pianos droits, pianos carrés et à queue, et pianinos, à 6 et 6 octaves et demie, à 2 et 3 cordes." Agenda musical pour l'année 1836 : contenant tous les renseignements utiles aux amateurs de musique et aux artistes, Volume 3, 1836 (gallica.bnf.fr)

'Facteur de pianos' ca. 1827-45

BUDINGER Frédéric-Henri (1814 - ?)(¹⁰), son fils et successeur ?

"Cité comme étant arrêté le 26/02/1834 parmi 48 individus rassemblés dans une salle de billards. Aucun n'a voulu reconnaître, pour lui avoir appartenu des armes saisies, poignard, canne, épée, cartouches etc.?" (¹⁰)

"Cité dans les pièces saisies le 19/03/1834 à Sainte Pélagie, concernant le procès dans l'affaire d'avril 1834. Il appartient à la section Cincinnatus de la Société des Droits de l'Homme. Il est dit «très énergique, dévoué, prêt à marcher»." (¹⁰)

11, rue de la Grande Truanderie (x1827)(arr.1), 42, rue Phelippeaux [ci-devant rue de la Grande-Truanderie] (*1829)(x1829)(*1833)(arr.3), 24, rue de Montrouge (1834)(¹⁰), 54, rue Sainte Avoie (1834)(¹⁰)(arr.4), 4, rue Mauconseil (*1836)(arr.1), 4, rue Vaucanson [au coin de la rue Vertbois](z1835)(**1837)(x1837)(*1838)(***1838)(x1839)(xx1839)(yy1839)(**1840)(x1840)(***1841)(***1842)(arr.3), 6, rue Petrelle (**1845)(arr.9), Paris
BUEL  

"Avis DIVERS. Le Sr. Buel, demeurant à Orléans chez M. Leduc, rue du Marché aux Balais donne avis qu'il raccommode les clavessins, épinettes & psaltérions, auxquels il met des pédales, qui se touchent avec le pied, & par le moyen desquelles on peut faire une basse pour les airs de vielle & de musette; les deux mains n'étant occupées que pour le dessus. Ledit Sr. Buel a aussi un clavessin à petit ravalement, à vendre ou à louer." Annonces, affiches, nouvelles et avis divers de l'Orléanais, 22/09/1769, p. 2 (Aurelia.Orléans.fr)

 

 

'Facteur de clavessins' ca. 1769

VOIR AUSSI ...

... autres facteurs à Orléans, fin 18ème :  LEROI, PIFFAUT et TAYER

chez M. Leduc, rue du Marché aux Balais (**1769), Orléans
BUELENS L.  

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1870-71

VOIR AUSSI ...

  BUELENS à Bruxelles, Belgique, famille ???

Un ouvrier nommé 'BUELENS travaillait chez PLEYEL comme 'finisseur' vers 1860. (²⁰)

 

3, Boulevart Saint-Martin (**1870)(**1871)(arr.10), 14, rue Meslay (**1870)(**1871)(arr.3), Ateliers : 28, rue Fontaine-au-Roi (**1870)(**1871)(arr.11), Paris
 

BUET René François

(ca. 1801 - 1858)(¹⁰)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1858

 

105, rue du faubourg Saint Martin (1858)(¹⁰)(arr.10), Paris
BUFFE Joseph Auguste  

'Facteur de pianos' ca. 1840

Époux de MOLITHOR Anne Marie (1840)(¹⁰)

 

94, rue Saint-Martin (1840)(¹⁰)(arr.4), Paris
BUFFET  

PARIS - "1463 (691). M. Buffet, à Paris, rue des Francs-Bourgeois, au Marais, n° 8, présentait un piano auquel il avait adapté le phitz-harmonica; c’était l'union de l'orgue expressive au piano. M. Buffet excelle à établir cet instrument ainsi composé." Le musée artistique et industriel : exposition 1834, p. 189

 
Inventeur ou facteur de pianos ou d'orgues ca. 1834

Liste des exposants Paris, 1834

8, rue Franc-bourgeois (yy1834)(arr.4), Paris
BUFFET  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890-93

BUFFET & Cie (x1890)

BUFFET E. (?)

Clôture de faillite en 1890. (Archives commerciales de la France, 15/02/1890, p. 208 (gallica.bnf.fr))

 

41, rue Piat (x1890)(arr.20), 111, rue Piat (*1893)(arr.20), Paris
 

BUFFET Candide

(ca. 1796 - 1859)(¹⁰)

 

 

'Accordeur' de pianos ? ca. 1859

Célibataire (¹⁰)

 

14, rue d'Angoulême du Temple (1859)(¹⁰)(arr.11), Paris
BUFFET E.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1912

'Händler mit Musikal., Pianos u. Musikinstr.' (x1912)

 

24, Grande Place (x1912), Saint-Quentin
BUFFET E.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926 [depuis 1865 (x1926)]

'Piano- u. Harmonium-Handlung' (x1926)

 

14, rue Guilhem (x1926)(arr.11), Paris
BUFFET Jean Louis  

"Chez PLEYEL il y avait un accordeur avec le nom BUFFET en 1841 : "AVIS. — M. BUFFET, accordeur de pianos de la maison Pleyel, de Paris, se trouve actuellement à Lyon, hôtel de France, pour quelques jours seulement." Le Censeur : journal de Lyon, politique, industriel et littéraire, 25/06/1841, p. 4

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1844-1938

TOURNIER & L. BUFFET (1844)(¹⁰)(*1851)(xxx1855), voir TOURNIER Ferdinand

1844 - "BUFFET Jean Louis, Facteur en instruments à vent, passage du Grand Cerf, n° 22. Cité le 23/11 ?/1844, dans un acte sous seing privé comportant société entre ledit et FOURNIER Ferdinand, rue des Vieux Augustins, lesquels se sont associés en nom collectif, à partie du 01/01/1845 ??? Source : D31u3-115/Pièce 193." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

Successeur de MAZELLY (**1892)

BUFFET-CRAMPON (*1938)

 

22, Passage du Grand Cerf (1844)(¹⁰)(*1851)(xxx1855)(arr.2), 74, de la rue de la Villette (**1892)(arr.19), 18-20, passage du Grand Cerf (*1938)(arr.2), Paris
BUGAND E.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-26 [depuis 1875 (*1913)(x1926)]

Succeseur de DECKERS Père (x1912)

'Piano- u. Orgel-Handlung' (x1906) ------- 'Händler mit Pianos, Harmoniums u. elektr. Pianos' (x1912)(x1926) ------- 'Pianos Bugand' (*1913)

 

75, boulevard de la Liberté (x1906)(*1907)(*1909)(x1912)(*1913)(*1921)(**1921)(x1926), Lille
BUGAND E. 'Facteur de pianos' ca. 1903-05 8, rue du Consulat (*1903)(x1904)(*1905), Aurillac (Cantal)
BUGNOT Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1897  

38, rue Marlot (*1893), 30, rue Marlot (*1895)(*1897), Reims

 

BUGNOT Charles  

"Pianos - Musique - Magasins et ateliers - 1, rue du Cheval-Blanc, Chartres. - CH. BUGNOT FILS - Facteur-Accordeur - De Pianos et de Grandes orgues à Tuyaux.
Successeur de la Maison Britsch, fondée en 1852. - Pianos d'occasion remis à neuf entièrement à la maison et garantis sur facture. Pianos neufs à des prix exceptionnels et de toutes marques. - Instruments de cuivre et de bois de toutes marques, neufs et d'occasion pour formation d'Harmonie et de Fanfare. - Cordes harmoniques pour violon et mandoline, première qualité. - Accords, réparation, vente et location. - Abonnement à la lecture musicale." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1903, p. 726 (gallica.bnf.fr)

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits et orgues ca. 1896-1922 [depuis 1882 (*1913) à Dreux]

Charles BUGNOT était un compositeur (⁶)

Successeur de BRITSCH (°1852); (*1903)(x1906), voir ci-dessus

Dreux

BUGNOT (xx1890), 'Musikal.- u. Pianohandlung' à Dreux

BUGNOT Père & Fils (x1906), 'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung' à Dreux

BUGNOT Père (x1912), 'Händler mit Musikal., Pianos, Harmoniums u. Musikinstr.'

BUGNOT Eugène (*1913), 'Musique et Instruments'

Chartres

BUGNOT Ch[arles] Fils (*1903) à Chartres

BUGNOT Ch[arles] (x1906), 'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Hdlg.' à Chartres

Succ. par TRAVERS (°1892) vers 1912 - (x1912)

Bernay

'Streichinstr.-Macher' (x1912)

 

 

 

MAISON PRINCIPALE : Place St. Gilles (xx1890), 4, place Métézeau (*1896)(*1897)(*1905)(*1906)(x1906)(*1907)(x1912)(*1913), Dreux

SUCCURSALE : 1, rue du Cheval Blanc (*1903)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909), 15, Marché aux Fleurs (x1906), 16, Marché aux Fleurs (*1909), 15, rue du Cygne (*1905)(*1906)(**1921)(*1922), Chartres

SUCCURSALE : Bernay (x1912)

BUGNOT Paul Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-21  

11, place Sainte-Criox (*1913)(**1921), Bernay

 

BUISSON Jean  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929

 

2, rue de la République (*1929), Draguignan (Var)
BUJO & BEAULART  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

Repris par GUY E. (°1840); (**1921)

 

 

21, place Emile-Zola (*1913)(**1921), Dijon

BULLE 'Facteur de pianos' ca. 1859  

29, rue du faubourg Saint-Denis (1859)(¹⁰)(arr.10), 37, rue d'Enghien (1859)(¹⁰)(arr.10), Paris

 

BULLIARD Charles Henri

(1834 - 18??)(¹⁰)

 

'Ouvrier en pianos' (x1860), 'Facteur de pianos' (1851)(¹⁰), 'fabricant de pianos' (y1862)

1862 - "Publication des Mariages. Du 4 au 11 mai : 9e arrondissement (Opéra). - Entre : [...] M. Bulliard, fabricant de pianos, rue de la Tour-d'Auvergne, 23, et Mlle Duval, rue de la Chaussée d'Antin, 35." La Presse, 10/05/1862, p. 3 (gallica.bnf.fr)

 

44, rue d'Angoulème Saint-Honoré (1851)(¹⁰)(arr.8), 23, rue de la Tour-d'Auvergne (y1862)(arr.9), Paris
BUMLER  

BUMLER par MONTAL

"En 1827, MM. Bumler et Froning ont exposé à Paris une espèce de piano vertical qu'ils ont nommé piano oblique, et qui avait aussi pour objet d'occuper peu de place. Cet instrument était un piano à queue de petite dimension, posé sur le côté droit de la caisse; la queue, se trouvant alors élevée de terre sur la gauche de l'instrument, était supportée par une espèce de colonne; le clavier, placé en avant-corps sur une grande surface de l'instrument, obligeait à employer des triangles de renvoi pour porter obliquement les marteaux sur les cordes, ce qui présentait de graves inconvénients. Cet instrument avait peu de force de son, et réclamait, comme on le voit, de grandes améliorations." L'art d'accorder soi-même son piano: d'après une méthode sûre, simple et ..., Claude Montal, 1836, p. 238

"Bumler et Froning, r. d'Angoulême-St.-Honoré, 3. A exposé en 1827 un piano oblique à trois cordes. Cet instrument d'une forme élégante et d'une grandeur moyenne, produit des sons très-harmonieux, et joint à l'avantage d'occuper peu de place, celui d'être facile à transporter." Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1828, p. 566 (gallica.bnf.fr)

"BUMLER. A exposé en 1827 un piano oblique à trois cordes. Cet instrument d'une forme élégante et d'une grandeur moyenne, produit des sons très-harmonieux, et joint à l'avantage d'occuper peu de place, celui d'être facile à transporter; r. d'Angoulême-St.-Honoré, 5." Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1829, p. 622 (gallica.bnf.fr)

 

 

'Facteur de pianos' obliques ca. 1825-29

BUMLER & FRONING (*1828)(x1828)

BUMLER (*1829)

Comme accordeur chez WETZELS (?) : "BUMLER chez M. Wetzell, r. Petits Augustins, 5.g" Agenda Musical, 1837, p. 129 (gallica.bnf.fr)

Voyez WETZELS (°1827)

PARIS - "Après avoir parlé du piano droit de MM. Roller et Blanchet, j'aurais dû dire un mot, dans le dernier numéro de la Revue musicale, du piano oblique, exposé par MM. Bumler et Froning, qui a également pour objet de diminuer le volume du meuble en le renversant. Cet instrument est un piano à queue, de petite dimension, posé sur un des côtés, et le clavier se détache en avant-corps, mais de telle sorte que l'on a dû avoir recours aux tringles pour porter obliquement les marteaux sur les cordes, inconvénient grave pour le toucher, et qui rend les réparations difficiles pour les personnes qui ne seraient point à portée d'un facteur intelligent. D'ailleurs, le volume du son est faible à l'excès, en sorte qu'on ne peut considérer le piano oblique que comme un de ces essais infructueux que chaque année voit éclore." Revue musicale, Volume 2, 1828, p. 104

PARIS - "En 1827, MM. Bumler et Froning exposèrent à Paris un piano à petite queue posée sur le côté droit de la caisse; on le nomma piano oblique." Journal des Demoiselles, 1837, p. 36

Mention honorable Paris, 1827

 

3, rue Angoulême-Saint-Honoré (x1825)(x1827)(x1828)(*1829)(x1829)(arr.8), Paris
BUNEL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926 [depuis 1871 (x1926)]

'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung' (x1926)

 

31, rue de France (x1926), Melun
BUQUET
| BUCQUET
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-26 [depuis 1885 (*1913)(x1926)]

BUCQUET (x1906), 'Musikal.-, Piano- u. Musikinstr.-Handlung'

BUQUET H[ectore] (x1912)(*1913)(**1921)

'Musikal.-, Piano-, Harmonium- u. Phonographen-Handlung' (x1912) ------- 'Musikal.-, Piano-, Harmonium- u. Sprechm.-Handlung' (x1926)

BUQUET Hectore, STINTZI E. & Cie (1922)(x1926)

 

55, Cours d'Orléons (x1906), 53, Cours d'Orléans (*1913), 53-55, Cours d'Orléans (x1912)(**1921)(1922)(x1926), 51, Grande rue (**1921), Charleville

BURCKHARDT D.  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1839)

Également BURCKHARDT & MARQUA

Paris
BURDIN Philibert

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos mécaniques ca. 1912-26 [depuis 1907 (*1913)]

'Piano-Händler u. -Stimmmer' (x1912)(x1926)

38, rue Nationale (x1912)(*1913), 52, rue Nationale (**1921)(*1922)(x1926), 52, rue Jean Jaures (19??), Roanne

BURGARD Jacques  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890-95

BURGARD & DELACROIX (xx1890)(1895)

'Pianohandlung' (xx1890)

1895 - "Amiens. — Dissolution. — Société BURGARD et DELACROIX, facteurs de pianos, I, pass. St-Denis. — L. M. Guilmont. — Jug. du 2 janv. 95." Archives commerciales de la France. 13/02/1895, p. 202 (gallica.bnf.fr)

 

Place Saint-Denis (**1891), 1, passage Saint-Denis (xx1890)(1895), Amiens

BURGASSER Jacques

(1813 - 1896)(¹⁰)(¹⁶)

 

Brevet de 1855 : "109° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 6 décembre 1855, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Burgasser (Jacques), rue de la Mare, n° 73, à Belleville, pour disposition d'un système de pression appliqué aux fourches des pianos." Bulletin des lois de la République Française, Volume 10, 1857, p. 1063  -   "Burgasser imagina un système de pression et l'appliqua aux touches du piano. (B. F. 25,673.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

 

 

'Facteurs de pianos' ca. 1848-55

Né à Wissembourg, Bas Rhin (¹⁰)(¹⁶)

1848 - "Cité dans l'état nominatif des insurgés de juin transférés au Havre (76), Seine Inférieure, Seine Maritime dans la nuit du 17 au 18/08/1848 du Journal Le Constitutionnel daté du 24/08/1848." (¹⁰) et Inculpés de l'insurrection de Juin 1848 (site de Jean Claude Farcy)

INFO EXTRA

Burgassers in Paris (pono.ucsd.edu)

 

14, rue de la Mare (1848)(¹⁰)(¹⁶) Belleville (arr.20), 73, rue de la Mare (1851)(¹⁰)(B1855)(y1857)(arr.20), Belleville, Paris

BURGASSER Lucien

(1853 - 1922)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

 

 

'Facteur de pianos'  (°1887)

 

 

 Paris

BURGER J.  

'Facteur de pianos' ca. 1912 [depuis 1910 (x1912)]

'Pianobuar u. Händler mit Pianos, Orchestrions u. elektr. Pianos, auch Vertreter für Elfenbein, Hölzer u. Fourniere etc.' (x1912)

 

avenue de la Concorde Villa Renée (x1912), Beauchamps
BURNOD C. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906

'Musikal.-Händler u. Piano-Stimmer' (x1906)

6-8, rue Royale (x1906), Annecy
BUSSON  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1835) Paris
BUTEUX G. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913 41, rue Alfred-Cendré (*1913), Abbéville
BUTHOD

Brevet de 1855 (**1861)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1855

Paris ?
BUY 'Fabricant de pianos' ca. 1851

Époux de GAU (1851)(¹⁰)

 

1, rue Babille (1851)(¹⁰)(arr.1), 20, rue des Petites Écuries (1851)(¹⁰)(arr.10), Paris

 

BUYSSCHAERT G. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926

'Piano-, Orchestrion- u. Sprechm.-Handlung' (x1926)

231, rue Carnot (x1926), Wattrelos
BUZIN Albert Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1912

'Händler mit Musikal., Pianos, Harmoniums u. Musikinstr.' (x1912)

31, boulevard Lafayette (x1912), Calais
   

(**1769): ' Annonces, affiches, nouvelles et avis divers de l'Orléanais, 22/09/1769, p. 2 (Aurelia.Orléans.fr)

(*1779): ' Almanach musical', Volumes 5-6, 1779', p. 226-232

(*1788): 'Calendrier musical universel', 1788

(**1785)' Journal de Paris', 18/11/1785, p. 1326

(*1798-1799): 'Almanach du commerce de Paris', 1798-99, p. 239 (gallica.bnf.fr)

(***1789): 'Almanach musical', Volumes 9-10, 1789, p. 327 (2889)

(*1799-1800): 'Almanach du commerce de Paris', 1799-1800, p. 104+169 (gallica.bnf.fr)

(*1800-1801): 'Almanach du commerce de Paris...', 1800-1801, p. 94-95 (gallica.bnf.fr)

(*1802): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1802, p. 83-84 (gallica.bnf.fr)

(*1803-1804): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1803-1804, p. 78-79 (gallica.bnf.fr)

(*1805): 'Almanach du commerce de Paris, des départements de l'empire français et des ...', 1805, p. 58+97

(*1806): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1806, p. 178-179 (gallica.bnf.fr)

(*1807): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1807, p. 160-161 (gallica.bnf.fr)

(*1808): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1808, p. 164-165 (gallica.bnf.fr)

(*1809): 'Almanach du commerce de Paris, des départements de l'Empire français, et de ...', 1809

(**1809): 'Notice des accroissements de la bibliothèque de la ville de Grenoble pendant l'année 1808', J.-J. Champollion-Figeac, p. 25, 1809 (gallica.bnf.fr)

(*1810): 'Journal typographique et bibliographique ...', Volume 13, 1810

(**1810): ' Considérations sur les divers systèmes de la musique ancienne et moderne, et ...‎ ', 1810

(x1810): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1810, p. 238-239 (gallica.bnf.fr)

(*1811): 'Almanach du commerce de Paris, des départemens de l'empire français et des ...', Jean de La Tynna, 1811

(**1811): ' Journal du Loiret', 01/06/1811, p. 1 (Aurelia.Orléans.fr)

(*1812): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1812, p. 253-254 (gallica.bnf.fr)

(**1812): 'Journal de Paris', 1812, p. 418

(*1813): 'Almanach du commerce de Paris', 1813, p. 254 (gallica.bnf.fr)

(**1813): 'Bibliographie de la France', 1813, p. 480

(*1814): 'Almanach du commerce de Paris, des départements de l'Empire français, et de principales villes du monde', 1814, p. 222-223

(**1814): 'Bibliographie de la France', 1814, p. 370

(xx1814): 'Bibliographie de la France', 1814, p. 370

(*1815): 'Almanach du commerce de Paris, des départements de l'Empire français, et de principales villes du monde', 1815, p. 223

(xx1815): 'Costumes parisiens', Volume 11, 1815, p. 62

(*1816): 'Almanach des 25 000 adresses de Paris pour 1816'

(xx1817): 'Almanach des 25000 adresses des principaux habitans de Paris ...', D. H., Henri Wissemans, Panckoucke, 1817

(y1817): 'Bibliographie de la France, ou, Journal général de l'imprimerie et ...', 02/08/1817, p. 439

(*1818): 'Bibliographie de la France', 1818, p. 182

(**1818): 'Almanach des adresses de tous les commerçans de Paris: pour l'année 1818', p. 219

(*1819): 'Annales de la musique ou Almanach musical: de Paris', Volume 1, 1819, p. 22

(y1819); 'Register zu den ersten zwanzig Jahrgängen der Allgemeinen musikalischen ...', 1819, p. 39

(*1820): 'Almanach des 25.000 Adresses des principaux habitans de Paris ...', Volume 2, Henri Dulac, 18

(**1820): 'Annales de la musique ou Almanach musical: de Paris', 1820, p. 62-70

(x1820): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1820, p. 400 (gallica.bnf.fr)

(*1821): ' Journal du Loiret', 08/09/1821, p. 4 (Aurelia.Orleans.fr)

(xx1821): 'Bibliographie de la France [formerly de l'Empire français] ou, Journal ...', 1821, p. 118+248

(*1822): 'Bibliographie musicale de la France et de l'étranger, ou, Répertoire générale systématique de tous les traités et oeuvres de musique vocale et instrumental: imprimés ou gravés en Europe ...', France, César Gardeton, Chez Niogret, 1822

(**1822): 'Bibliographie musicale de la France et de l'étranger', 1822, p. 286

(x1822): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1822, p. 447 (gallica.bnf.fr)

(x1823): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1823, p. 351 (gallica.bnf.fr)

(*1825): 'Rapport du Jury d'admission des produits de l'industrie du Département de la Seine à l'Exposition du Louvre en 1823', Louis-Etienne-François Héricart de Thury, C. Ballard, 1825

(x1825): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1825, p. 137 (gallica.bnf.fr)

(*1826): 'Almanach des spectacles', Paris, 1826 (gallica.bnf.fr)

(x1826): 'Bazar parisien, ou Annuaire raisonné de l'industrie des premiers artistes et fabricans de Paris : offrant l'examen de leurs travaux, fabrications, découvertes, produits, inventions, etc., 1826, p. 437 (gallica.bnf.fr)

(y1826): 'La Nouveauté', 09/03/1826, p. 12

(*1827): 'Almanach des spectacles', Paris, 1827 (gallica.bnf.fr)

(x1827): 'Almanach du commerce de Paris', 1827, p. 132 (gallica.bnf.fr)

(*1828): 'Rapport sur les produits de l'industrie française', 1828

(**1828): 'Almanach des spectacles', Paris, 1828 (gallica.bnf.fr)

(x1828): 'Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale', 1828, p. 566-567 (gallica.bnf.fr)

(*1829): 'Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale', 1829, p. 622-624 (gallica.bnf.fr)

(x1829): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1829, p. 142 (gallica.bnf.fr)

(*1830): 'Diario de avisos de Madrid' Tomas Jordan, 1830

(*1832): 'Almanach des 25000 adresses des principaux habitans de Paris', Panckoucke, 1832

(***1832): 'Bibliographie de la France ou journal général de l ...', Volume 35, N° 27-52, 1832, p. 512

(x1832): 'Annuaire des artistes français', 1832, p. 296-297 (archive.org)

(xx1832): 'Almanach du commerce de Paris', 1832, p. 151-152 (gallica.bnf.fr)

(*1833): 'Almanach du commerce de Paris', 1833, p. 154-155 (gallica.bnf.fr)

(**1833): 'Revue du nord: Archives de l'ancienne Flandre', Volume 1, 1833, p. 130

(*1834): 'Notice des produits de l'industrie française, précédée d'un historique des expositions antérieures et d'un coup d'oeil général sur l'Exposition actuelle: Exposition des produits de l'industrie française, Éverat, imp., 1834

(**1834): 'Catalogue des produits des arts du Département du Calvados, Société d'agriculture et de commerce de Caen', 1834

(x1834): 'Recueil industriel, manufacturier et commercial, de la salubrit ...', Volume, 1834

(xx1834): 'Assemblée générale de la Société Protestante de Prévoyance et de Secours', 1834, p. 41

(yy1834): 'Catalogue des produits de l'industrie française admis à l'exposition', 1834

(*1835): 'Almanach des 25000 adresses des principaux habitans de Paris', Panckoucke, 1835

(**1835): 'Agenda musical', Paris, 1835

(xx1835): ' Le Journal de Toulouse', 12/05/1835, p. 4 (rosalis.bibliotheque.toulouse.fr)

(y1835): 'L'Indépendant de la Moselle', 31/08/1835, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

(z1835): 'Almanach des commerçans de Paris: et des départemens contenant les ..., Volume 1, 1835, p. 541-543

(*1836): 'Agenda musical pour l'année 1836: contenant tous les renseignements utiles aux amateurs de musique et aux artistes', Volume 3, 1836 (gallica.bnf.fr)

(**1836): ' Le Jounal de Rouen', 31/12/1836, p. 4

(*1837): 'Revue du nord: Archives de l'ancienne Flandre', 1837

(**1837): 'Almanach du commerce de Paris', 1837, p. 171-172 (gallica.bnf.fr)

(x1837): 'Agenda musical', Paris, 1837 (gallica.bnf.fr)

(xxx1837): 'Explication des ouvrages de peinture, sculpture, architecture, ...', 1837, p. 4 (gallica.bnf.fr)

(y1837): 'Journal de la Meurthe', 08/06/1837, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

(yy1837): 'Le Journal de Rouen', 31/03/1837, p. 4

(*1838): 'Almanach du commerce de Paris', 1838, p. 177-178 (gallica.bnf.fr)

(**1838): 'L'ami de la religion: journal ecclésiastique, politique et littéraire', 1838

(***1838): 'Manuel complet de musique vocale et instrumentale ou encyclopédie ...', Volume 2, Alexandre Etienne Choron

(x1838): 'Le mois de Marie: album religieux contenant trente-quatre cantique en l ...', 1838

(xx1838): 'Gazette musicale de Paris', 1838

(+1838): 'Cour d'assises de la Seine. Affaire Huber. Attentat contre la vie du roi', 1838

(y1838): ' Le Journal de Rouen', 02/09/1838, p. 4

(yy1838): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1838, p. 132 (gallica.bnf.fr) 

(**1839): 'Revue de Paris', Paris, 1839 (gallica.bnf.fr)

(x1839): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1839, p. 454 (gallica.bnf.fr)

(xx1839): 'Almanach général de la France et de l'étranger ...', 1839, p. 735

(xxx1839): ' L'Homme de la Roche', 08/08/1839, p. 4

(y1839): ' Le Journal de Rouen', 17/10/1839, p. 4

(yy1839): 'Almanach général des commerçans de Paris et des départemens : contenant plus de 100,000 adresses vérifiées à domicile', 1839 (gallica.bnf.fr)

(yyy1839): 'La Caricature morale, politique et littéraire', 03/03/1839, p. 3 (gallica.bnf.fr)

(**1840): 'Almanach des commerçants de Paris', Année 12, 1840 (gallica.bnf.fr)

(x1840): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1840 (gallica.bnf.fr), Paris p. 495-496

(yy1840): 'Le Journal de Rouen', 05/04/1840, p. 3

(z1840): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1840 (gallica.bnf.fr)

(*1841): 'Bulletin des lois de la République française', France, Imprimerie nationale, 1841

(**1841): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1841, p. 498 (gallica.bnf.fr)

(***1841): 'Almanach des commerçants de Paris.... Année 13', 1841, p. 604 (gallica.bnf.fr)

(x1841): 'Archives historiques et littéraires du Nord de la France et du Midi de la ...', 1841, p. 206

(xx1841): 'Almanach général des commerçans de Paris et des départemens : contenant plus de 100,000 adresses vérifiées à domicile', 1841 (gallica.bnf.fr)

(xxx1841): 'Grosses Adressbuch der Kaufleute, Fabrikanten und handelnden', Volume 19, 1841, p. 49-50

(*1842): 'La Phalange; journal de la science sociale découverte et constituée par Charles Fourier. Industrie, politique, sciences, arts et literature', Charles Fourier,  Au Bureau de la Phalange, 1819

(**1842): 'Annuaire des cinq départements de la Normandie', publié par l'Association normande, 1842 (gallica.bnf.fr)

(***1842): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde...', par Séb. Bottin, 1842 (gallica.bnf.fr)

(x1842): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde...', part. 2, par Séb. Bottin, 1842 (gallica.bnf.fr)

(xx1842): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1842 (gallica.bnf.fr), Nantes p. 1031

(xxx1842): 'Giornale delle due Sicilie', 1842

(y1842): 'Le jounal de Rouen' 09/12/1842, p. 4

(yy1842): '6e exposition des produits des membres de l'Académie de l'Industrie, à l'Orangerie des Tuileries en 1842', p. 26 (gallica.bnf.fr)

(z1842): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1842 (gallica.bnf.fr)

(zz1842): 'Journal de la Meurthe', 24/10/1842, p. 3 (kiosque.limedia.fr)

(**1843): 'Almanach de plus de 45,000 adresses du commerce de Paris', 1843, p. 249 (gallica.bnf.fr)

(***1843): 'Dictionnaire-Indicateur, ou le Guide indispensable de l'étranger à Lyon', 1843, p. 153

(x1843): ' Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1843, Paris p. 518-519, Nantes p. 1032, Bourges p. 828 (gallica.bnf.fr)

(xx1843): 'Almanach du commerce des villes de Lyon, de la Guillotière, de la Croix-Rousse et de Vaise', 1843, Bader p. 13 et Bideller p. 42 (gallica.bnf.fr)

(y1843): 'Journal de la Meurthe', 17/10/1843, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

(*1844): 'Catalogue des brevets d'invention', France min. de l'agric, 1844

(**1844): 'Rapport du Jury central ...', Paris Jury central, Imprimerie de Fain et Thunot, 1844

(***1844): 'Musée industriel et artistique ou description complete de l ...', Volume 1,  J.-G.-V. de Moleon, 1844

(x1844): 'Revue scientifique et industrielle', Volume 17, 1844

(xx1844): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1844, Paris p. 515-517 (gallica.bnf.fr)

(LFM1844): 'La France Musicale', 1844 (gallica.bnf.fr)

(*1845): ' Bulletin des lois de la République française', 01/1845, p. 141 (gallica.bnf.fr)

(**1845): ' Annuaire musical. Contenant les noms et adresses des amateurs, artistes et commerçants en musique de Paris, des départemens et de l'étranger par une société de musiciens', 1845, p. 278-282 (gallica.bnf.fr)

(***1845): 'La France Musicale, 26/07/1845, p. 239

(x1845): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou ...', 1845, Bader p. 824 (gallica.bnf.fr)

(xx1845): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1845, Nantes p. 990 (gallica.bnf.fr)

(xxx1845): '8e exposition des produits des membres de l'Académie de l'Industrie, à l'Orangerie des Tuileries en 1845', p. 46 (gallica.bnf.fr)

(y1845): 'Le Censeur : journal de Lyon, politique, industriel et littéraire', 22/10/1845, p. 4 (gallica.bnf.fr)

(yy1845): 'Journal de la Meurthe', 31/08/1845, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

(z1845): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1845', p. 233+220 (gallica.bnf.fr)

(*1846): 'Almanach des 25000 addresses des principaux habitans de Paris: Année 32, 1846', M. Corby, 1846

(**1846): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1846, p. 558-559 et Bader p. 825 (gallica.bnf.fr)

(xxx1846): 'Indications generales sur la mise en scene de "L'ame en peine" opera', 1846, p. 171

(y1846): 'Gazette de Metz et de Lorraine', 26/07/1846, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

(z1846): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1846', p. 268+251 (gallica.bnf.fr)

(*1847): 'Bibliographie de la France', Adrien Jean Quentin Beuchot, Cercle de la librairie (France), Au Cercle de la Librairie, 1847, p. 412

(**1847): 'Catalogue des brevets d'invention', France min. de l'agric., 1847

(***1847): 'Bulletin des lois', France, Imprimerie Royale, 1847

(x1847): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1847, p. 470-471, p. 1280 (gallica.bnf.fr)

(xx1847): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature ...', 1847, p. 824

(y1847): 'Courier de la Moselle', 07/01/1847, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

(yy1847): 'Courrier de la Moselle', 15/04/1847, p. 3 (kiosque.limedia.fr)

(z1847): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1847', p. 245 (gallica.bnf.fr)

(*1848): ' Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1848, Paris p. 513, Nantes p. 990, Bordeaux p. 914, Rouen p. 1280, Schelestadt p. 1178 (gallica.bnf.fr)

(1848*): ' Catalogue des brevets d'invention', 1848

(**1848): 'Recueil des actes administratifs de la Préfecture du département de la Seine', 1848 (gallica.bnf.fr)

(x1848): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou ...', 1848, Bader p. 824 (gallica.bnf.fr)

(xx1848): ' Le Journal de Toulouse', 07/12/1848, p. 4 (rosalis.bibliotheque.toulouse.fr)

(z1848): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1848', p. 252-253 (gallica.bnf.fr)

(*1849): 'Mémoires de l'Académie nationale de Metz', Académie nationale de Metz

(**1849): 'Association des facteurs de pianos de Paris, rue de Chabrol, 32, à Paris. Statuts', (8 mars.), 1849 (gallica.bnf.fr)

(x1849): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1849 (gallica.bnf.fr), Paris p. 495-496, Nantes p. 990 - 992 - 993, Bordeaux p. 914

(xx1849): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1849

(z1849): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1849', p. 501-502 (gallica.bnf.fr)

(*1850): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1850, Lyon p.  1 688, Bordeaux p. 1389, Paris p. 611-612, Saint-Denis p. 1725, Rouen p. 1774Nantes p. 1471-1473-1474 (gallica.bnf.fr)  

(**1850): 'Annuaire de l'Association des artistes musiciens', 1850

(xx1850): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou ...', 1850, p. 1304 (gallica.bnf.fr)

(z1850): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1850', p. 558 (gallica.bnf.fr)

(*1851): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1851, p. 2124, Paris p. 655, Bordeaux p. 1395, Nantes p. 1471 (gallica.bnf.fr)

(**1851): 'L'Invention. Journal de la propriété industrielle', 1851 (gallica.bnf.fr)

(xx1851): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1851', p. 599+576 (gallica.bnf.fr)

(yy1851): 'Le conseiller du pianiste ; précédé d'une Notice historique sur le piano', 1851, p. 49-55 (gallica.bnf.fr)

(*1852): 'Catalogue des brevets d'invention', France min. de l'agric., 1853

(**1852): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1852 (gallica.bnf.fr)

(***1852): 'Gazette Musicale', 1852

(x1852): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1852, p. 657 (gallica.bnf.fr)

(xx1852): ' Journal du Loiret', 18/12/1852, p. 4 (Aurelia.Orléans.fr)

(xxx1852): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1852', p. 680 (gallica.bnf.fr)

(*1853): 'L'ami de la religion : journal ecclésiastique, politique et littéraire', 1853

(**1853): 'Bulletin de la Société de l'industrie de la Mayenne ...', Volume 1, Société de l'industrie de la Mayenne, Laval, 1853

(x1853): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1853, Bordeaux p. 1596, Nantes p. 1673, Bourges p. 1493, Paris p. 735-736, Lyon p. 1884 (gallica.bnf.fr)

(xx1853): 'La Presse', 12/05/1853, p. 3 (gallica.bnf.fr)

(xxx1853): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1853', p. 684 (gallica.bnf.fr)

(y1853): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1853

(yy1853): 'L'Indicateur des mariages : relevé des mariages affichés dans les mairies', 06/04/1853, p. 4 (gallica.bnf.fr)

(yyy1853): 'Gazette des Tribunaux', 10/10/1853, p. 4 (data.decalog.net)

(*1854): 'Bibliographie de la France', Adrien Jean Quentin Beuchot, Cercle de la Librairie, Cercle de la librairie (France), Cercle de la librairie (Paris), 1854 (gallica.bnf.fr)

(**1854): ' Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde', 1854, p. 867-868, Rouen p. 1554

(***1854): 'La Presse', 27/06/1854, p. 3 (gallica.bnf.fr)

(x1854): 'Almanach alsacien: répertoire commercial, industriel, administratif et ...', 1854

(xx1854): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1854, p. Nantes 1682, Angers 1711 (gallica.bnf.fr)

(xxx1854): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1854', p. 694 (gallica.bnf.fr)

(y1854): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1854

(*1855): 'Catalogue des brevets d'invention', France, min. de l'agric., 1855

(**1855): 'Exposition universelle de 1855 : Rapports du jury mixte international', Volume 2, Napoléon Joseph Charles Paul Bonaparte, 1855

(***1855): 'Description des machines et procédés pour lesquels des brevets d ..., Volume 21, 1855

(vvv1855): 'Annuaire général du commerce et de l'industrie de la ville de Bordeaux et du département de la Gironde', 1855, p. 371-372 (gallica.bnf.fr)

(x1855): 'Nouveau dictionnaire de musique illustré', Charles Soulier, 1855

(xx1855): 'Le palais de l'industrie universelle : ouvrage descriptif ou analytique des produits les plus remarquables de l'exposition de 1855...', Henri Boudin (gallica.bnf.fr)

(xxx1855): 'Annuaire Musical', 1855, p. 37-40 (gallica.bnf.fr)

(y1855): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1855, Nantes p. 1682 (gallica.bnf.fr)

(yy1855): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde', 1855, p. 900-901, Lyon p. 1560 (gallica.bnf.fr)

(yyy1855): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1855

(z1855): 'Courrier de la Moselle', 25/10/1855, p. 4 (kiosque.limedia.fr)

(*1856): 'Bulletin de la revue de musique ancienne et moderne', Annemarie Schnase, 1856

(**1856): 'Revue de musique ancienne et moderne', Théodule Elzéar Xavier Normand, De L'imprimerie de J.-M. Vatar, 1856

(***1856): 'Le Luth français. Journal de la facture instrumentale', 1856 (gallica.bnf.fr)

(x1856): 'Bulletin de la Société industrielle d'Angers et du département de Maine-et-Loire', 1856, p. 255 (gallica.bnf.fr)

(xx1856): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde', 1856, Paris p. 1015-1016 (gallica.bnf.fr)

(xxx1856): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1856, p. 1685 (gallica.bnf.fr)

(y1856): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1856

(yy1856): 'Annuaire général du commerce et de l'industrie de la ville de Bordeaux et du département de la Gironde', 1856, p. 391-392 (gallica.bnf.fr)

(yyy1856): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année', 1856, p. 705 (gallica.bnf.fr)

(z1856): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1856, p. 1626 (gallica.bnf.fr)

(**1857): 'Album de 1857: romances et morceaux', 1857

(***1857): 'Annuaire musical', 1857, p. 221-222 (gallica.bnf.fr)

(xx1857): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1857, Paris p. 794-795, Bordeaux p. 1606, Bourges p. 1497,