home | Facteurs de pianos en France | contact | liens


 

Facteurs de pianos en France

Liste non exhaustive ouverte à toutes les informations, précisions, rectifications, photos ... 
© Copyright all rights reserved

 Utiliser Ctrl + f à chercher un nom sur cette page

a | b | c | d | e | f | g | h | i | j | k | l | m | n | o | p | q | r | s | t | u | v | w | x | y | z

Marques Image Infos Adresses
       
DACKWEILLER Paul Guillaume
(1) | DAICKVILLER

(1750 - 1801)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1789)

Paris
DA COSTA A.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. ??

Élève de GAVEAU (°1847)

Paris ?
DAGNOUX C. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1905-06 146, rue de Clérac (*1905)(*1906), Angoulème
DAIX G.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. ??

 

Paris ?
DALAUDIE Michel  

'Facteur de pianos' ca. 1877

Cité le 09/01/1878, lors de l'enregistrement dudit et disparu le 17/12/1877. Il est âgé de 63 ans. (10)

 

12, rue des Tilleuls, Montmartre (1877)(10)(arr.18), Paris
DALLERY  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876

 

9, rue du Dragon (*1876)(arr.6), Paris
DALLERY Charles

(1734 - 1835)(10)

"DALLERY (Charles), aprés avoir exercé long-tems la profession de tonnelier dans la ville d'Amiens, entreprit la réforme des anciennes mécaniques employées dans les orgues, et dont le bruit désagréable nuisait à l'effet de ces instrumensi réforme que personne avant lui n'avait tenté de faire. C'est à lui qu'on doit les beaux orgues de Saint-Nicolas-aux-Bois, de l'abbaye de Clairmarais ( en Flandres ), et enfin le mémorable orgue de l'abbaye d'Anchin, orgue à cinq claviers pleins, c'est-à-dire, partant depuis le fa en haut jusqu'à la dernière note d'en bas, et dont le buffet a soixante quinze pieds d'élévation, sur cinquante-cinq pieds de face. Cet orgue magnifique est maintenant à Saint-Pierre de la ville de Douai, en Artois.

Son génie suppléa à son érudition, en facture d'orgues, dans la partie mécanique seulement, car la partie harmonique était encore au berceau. Un autre, après lui, devait opérer cette révolution ; le célèbre Clicquot." Dictionnaire historique des musiciens, artistes et amateurs: morts ou vivans, 1817, p. 170  Voir
CLIQUOT
(°1754)

 

'Facteur d'orgues et horlogier mécanicien' (10)

Il était le fils du facteur d'orgues et tonnelier à Amiens. (10)

"MM. Dallery père et fils, facteurs d'orgues, ont exécuté des travaux importans tant à Paris que dans les départemens; ils ont terminé, en 1830, le grand orgue de l'église de la ci-devant abbaye de Saint-Ouen de Rouen, et réparent actuellement (1832) celui de l'Eglise métropolitaine de Paris." Description historique de l'église cathedrale de Notre Dame d'Amiens, 1833, p. 132

"Dallery (Charles), né à Amiens vers 1710, fut d'abord tonnelier. Choqué du bruit désagréable que faisait le mécanisme des orgues, il travailla à le faire disparaître et parvint à acquérir des connaissances suffisantes dans la future, pour construire lui-même des instruments remarquable. C'est à lui qu'on doit les orgues de Saint-Nicolas-au-Bois à l'abbaye de Clairmarais, en Flandre, et enfin, celui de l'abbaye d'Anchin, orgue à cinq claviers, dont deux, savoir : du positif et du grand orgue, ont cinq octaves ; ceux du récit et de l'écho en ont trois, et celui de pédales, deux octaves et demie. Cet orgue est maintenant à l'église Saint-Pierre, Douai. Malheureusement, l'emplacement n'était pas assez grand pour qu'on pût le remonter dans ses proportions primitives, et Ion a été obligé de réduire à cinquante-deux le nombre de ses jeux qui était originairement de soixante quatre ; mais, tel qu'il est, c'est encore un magnifique instrument."  Nouveau manuel complet du facteur d'orgues, ou, Traité théorique ..., Volume 3, 1849, p. 411

VOIR AUSSI ...

... un autre facteur d'orgues même période, était DELEAU Nicolas Hugues (ci-dessous)

 

Paris

 Amiens

DALLERY Louis Paul

(1793 - ?)

 

"Dallery, facteur d'orgues de la chapelle du Roi, rue de Bièvre, n. 34." Annales de la musique ou Almanach musical: de Paris, Volume 1, 1819

"Dallery, facteur d'orgues du Roi, orgues d'églises, r. Miroménil, 9." Almanach des commerçants de Paris, Année 12, 1840 (Gallica)

 

'Facteur d'orgues' ca. 1819-40

Sa biographie : Nouveau manuel complet du facteur d'orgues, ou, Traité théorique ..., Volume 3, 1849, p. 411

34, rue de Bièvre (*1819)(arr.6), 9, rue Miroménil (**1840)(arr.8), Paris
DALLERY Pierre

(1735 - 1812)(10)

 

"DALLERY (Pierre), neveu du précédent, et son élève dans la facture des orgues, est né, le 6 Juin 1735, à Buire-le-Sec, près de Moutreuil-sur-Mer. Jusqu'à l'âge de vingt-six ans, il étudia sous la direction de son oncle, et l'aida à parachever les orgues cités dans l'article précédent. Son premier ouvrage en ce genre fut l'orgue des Missionnaires de Saint-Lazare, faubourg Saint Denis, dont toute» les parties pouvaient déjà servir de modèles, sous le rapport de la mécanique. C'est ainsi que s'exprima le célèbre Clicquot, qui fut appelé, comme arbitre, pour le recevoir, et qui chargea ensuite M. Dallery de la reconstruction de l'orgue de la paroisse Saint-Laurent. Ce fut là que l'on vit, pour la première fois, une mécanique régulièie et parallèle, fonclionnajit sur des plans droits et perpendiculaires, offrant à la vue une régularité aussi agréable que facile à mouvoir, et qui fait encore les délices des organistes qui en jouent.

Il ne manquait à M. Dallery que 'être tout-à fait attaché à celui dont il justifiait si bien la confiance, et qui venait d'opérer une grande révolution dans l'harmonie des orgues. Jusque là, ces insirumens n'avaient offert que des sons frêles et timides, au lieu de cette mâle et fière harmonie qui les caractérise aujourd'hui. C'est à la réunion de ces doux hommes que la capitale dut lesbeaui et magnifiques orgues de NotreDame, de St.-Nicolas-des-Champs, de Saint-Merry, de la Sainte-Chapelle, de la chapelle du Roi à Versailles, etdetantd'autresqui n'existent plus. Leur association cessa avant l'entreprise de l'orgue de Saint-Sulpice, ce qui fit dire à François Henri Clicquot, lorsqu'il vit ce bel orgue manqué dans l'effet qu'il devait produire, que, depuis sa séparation avec Pierre Dallery, il n'avait plus rien fait de bon. (la suite )

 

'Facteur d'orgues' ca. 1779-1812, neveu de DALLERY Charles


(la suite)

De ce moment date la réputation que ce dernier s'est acquise, et qui balança celle de son maître. Il refit à neuf l'orgue des Missionnaires de SaintLazare, en lui donnant l'harmonie qui lui masquait. Il fit ensuite le joli orgue de la paroisse de SainteSuzanne de l'Ile-de-France, et ceux delà Madeleine d'Atras, de la paroisse de Baenolet, près Paris, de Charonne, du chapitre de Saint-Etienne dès-Grès, etc., sans comp. ter les petits orgues de chambre, dont l'invention est faussement attribuée, par Dom Bedos, à un nommé Lépine, qui n'en n'a jamais fait. M. Dallery excelle surtout dans la facture des pianos organisés, auxquels il a eu l'idée d'ajouter un hautbois et un basson, et dont le premier fut joué à la cour de Louis XVI, par Ducbêne, organiste du Roi et de l'abbaye de Sainte-Geneviève." Dictionnaire historique des musiciens, artistes et amateurs: morts ou vivans, 1817, p. 170 - Voir CLIQUOT (°1754)

Une autre biographie : Nouveau manuel complet du facteur d'orgues, ou, Traité théorique ..., Volume 3, 1849, p. 408

rue neuve Saint-Laurent (*1779), rue des Fossés Saint-Victor (*1783)(arr.5), 34, rue Saint-Jacques (1812)(10)(arr.5), Paris
DALLERY Pierre François

(1764 - ?)

 

'Facteur d'orgues' ca. 1809-36, fils de DALLERY Pierre

Sa biographie: Nouveau manuel complet du facteur d'orgues, ou, Traité théorique ..., Volume 3, 1849, p. 408

 

43, rue Saint-Victoir (*1809), 66, rue du faubourg Saint-Honoré (***1836), Paris
DAMAMME  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 19??

3, rue Grand-Pont (maintenant), Rouen
DAMBALT  

Pianos et probablement des
clavecins
ca. 1784

"Un forte-piano, fait par Dambalt, à Courbevoye, en 1784, aux Gardes-Suisses du Roi [sic]." cité par Bruni (*1890)

 

Courbevoie
DAMME Louis  

'Facteur de pianos' vers 1860 (**1861)

VOIR AUSSI ...

... un autre avec le nom DAMME (°1904) à Nancy.

 

Nancy
DAMME P. J.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1904) Nancy
DANCHELL et GREINER

 

Brevet de 1833 : "Danchell et Greiner construisirent un piano dit à corps résonnant, il était muni d'un mécanisme particulier pour la tension des cordes; ce mécanisme consistait dans une vis de rappel. (B. F.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861  - (**1834)

Brevet de 1834 : " Brevet d'invention de 10 ans en date du 13 août 1834, Aux sieurs Danchell et Grenier, à Paris, Pour un mécanisme de piano. De nombreux essais de perfectionnement ont été tentés sur les instruments de musique à cordes : on les a modifiés à l'infini pour y obtenir même de légères améliorations; cependant tous ces essais n'ont produit aucun résultat bien important, ils n'ont pas fait trouver une règle sûre qui pût servir de guide pour la construction et la disposition de la partie acoustique de ce genre d'instruments. (la suite )

 

'Facteur de pianos' ca. 1834


(la suite)

 Le piano-forte, notamment, a subi un grand nombre de changements dans sa construction et dans sa forme; mais si, en effet, on a obtenu par là quelques avantages, il faut avouer que ces avantages ne peuvent avoir une grande importance, attendu qu'il n'existe aucune règle ni principe d'après lesquels on puisse travailler avec succès à l'amélioration et au perfectionnement des instruments dont il s'agit. [...]" Description des machines et procédés spécifiés dans les brevets d'invention, 1844, p. 376 et image p. 611

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

 9, rue Bergère (**1834)(arr.9), Paris
DANCOURT  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
DANIEL Jean-Edouard

Brevet de 1844 : "134° Le brevet d'invention et de perfectionnement de cinq ans délivré, 5 juin 1844, au sieur Daniel, à Paris, pour des améliorations essentielle apportées aux piano." Bulletin des lois de la République française, 07/1846, p. 594 (Gallica)  (la suite )

 

'Facteur de pianos' ca. 1836-46


(la suite)

    "Daniel, remplaça les pointes d'attaches par des poulies ou roulettes sur lesquelles passaient les cordes, de sorte que la note était formée d'un seul bout enroulé sur le sommier de fer à droite du piano, sur ces poulies, et arrêté de l'autre côté sur le sommier de bois par une seule cheville percée de deux trous dans lesquels passent les deux extrémités de la corde. Les deux cordes se montaient donc avec la même cheville, ce qui permettait d'obtenir une juste égalité de tension. (B. F., 16,514.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

Liste des exposants Paris, 1844

 

1, rue Bailly carré Saint-Martin (***1836)(arr.3), rue du Faubourg Saint-Denis (***1836)(arr.10), Passage du Désir (**1836)(arr.10), 24, rue de la Vieille Bouclerie (*1844)(**1845)(arr.5), 4, rue de la Vieille Bouclerie (**1846)(arr.5)Paris
DANIEL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1864-76

DANIEL Vve. et Fils (y1864)

DANIEL Edm. (*1875)(*1876)

Succ. par GUÉRIN Alexandre

 

14, rue Paradis (y1864), 18, rue Paradis (*1875)(*1876), Marseille
DANJARD Emile-Michel  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1888-95

Faillite en (*1888)

 

15, rue du faubourg Montmartre (*1888)(*1893)(*1895)(arr.9), Paris
DANNREUTHER Abraham

(1814 - ?)(12)

 

'Facteur de pianos' ca. 1844

Né à Donndorf, Bavière, aujourd'hui Allemagne en 19/01/1814. Demandait son admission à domicile en 1844. (12)

 

Bas-Rhin
DANTI L.  

DANTI
sur ce site

BREVETS

Ciquer sur le lien ci-dessus


 

Pianos droits et pianos à queue.

'Facteur de pianos' ca. 1886-1907

Ancien contre-maître de la maison Herz (x1888)

Selon M. Pizzi (1) commencé vers 1831. Il a aussi restauré un clavecin de Henri HEMSCH rond vers 1888-89. Il était comme FLEURY et TOMASSINI un restaurateur des clavecins connu.

Succ. de   FRANCHE (°1848)

Succ. par LAPRIE en 1899 (Archives commerciales de la France. 29/11/1899, p. 1521 (Gallica))

Médaille de bronze Paris, 1889

 

40, rue de l'Université (**1886)(**1888)(1889)(*1893)(*1894)(*1895)(*1907)(arr.7), Paris
DARBEN

 

Pianos droits et pianos à queue

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1907-09

DARBEN'S PIANOS (*1907)(*1909)

LEDAN G. & CHRIST L.  Succ. et aussi agents pour A. BORD (°1843)(*1913)

PUB

 

33, rue le Peletier (*1907)(*1909)(arr.9), Paris
DARBOIS Raymond  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Succ. de HÉRISSE Michel  (°1878) Marseille

DARCHE Nicolas Jean

(1806 - ?)

 

 

Orgues d'église, claviers transpositeur, timbales, trompettes chromatique, clairons chromatiques et pianos (depuis 1855 ?), harmonicas, instruments à percussion à lames de verre à clavier

"Dans la dernière soirée donnée par madame de Bronhaire, faubourg Saint-Germain, on a entendu avec plaisir l'orgue-orchestre de M. Darche, facteur, rue des Fossés-Montmartre. Cet instrument, d'un nouveau genre, d'un extérieur élegant, offre à chaque amateur la faculté d'exécuter à son gré uu quadrille. Le piano- flageolet, de l'invention de MM. Cordier et Darche, est encore une nouveauté qui a intéressé tout le monde." Revue et gazette musicale de Paris, 7e année 1840, n° 17, p. 138

"Maison DARCHE, rue des Fossés-Montmartre, n. 7. Grande fabrique d'instruments, fournisseur de concerts et de théâtres; il fabrique le nouveau modèle de timbale adopte par l'Académie royale de musique; tient des orgues, tam-tam, cornets à piston, etc." Almanach des spectacles, 1837

"Darche, facteur en tout genre, tamiams et cymbales du Levant, r. des Fossés-Montmartre, 7. [...] Darche et Grandjon, invent. de l'orgue transpositeur pour églises et appartemens; fab. Fb. St-Martin, 66; dépôt, r. r. des Fossés-Montmarte, 7." Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde, 1842, p. 189 (Gallica)

"Darche, inventeur du nouveau piano à cylindres pouvant exécuter toute espèce de musique sans être musicien, Fosses-Montmartre, 7." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1852, p. 680-681 (Gallica)

"Darche (E. Henry et J. Martin), brevetés pour les pianos à double système de clavier et cylindres, exécutant toute espèce de musique sans être musicien, spécialité pour l'exportation, méd. expos. 1855. Fossés-Montmartre, 7." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1857, p. 794 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1835-62

Succ. de COLLIN (ca. 1780)(**1835)

Nicolas Jean DARCHE, époux de Suzanne Augustine FISCHER. Jean Nicolas DARCHE, né à Mirecourt (Vosges) le 12 décembre 1806, fils de Noël DARCHE et de Marguerite BOULANGÉ. Sa demi-sœur Anne Marie Josèphe DARCHE, née à Mirecourt, le 5 janvier 1791, fille de Noël DARCHE et de sa première femme Élisabeth FLORENTIN, a épousé le 21 janvier 1812 à Mirecourt, Dominique HENRY dont : Eugène Léopold HENRY né en 1818? associé de Jules David MARTIN.

Jean Nicolas DARCHE était le cousin germain de Nicolas DARCHE, père des luthiers Nicolas, Claude François Charles et
Jacques Joseph DARCHE établis à Bruxelles (°1854). (Infos généalogiques de Bernard TOURNIER)

DARCHE & GRANDJON (orgues - 1839)(x1840)(*1842)

Succ. par HENRY E. & MARTIN J. (°1853), et puis par MARTIN Jules et puis par TOURNIER J. (°1874)

Brevet de 1846 : Le piano- flageolet, de l'invention de MM. Cordier et Darche

Brevet de 1846 : Transpositeur de clavier. — B. d'inv. de 15 ans (6 octobre 1846) au sieur Darche.

  Orgue sur L'exposition à Paris en 1839 (Gallica)

PARIS - "La maison Darche, dont les propriétaires actuels et successeurs sont MM. Henry et Martin, a envoyé un échantillon de ses pianos à double système de clavier et de cylindre. On sait que l'instrument ainsi modifié permet aux personnes qui n'ont jamais appris le piano, d'exécuter toute espèce de morceau musical noté par avance sur le cylindre. Il leur suffit de faire tourner une manivelle, analogue à celle des orgues de Barbarie, qui s'adapte derrière le piano, et cache ainsi aux auditeurs l'ignorance de l'exécutant. Cette invention, fort ingénieuse, est appelée à un succès d'autant plus sûr qu'elle fournit une arme de plus à la vanité de certaines gens." Histoire illustrée de l'exposition universelle, Robin, 1855, p. 106-107

INFO EXTRA

Genealogie par Bernard Tournier sur les familles DARCHE, David Jules MARTIN,  Eugène Leopold HENRY et Joseph Alexis TOURNIER

La famille DARCHE luthiers de Mirecourt et Bruxelles mais aussi facteur d'instruments à vent à Paris. René Pierre, 22/12/2014

Liste des exposants Paris, 1839 | Mention honorable Paris, 1844 | Mention honorable Paris, 1849

 

7, rue des Fossés-Montmartre (**1835)(1839)(**1840)(x1840)(*1842)(**1843)(1844)(***1852)(**1855)(*1857)(x1857)(xx1857)(arr.2), Fabrique : 66, rue du faubourg Saint-Martin (*1842)(arr.10), 73, rue de Rivoli [ci-devant rue des Fossés-Montmartre, 8] (xx1858)(1862)(arr.4), Paris
 

DARCIER Alexis Eugène

(ca. 1811 - 1856)(10)

 

'Fabricant de pianos' ca. 1856 18, rue [de la] Traverse (1856)(10), Montreuil, Paris
DARDELLE E.  

Lire le texte sur le site suivant L' illustration: journal universel, Volume 42, 1863, p. 286-287

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1863-64

Succ. de PETITCLERC Ch. et THIBOUT Aimé (°1834) avant (**1864)

Liste des exposants Paris, 1863

 

18, rue Favart (x1863)(**1864)(arr.2), Ateliers : 99, rue du faubourg du Temple (**1864)(arr.10), Paris
 

DARD-JANIN

 

 

'Fabricant de pianos' ca. 1875-98, voir JANIN

DARD-JANIN A. (*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898)

 

3, rue de la République (*1875)(*1876)(*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898), Saint-Etienne
DARMEZIN Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1910 4, rue des Envierges (*1910)(arr.20), Paris
DARODES J. 'Facteur de pianos' ca. 1896 91, rue de Sèvres (**1896)(arr.6), Paris
DARRÉ  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

H. DARRE, J. MALLING et A. MULLER et Cie en 1875 :

"Rouen - Formation de la Société en nom collectif H. DARRE, J. MALLING. et A. MULLER (pianos et orgues), cours Boïeldieu, 6. — Durée : 8 ans. — Acte du 1er janv. 1875." Archives commerciales de la France, 28/01/1875, p. 82 (Gallica)

DARRE H. & MALLING J. (*1875)(*1876)

 

6, Cours Boieldieu (*1875)(*1876), Rouen
DARRÉ Henri  

"Pianos. M. Daré [sic], rue Beauvoisine, n° 19, vend et loue toutes espèces de Pianos." Le jounal de Rouen 07/12/1838, p. 6

"PIANOS. - M. DARRÉ, rue Ganterie, no. 16, a un magasin des pianos droits et carrés des meilleurs facteurs, ainsi que des orgues à expression. Il se charge de l'accord et de la reparation des pianos." Le jounal de Rouen 16/02/1839, p. 4

"Darré, vend et loue toutes espèces de pianos, r. de l'Ecureuil, 20." Almanach général des commerçans de Paris et des départemens : contenant plus de 100,000 adresses vérifiées à domicile, 1839, p. 1141

"En tête des maisons importantes qui ont exposé des pianos, nous devons citer la maison Darré, de Rouen, qui a livré deux pianos à queue et droits d'Erard, deux de Meyer. Tout a été dit sur les pianos de la maison Erard: quand on les achète aujourd'hui, on ne les essaie que pour la forme. Le piano de Meyer est aussi un très-bon instrument. En fait d'orgues harmonium, nous devons encore appeler toute l'attention sur l'exposition de la maison Darré pour les orgues Alexandre, comme aussi sur la maison Merklin, chargée en ce moment de la reconstruction du grand orgue de notre métropole." Revue des Races Latines, 07/1859, p. 383 (Gallica)

 

 

Pianos droits et orgues

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1838-76; (*1850)(**1875)

Il était aveugle. Des aveugles: considérations sur leur état physique, moral et intellectuel ..., Pierre-Armand Dufau, 1850, p. 483

Succ. par A. KLEIN. (*1875)(*1876)


(la suite)

"PIANOS & ORGUES. - M. DARRÉ rue Ganterie, no 16, vend ci loue toute espèce de pianos et orgues. Il se charge de l'accord et de la réparation." Le Journal de Rouen, 25/04/1842, p. 4

"M. DARRE rue Ganterie, no. 16, tient un magasin de pianos et d'orgues. Il tient aussi un assortiment de toute espece d'instrumens de musique des meilleurs fabricans." Le Journal de Rouen, 06/08/1843, p. 4

 

19, rue Beauvoisine (yy1838), 20, rue de l'Écureuil (xx1836)(yy1839), 16, rue Ganterie (zz1839)(***1840)(***1842)(***1843)(x1847)(*1848), 65, rue Ganterie (*1850)(**1854)(***1863)(*1875)(*1876), Rouen

Paris [?]

DASQUE Auguste  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos, et compositeur ca. 1876

Et il y a un éditeur avec le nom Dasque qui a édité les compositions d'Auguste Dasque, rue Porte d'Aiguière, 20 vers 1875.

DASQUE Fils (*1876)

 

2, Porte-Aiguières (*1876),  Saintes (Charente-Inférieur)
DAU  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

 

9, rue des Infirmières (*1875), Avignon
DAUB Ainé  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876

VOIR AUSSI ...

  DAUB - JACQUOT (°1830)

 

39, rue d'Isle (x1876), Saint-Quentin
DAUB ANCELET  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876-85

DAUB ANCELET Veuve (*1885)

 

39,  rue d'Isle (x1876), 37,  rue d'Isle (*1885), Saint-Quentin
DAUB - JACQUOT  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1830) Saint-Quentin
D'AUBEL Henry Auguste

 

 

Pianos droits, orgues, compositeur et éditeur de musique

LE HAVRE - "H.-L. D'AUBEL. — Pianos, modèle spécial pour paquebots et pour l'exportation, 8. rue Olliyier, à Paris. Cette maison, qui se recommande par l'excellence et la solidité de ses produits, vient de créer et expose pour la première fois, un modèle de piano pour l'exportation ; les dispositions toutes particulières de sa construction le feront rechercher pour les paquebots ainsi que pour les pays chauds et humides. H.-L. D'AUBEL. — Éditeur de musique, 8, rue Ollivier, à Paris. Éditions de musique en tous genres, spécialité pour l'enseignement." Exposition maritime internationale, Le Havre, Seine-Maritime, 1868, p. 308 (Gallica)

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1858-91

'MAISON ARTISTIQUE'

LEBEAU D' AUBEL (1858), voir LEBEAU

H. L. D'AUBEL (1867)(xx1868)(**1870)(**1871)(*1876)

1872 - Faillite en 1872 :  "Tribunal de Commerce de Paris. - Jugements du 8 juin 1872. - Lebeau, dit d'Aubel (Henry-Auguste), fabricant de pianos et marchand de musique, rue Condorcet, 18." Courrier des hôtels, 11/06/1872, p. 3 (Gallica)

Pianos d'AUBEL (1872)

D'AUBEL
sur ce site

 

PUBLICITÉ

Cliquer sur le lien ci-dessus.

Liste des exposants Le Havre, 1868

2, rue Fléchier (x1867)(**1870)(arr.9), 8, rue Ollivier (1867)(*1868)(arr.9), 8, rue du Cardinal Fesch (1868)(arr.9), 18, rue du Cardinal Fesch ((arr.9), 18, rue de Châteaudun (**1871)(1872)(arr.9), Chantiers : 80, rue de Paris, Clichy (**1871), 18, rue Concordet (**1872)(arr.9), 8, rue de la Victoire (*1875)(*1876)(arr.9), 18, rue du Cardinal-Fesch **1870)(1891)(arr.5), Paris
DAUBERT G.

 

 

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Aucune médaille sur les grandes Expositions.

Rien à trouver sur cette marque.

Probablement un sous-marque d'un facteur belge.

Paris
 

DAUBERT Em.

 

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
DAUDÉ  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1900) Paris
DAUDET Nicolas Louis  

'Fabricant de pianos' ca. 1853

Époux de MICHEL Anne Françoise, cuisinière (1853)(10).

 

154, rue du faubourg Saint-Martin (1853)(10)(arr.10), 44, rue d'Enghien (1853)(10)(arr.10), Paris
DAUER Charles  

 

'Facteur de pianos' ca. 1881 31, rue Doudeauville (***1881)(arr.18), Paris
DAUJARD Mme.  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de forte pianos' (°1785) Paris
DAUJON Charles Léonard Aimé  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1851) Paris

Levallois

DAULION  

Facteur et/ou marchand de pianos, début du 20ème siècle.

 

Paris
DAUSSERE Jean Baptiste Aimé 'Facteur de pianos' ca. 1847

Il est né à Châtellerault, Vienne.

2, rue du Petit Lion Saint Sauveur (1847)(10)(arr.5), Paris
DAUVILLIER G.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1909) Paris
DAVACH E.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
DAVID A.  

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1900-13

Fondation en 1900

 

 

63, rue du Rempart (*1913), Tours

 

DAVID Emile

"David (Emile), fabr. de painos en tous genres, boul. de la Vilette, 182." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1870, p. 1232 (Gallica)


'Fabricant de pianos' ca. 1866-70

1866 - Faillite en 1866. "Déclaration de faillites. [...] David (Emile), fabricant de pianos, boulevard de la Villette, 182. - J. c., M. Mercier; s. p., M. R. Grison, boulevard Magenta, 95." La Presse, 22/11/1866, p. 3 (Gallica)

 

 

182, boulevard de la Vilette (xx1866)(**1870)(arr.19), Paris

 

DAVID Isaac  

 

 

'Fabricant de pianos' ca. 1870

DAVID & CREMER (18??)

DAVID Isaac (**1870)

 

 

4, rue Vingt-Neuf-Juillet (**1870)(arr.1), Paris

 

DAVID J. B.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

24, rue Bleue (18??)(oo)(arr.9), Paris
DAVIGNON  

'Facteur de pianos, vers 1840

Ex-ouvrier de PLEYEL (°1807)(15), p. 21

 

122, rue du faubourg Saint-Martin (*1855)(arr.10), Paris

Douai ?

DAVIN C.

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
DAVRAINVILLE 'Facteur d'orgues et de serinettes' (**1840), 'Facteur de pianos' (x1843)(**1852)  

19, rue Basse du Rempart (x1839)(x1840)(arr.9), 14, rue Basse du Rempart (X1826)(**1840)(**1841)(x1843)(xx1844)(*1848)(x1849)(*1850)(*1851)(**1852)(arr.9), Paris

DAVRAINVILLE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-76

E. KELSEN succ.

 

11, rue de la Perle (*1875)(*1876)(arr.3), Paris
D'AVRINVILLE Jean Henri 'Facteur d'instrumens' ca. 1777-1800  

Place de Grève (*1777)(*1779)(*1783)(arr.4), 165, rue de la Mortellerie (*1799-1800)(arr.4),  Paris

 

DEBAIN Alexandre François

(1809 - 1877)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1830) Paris
DEBERT A.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1882) Paris
DEBONNAIRE A.  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1898-1913

 

Charleville

place Douet-d'Arlon (*1898), 12, place d'Erlon (*1913), Reims

 

DEBOUCHET A.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1886) Malo-Les-Bains
 

DEBRACKELAERE Jean

(ca. 1828 - ?)

 

'Facteur de pianos' ca. 1850 ?

Il né ca. 1828

Dunkerque
DEBRAS Victor  

"Debras, fabr. de pianos et orgues pour enfants." Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ..., 1859 et (xxx1862)

"DEBRAS Victor, inventeur, breveté s. g. d. g., fab. de pianos, orgues en tous genres, à l'usage des enfants, rue Fontaine-au-Roi, 28, faub. du Temple." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1864, p. 428 (Gallica)

 

'Facteur de pianos et d'orgues' ca. 1859-64 28, rue de la Fontaine-au-Roi (*1859)(xxx1862)(yy1864)(arr.11), 66, rue de la Villette-Belleville (**1864)(arr.19), Paris
DEBRY Edmond  

Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur ca. 1909

 

65, rue Louis Dufles (*1909), Boulogne-sur-Mer
DEBURE 'Fabricant de pianos' ca. 1852

Époux de GOISDEY (1852)(10)

 

13, rue Cadet (1852)(10)(arr.9), 12, rue Neuve des Mathurins (1852)(10)(arr.9), Paris

 

DECAE, JUNCK & PRUVOT  

'Manufacture de pianos' ca. 1913

Formation de société en 1913 : "Paris. — Formation. — Soc. en nom collectif DECAE, JUNCK-PRUVOT, manufacture de pianos, 10, Augustin-Thierry. — 3 ans. — 2,000 fr. — 20 fév. 1913, — P. A." Archives commerciales de la France : journal hebdomadaire, 01/03/1913, p. 287 (Gallica)

 

10, rue Augustin-Thierry (x1913)(arr.19), Paris
DECARPENTRY 'Facteur de pianos' ca. 1862-75; (*1862) 39, rue des Vieillards (*1875)(*1876), Boulogne-sur-Mer
DECHAUMÉ Léon  

 'Facteur de pianos' ca. 1863-64

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, vers 1863-64 (25)

 

39, rue Saint-Louis-en-l'Ile (1863)(25)(arr.4), 72, quai des Ormes (1864)(25)(arr.4), Paris
DECHAUX  

DECHAUX était un fabricant/marchand de piano aveugle ca. 1904

Faillite en 1904 (*1904), p. 531

 

Montluçon
DECHOUX Joseph

(ca. 1790 - 1857)(10)

'Facteur d'orgues' ca. 1857 86, rue de Charenton (1857)(10)(arr.12), Paris
DECKERS ou DECKERS Fils  

Facteur et/ou marchand de pianos  ca. 1893-1906

DECKERS-VANDERHAEGEN Mme. (*1903)(*1906)

 

 10, place Sébastopol (*1893)(*1895)(*1903)(*1906), Lille
DECKERS Père  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-1905

DECKERS G. (*1893)(*1895)(*1897)

 

 

rue Gauthier-de-Câtillon (*1897), 75, boulevard de la Liberté (*1905), Lille
DECOMBES A. & Cie
| DESCOMBES
 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1850)

 

Paris 
 DECOMBES Etienne  

PUB

Cliquer pour agrandir.

'Facteur d'orgues et de pianos', entre 1833-41

VOIR AUSSI ...

  ROUSSELOT (°1833) et ROUSSELOT & DECOMBES à Nîmes

rue de la Colonne, près la Maison-Carré (entre 1833-39), Nîmes
de CORTEUIL MARTIN Jacques Jules  

"Clavier postiche transparent" et orgues à musique percée ca. 1842-55

Liste des exposants Paris, 1849 | Mention honorable Paris, 1855

 

48, rue Neuve des Petits Champs (1842)(arr.2), 39, rue Bellefond (1849)(arr.9), 19, boulevard Saint-Denis (**1851)(arr.10), 20, boulevard Saint-Martin (1855)(arr.10), Paris
DECOURCELLE  

'Fabricant de pianos' ca. 1847

Époux de Mallet (1847)(10)

 

 

9, rue Sainte-Croix d'Antin (1847)(10)(arr.9), rue du faubourg Saint-Denis (1847)(10)(arr.10), Paris 

DECOURCELLE Paul

 

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos, luthier et éditeur de musique  (°1880) Nice (Alpes-Maritimes)
DECRAENE  

'Ébéniste en pianos' (xxx1860)

Probablement il était tableur chez Pleyel dès 1858 (20) -  Voyez DECRAENE à Gand.

 

Paris
DÉCRION Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 19??

Paris 
DÉCUGIS B.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1907-13

 

9, place Puget (*1907)(*1909)(*1913), Toulon
DEDEBAN Jean-Marie
| DEBAN | DEDEBANS
 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de clavecins et de pianos'  (°1775) Paris
DEDIEU P.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1891) Toulouse
DEESS Jean Jacques

(1801 - ?)(12)

 

'Facteurs de clavecins' ca. 18??

Né à Sarrebruck, Prusse, demandait sa naturalisation en 1828. (12)

 

Moselle
DEESS Jean Philippe

(1804 - ?)(12)

 

Il y avait un ouvrier-'finisseur', et le même ou un autre avec le même nom avait fait les 'échappemens' chez PLEYEL avec le nom DEESZ vers 1845-60. (20)

 

'Facteurs de pianos' ca. 1845-60

Né à Sarrebruck, Prusse. (12)

Paris 
DEFLERS Facteur et/ou marchand  de pianos ca. 1895-1902 14, rue du Pont (*1895)(*1897)(*1902), Choisi-le-Roi
DE FOLLY Miguel 'Facteur de pianos' ca. 1873 23, rue de Laval (x1873)(arr.9), Paris 
DE FREY François-Joseph

(1770 - ?)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1816) Paris
DE FRANKE  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1845) Paris
de GIRARD Philippe

(1775 - 1845)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Inventeur' (°1805) Paris
DÉGREMONT Elie  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-13

Donne comme date de fondation 1763. (*1913)

Succ. de GUÉRIN Alexandre

 

18, rue Paradis (xxx1906)(xxx1908)(xxx1909)(*1913), Marseille
DEHAINE Pierre Louis 'Facteur de pianos' ca. 1857 171, rue du faubourg Saint Martin (1857)(10)(arr.10), Paris 
DEHASPE Elie Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18?? Braine-le-Comte
DEHIER demoiselle  

'Fabricante de pianos' ca. 1854

Épouse de BONNARD FONVILLARD. (1854)(10)

 

64, rue du faubourg Poissonnière (1854)(10)(arr.9), 27, rue de l'Arcade (1854)(10)(arr.8), Paris 
DEJARDIN E.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876

 

22, rue de Saintonge (*1876)(arr.3), Paris
DE KORT et AUBERT  

Pianos droits

'Facteurs de pianos' ca. 1929

 DE KORT et AUBERT construisaient les pianos BEAL. Il y a un DE KORT à Bois-Le-Duc, Pays Bas vers 1895.

 

25, rue ... (*1929), Paris ?
DE LA BRILLANTAIS MARION Louis Marie

(? - 1842)

 

rue de Bellefonds, 37

"Le sieur Pleyel a pris à bail, au mois de juin 1833, une maison et fli'pendanees sises à Paris, rue de Bellefonds, 37, moyennant 2500 francs par année, il avait en outre le droit de faire, dans rintcrieur de sa location, tous chanements non nuisibles à la propriété, sans qu'on put l'obliger, à l'expiration du bail, à rétablir les lieux dans leur état primitif, mais aussi sans qu'il put réclamer aucune indemnité pour l'amélioration résultant des travaux qu'il aurait exécutés. — De plus, le bailleur, M. Marius de la Briliantais, consentait à M. Pleyel une promesse de vente réalisable dans le cours du bail, moyennant un piix de 50,000 f. — M. Pleyel, qui est facteur de pianos, fit en effet dans l'intérieur de la maison, les travaux nécessaires pour la rendre propre à l'exercice de sa profession. Ainsi, au moyen de renîèrcment des cloisons, une grande partie du rez-de-chaussée et des étages supérieurs fut transformée en ateliers pour la fabrication des pianos.— En 1842, M. de la Brillantais meurt.-En 1843, M. Pleyel se rend acquéreur de la maison, moyennant 50,000 fr. — il fait notifier son contrat aux créanciers inscrits, en énonçant seulement le prix principal et sans parler des impenses auxquelles il prétendait avoir droit. — Cette prétention, qui, en apparence, est contraire aux clauses du bail qu'on a rapportées plus haut, s'appuyait sur des raisons que les juges ont admises et qui sont développées dans l'arrêt. La demoiselle de la Brillantais, créancière inscrite, forme une surenchre. — M. Pleyel assigne M. de la Brillantais, frère et héritier de son vendeur, en garantie pour le trouble que lui cause la surenchère. — Les moyens présentés de part et d'autre sur la surenchère et sur la demande en garantie sont suffisamment indiqués dans le texte de l'arrêt que nous rapportons, lequel d'ailleurs n'a fait que confirmer le jugement du tribunal de la Seine ; chambre des saisies immobilières rendu le 13 juin 1844." Journal des avoués, ou, receuil général des los, p. 630-631

 dans 'Journal du palais, Volume 2', 1844, p. 1651,

Gazette des Tribunaux, 28/10/1844, p. 1 (data.decalog.net)

Gazette des Tribunaux, 09/01/1848, p. 2 (data.decalog.net)

 

Banquier (de PLEYEL), inventeur et associé vers 1836. - Voir Camille PLEYEL (°1824)

Mlle. De la Brillantais achetait un piano à queue, n° 1195 bois moucheté, dev. coupé, fabriqué en 1829, pour 2800 francs. (20)

Il a vendu des immeubles dans rue Rochechouart à Pleyel vers 1834.

chevalet compensateur

Brevet de 1836 : "Marion de la Brillantais, chercha également à éviter le poids de la charge des cordes sur la table d'harmonie; il imagina un nouveau système d'attache des cordes, tendant à compenser les forces qui tirent sur le chevalet. Ayant pris pour pièce de bois le chevalet, si au lieu de faire peser la corde du poids de sa tension sur le chevalet en plaçant les deux extrémités de la corde plus bas que le dessus du chevalet, on accroche la corde à ce point; et si on élève les deux extrémités de cette corde au-dessus du point, l'effet de la tension de la corde au lieu de faire baisser le point, le fera lever. Employant concurremment et successivement, de manière à ce que, alternativement une corde tende à faire baisser le chevalet, et l'autre à le faire lever, il est évident qu'on obtiendra la compensation demandée. (B. F.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

VOIR AUSSI ...

  Correspondance entre SAX et PLEYEL en 1851, sur le brevet du chevalet compensateur.

 

35, rue de Bellefonds (1836)(***1839)(arr.9), Paris
 

DELACROIX Victor

(? - 1854)(10)

 

'Fabricant de pianos' ca. 1854 25, rue du Vertbois (1854)(10)(arr.3), Paris
DELACROIX Honoré  

TÊTE D'UNE FACTURE

 

 

Pianos droits

Luthiers, marchands de musique vers 1860

DELACROIX père, 12, rue d'Église (*1903)(*1905)(*1909)

DELACROIX Honoré, rue de l'Ancienne Hospice (*1903), dès 1905 : 12, rue d'Église (*1905)(*1909)

 

 [Paris]

 rue de l'Ancienne Hospice (*1903), 12, rue d'Église (*1903)(*1905)(1912), Épinal

DE LAGOANÈRE  

"De Lagoanère et Cie, successeurs de M. Fournier, Chaussée-d'Antin, 22; spécialité de pianos droits et dans les formes les plus élégantes; solidité garantie, belle qualité de sons et égalité; prix très-modérés. Grand choix de pianos droits d'occasion, depuis 300 francs." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1848, p. 513 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1846-49

Successeurs de FOURNIER.

DE LAGOANÈRE et Cie (*1848)(x1849)

 22, rue de la Chaussée d'Antin (**1846)(*1847)(*1848)(x1849)(arr.9) Paris
DELAHAYE  

'Épinglier et articles pour pianos'

Il y avait un 'DELAHAYE' comme 'tableur' chez PLEYEL vers 1858. (20)

 

Impasse de la Pompe, 8, rue de Bondy (**1840)(**1852)(arr.16), Paris
DELAHAYE  

Facteur et/ou marchand de pianos vers 1860

DELAHAYE - CHEVALIER  (*1893)

Succ. par VANDEVILLE P.

 

5bis, rue du Gouvernement (*1893), Douai
DELAINE 'Facteur de clavecins' ca. 1773 rue Saint-Honoré (1773)(4)(arr.1), Paris
DELAIGUE 'Facteur d'intrumens' ca. 1809 22, rue Beauvau (**1809), Marseille
DELAIR F.  

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1876-86

1886 - Faillite en 1886 : "Paris. — DELAIR, ébéniste, fab. de pianos, rue des Cascades, 4. — J.-c. : M. Lapeyre. — S. : M. Chevillot." Archives commerciales de la France, 08/12/1886, p. 1523 (Gallica)

 

21, rue du Frère-Philippe (*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.7), 4, rue des Cascades (1886)(arr.20), Paris
DE LA LANDE

Clavecin ca. 1745, School of Design, Providence, Rhode Island

'Facteur de clavecins' ca. 1745 Caen
DELALANDE Charles

(1814 - 1852)(10)

'Fabricant d'instruments de musique' ca. 1852 4, rue de la Chapelle (1852)(10)(arr.18), Paris
DELAMARE Ch.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1893) Amiens
DELAMARRE Jean Baptiste Michel

(17?? - 1842)(10)

 

 

'Fabricant d'instruments' ca. 1842

Époux de WACHELET Virginie (10)

 

48, rue du Marché Neuf (1842)(10)(arr.4), Paris
DELANDIE Michel

(ca. 1814 - ?)(10)

 

'Fabricant de pianos' ca. 1877

"Il est âgé de 63 ans, taille, 1,60 m, description sphysique et vestimentaire complètes. Non retrouvé. (Archives de la police)" Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

 

1, avenue des Tilleuls, Montmartre (1877)(10)(arr.18), Paris
DELANERIE Camille

 

Pianos droits et harmoniums (*1922)

'Facteur et accordeur de pianos diplômé' (*1909)(*1910)

Voyez également VAN LANGENHOVE.

Pianos fabriqués par : BURGASSER (°1887) | MUSSARD (°1822).

 

27, boulevard Henri IV (*1907)(arr.4), 9, rue de Rivoli (*1909)(*1910)(*1913)(*1922)(**1922)(arr.4), Paris
DELANGE Frères  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-82

DELANGE Lazare (*1875)(*1876)(yy1880)(yy1882)

DELANGE Frères (?)

 

40, rue Fortia (*1875)(*1876), 5, rue du Lycée (yy1880)(yy1882), Marseille
DELAQUAISE Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1873 102, Grande rue (x1873), Fontainebleau
DELAQUIS 'Facteur de pianos' ca. 18?? Versailles
DELARCHE Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-98 37, rue des Faulx (*1893)(*1898), Rouen
DELATASTE Charles-Victor  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1845

Brevet de 1845 : "40° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 9 octobre 1844, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Delataste (Charles-Victor), pour un système d'attache des cordes de pianos, dites sanguinèdes sans les recuire." Bulletin des lois de la République française, 07/1845, p. 40 (Gallica)

 

???
DELAU  

'Facteur de pianos' ca. 1839-76

JEANDEL & DELAU (yy1839)(*1854), voir JEANDEL

DELAU (*1875)(*1876)

 

 

46, rue Beauvoisine (yy1839), 57, rue Impériale (**1854), 33, quai de Paris (*1875)(*1876), Rouen

 

DELAUNAI Mme. 'Facteur de pianos' ca. 1839-41  

400, boulevard Saint-Denis (yy1839)(arr.10), 19, boulevard Saint-Denis (**1840)(***1841)(arr.10), Paris

 

DELCAMP Maurice  

"Delcamp (Maurice), i! est auteur d'un système de signes musicaux, 6 fr. franco ; du clavier solidoigté (expos de Nantes) applicables à l'orgue, aux pianos arganines, etc., brochure-explicative 2 fr. 25 franco. Ce clavier rend cet instrument dix fois plus facile, r. Montmartre, 49." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1864, p. 1050 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1864 49, rue Montmartre (**1864)(arr.2), Paris
DE LEEUW  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876-93

DE LEEUW Jh. (*1893)

 

6, rue du Chaussée de Fer (*1876), 14, rue Espérance (*1893), Roubaix
DELEAU Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893 33, quai de Paris (*1893), Rouen
DELEAU Nicolas Hugues  

"Le Sr. Deleau, facteur d'orgues, rue du Puits-Vert, à Amiens, a l'honneur d'annoncer aux amateurs une construction particuliere & avantageuse pour les orgues d'églises, tant pour la forme agréable & la propagation de l'harmonie, que pour la clarté de la croisée du fond des églises, qui est nécessaire, & qui n'est aucunement obscurcie, puisque cette croisée reste entierement découverte, ce qui augmente encore la gaieté de la façade.

Les orgues de ce genre font exempts de l'ornement d'altérations, d'échappemens de vents & de tous les petits accidens qui arrivent journellement aux orgues ordinaires. On a encore l' agrément d'avoir les claviers & les registres extrêmement doux, & cette nouvelle construction est moins dispendieuse que l'ancienne, relativement à la mécanique, que le Sr. Deleau fait jouer d'une maniere simple, & avec la plus grande légèreté.

Comme le détail seroit trop long, le Sr. Deleau se sera un vrai plaisir de communiquer sa maniere d'opérer à ceux qui l'honoreront de leur confiance.

On trouvera aussi chez lui une quantité de fortépiano organisés & simples, & d'autres à demi-grandeur, des clavessins de toute espece, de petits orgues de chambre, dont quelques-uns pourraient servir pour de petites églises; d'autres cylindres, épincties, serinettes, & tous les instrumens relatifs à son état. Il a aussi un automate jouant différens airs sur la flûte." Journal politique, ou Gazette des gazettes, 1788, p. 81-82

 

'Facteur d'orgues' ca. 1788

Époux de Marie-Louise Dubois (1785)(26).

rue du Puits-Vert (**1788), Amiens
DELECOUR Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1858-59

7, rue Notre-Dame de Lorette (xx1858)(xx1859)(arr.9), 62, rue du faubourg Montmartre (18??)(arr.9), Paris
DELERUE Auguste

Brevet de 1876 : "115,154. Brevet dé quinze ans, 11 novembre 1876; Delerue, représenté par Dufrené, à Paris, rue de la Fidélité n° 10. Mécanisme de piano à répétition parfaite." Bulletin des lois de la République française, 01/1878, p. 95 (Gallica)

Brevet de 1877 : "12° La cession enregistrée au secrétariat général de la préfecture da département de la Seine, le 3 décembre 1877, faite suivant acte en date du 8 novembre de la même année, à la société Jean Schwander et Herrburger, dont le siège est à Paris, rue de l'Évangile, n°16, par M. Delerue, du brevet d'invention de quinze ans qu'il a pris, le 11 novembre 1876, pour un mécanisme de piano à répétition parfaite." Bulletin des lois de la République française, 01/1878, p. 795 (Gallica) - Voyez SCHWANDER & HERRBURGER (°1835)

Brevet de 1882 : "151,718. Brevet de quinze ans, 24 octobre 1882 Delerue, représenté par Dufrené, à Paris, rue de la Fidélité, n° 10. Système de piano à accord permanent." Bulletin des lois de la République française, 07/1883, p. 1444 (Gallica)

Brevet de 1885 : "167,447. Brevet de quinze ans, 5 mars 1885; Delerue, représenté par Parmentier, à Paris, rue de Lancry, n° 10. Perfectionnement à la mécanique de piano." Bulletin des lois de la République française, 01/1886, p. 321 (Gallica)

Brevet de 1886 : "Delerue, 23 juin 1886, brevet 172,591. (Perfectionnement se rattachant à l'industrie des pianos.)"
Bulletin des lois de la République française, 07/1887, p. 363 (Gallica)

Brevet de 1886 : "178,925. Brevet de quinze ans, 6 octobre 1886; Delerue, représenté par Dufrené, à Paris, rue de la Fidélité, n° 10. -Nouveau système d'attache des cordes de pianos par la cheville équilibrée." Bulletin des lois de la République française, 07/1887, p. 730 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1868-1906

DELERUE J. (1905)


(la suite)

Brevet de 1888 : "193564. Brevet de quinze ans, 16 octobre 1888; Delerue, élisant domicile chez le sieur Piéplu, à Paris, rue Louis-le-Grand, n° 19. Garniture pour chevilles de pianos, système Delerue." Bulletin des lois de la République française, 01/1889, p. 854 (Gallica)

Brevet de 1888 : "194841. Brevet de quinze ans, 18 décembre 1888; Delerue, élisant domicile chez la dame Bruyère, à Paris, rue Galvani, n° 15. Nouveau système de chevilles de pianos." Bulletin des lois de la République française, 01/1889, p. 1020 (Gallica)

Brevet de 1889 : "198001. Brevet de quinze ans, 7 mai 1889; Delerue, élisant domicile chez la dame veuve Bruyère, à Paris, rue de Buci, n° 36. Mécanique de pianos." Bulletin des lois de la République française, 01/1890, p. 558 (Gallica)

Brevet de 1897 : "209548. Brevet de quinze ans, 23 août 1897; Delerue, représenté par Armengaud aîné, à Paris, boulevard Poissonnière, n° 21. - table d'harmonie composée pour pianos et autres instruments à cordes." Bulletin des lois de la République française, 01/1899, p. 1160 (Gallica)

Brevet de 1905 : 353740. Brevet de quinze ans, 27 avril 1905; Delerue (J.), représenté par Chassevent, à Paris, boulevard de Magenta, n° 11. Mécanisme de piano." Bulletin des lois de la République française, 07/1906, p. 260 (Gallica)

Brevet de 1905 : "358739. Brevet de quinze ans, 21 octobre 1905; Delerue (J.), représenté par Chassevent, à Paris, boulevard de Magenta, n° 11. Mécanique de piano." Bulletin des lois de la République française, 07/1906, p. 916 (Gallica)

Brevet de 1906 : "366260. Brevet de quinze ans, 15 mai 1906; Delerue (J.), représenté par Chassevent, à Paris, boulevard de Magenta, n° 11. Mécanique de piano droit." Bulletin des lois de la République française, 07/1907, p. 1125 (Gallica)

 

140, rue Saint-Dominique (x1868)(arr.7), Paris
DELESALLE C.  

 

Pianos droits, orgues et lutherie

'Facteur de pianos' ca. 1909-22; (**1909)

"Élève de la maison GAVEAU"

181, boulevard Voltaire (**1909)(arr.11), 181 et 183, boulevard Voltaire (*1913) (*1922)(arr.11), 4 - 6, rue Saint-Sulpice (1925)(arr.6), Paris
DELESPAUL C.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876-1907

DELESPAUL C. Fils (*1893)(*1898)(*1906)(*1907)

DELESPAUL Ferdinand Fils (*1909), même adresse à Lille : 5, rue de la Petite-Allée, voir ci-dessous

 

3, rue A. Leleux (*1876), 3, rue Comtesse (*1893), 21, rue Ratisbonne (*1895)(*1896)(*1898), 5, rue de la Petite-Allée (*1906)(*1907), Lille
DELESPAUL Fernand  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1908) Nantes - Lambersart - Lille
DELESPOL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-76

 

42, rue Curoir (*1875)(*1876), Roubaix
DELESUR  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. ??

 

Paris
DELHAYE  

Facteur et/ou marchand de pianos

VOISSIÈRE & DELHAYE (*1903), et voir VOISSIÈRE

 

5, quai Voltaire (*1903)(arr.7), Paris
DELHAYE Honoré

(1817 - ?)(12)

 

Il y avait un ouvrier-'tableur' chez PLEYEL avec le nom DELHAYE vers 1853-60. (20)

 

 

'Facteur de pianos' (*1847)

Né le 21 mai 1814 [?] à Peruwelz (Belgique). (12)

"87° M. Honoré Delhaye, né le 21 mai 1817 à Peruwelz (Belgique), facteur de pianos." Bulletin des lois de la République française, 1849, p. 808

 

Paris
DELIÉ 'Facteur de pianos' ca. 1893-1902;  (*1893) 137, rue d'Etretat (*1893)(*1895)(*1896)(*1898)(*1902), Le Havre
DELIÉE P. E.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1907

Brevet de 1907 : "373909. Brevet de quinze ans, 25 janvier 1907; Deliée (P.-E.) représenté par Coron, à Paris, boulevard Rochechouart, n° 17. Mécanisme d'échappement à triple action pour pianos." Bulletin des lois de la République française, 01/1908, p. 1962 (Gallica)

 

? Paris
DELISLE  

MARQUE

Marque de pianos de Ernest LEHNIG (°1903)

 

9, rue de Châteaudun (*1909)(arr.9), Paris
DELISSE Jules-Honoré  

Brevet de 1853 : "Delisse, système d'échappement libre à détente pour mécanisme de piano. (B. F., 16,591)." Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861  - "78° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 7 juin 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Délisse (Jules-Honoré), élisant domicile chez le sieur Perpigna, à Paris, rue Sainte-Anne, n° 46, pour un système d'échappement libre à détente, applicable à tous les mécanismes de piano." Bulletin des lois de la République française, 01/1855, p. 56 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1855

Paris
DELLEROUX O.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
DELMOULY  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos', successeur de MALLET  (°1838) Bordeaux
DELOR Joseph

(ca. 1803 - 1846)(10)

'Facteur d'orgues' ca. 1846 23, rue de Sèvres (1846)(10)(arr.6), Paris
DELORME J. 'Facteur de pianos' ca. 1893-1909;  (*1893)  

27, rue Victor-Hugo (*1893)(*1895)(*1896)(*1898), 87, rue Victor-Hugo (*1902)(*1903)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909), Le Havre

 

DELRIEU Frères  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1898)

 

Nice (Alpes-Maritimes)
DELRUE 'Facteur de pianos' ca. 1865-66 8, Impasse Saint-Victor (*1865-66)(arr.18), Paris
DELSARTE François A. N.

 

"M. François Delsarte, qui s'est illustré dans l'enseignement du chant, mais qui, ostensiblement du moins, était resté complètement étranger au mécanisme du piano, a inventé un guide-accord pour lequel nous aurions bien désiré une note explicative. Voici ce que nous avons pu deviner dans cet essai, dont l'exécution est encore passablement informe: C'est un système de chevalets qui se posent sur l'étendue des cordes, appelée partition en ternie d'accordeur, et composée d'une octave et d'une quinte. Ces chevalets se placent dans une proportion telle avec le point d'attache de la corde, que les notes qu'ils couvrent se trouvent à l'unisson. On accorde donc à l'unisson, et en levant les chevalets, les cordes doivent se trouver accordées selon l'ordre de la gamme chromatique. On suit cette manière de procéder pour toute l'étendue de l'instrument. Nous croyons cette invention difficile d'application à tous les pianos existants, contrairement à l'opinion de l'auteur ; en second lieu, le tempérament que le piano exige dans sou accord est-il atteint par l'accord à l'unisson ? — Autre question, toute de pratique : l'accordeur trouvera-t-il cette manière de procéder plus commode que cette usitée jusqu'à ce jour? — D'après l'avis de quelques accordeurs capables, cette dernière question a été évolue négativement. Il est vrai que dans cette circonstance l'accordeur est juge et partie. Quoi qu'il en soit, l'idée est ingénieuse, et nous la croyons précieuse pour les personnes habitant la campagne, où tout amateur intelligent pourrait ainsi lui-même accorder son instrument, — ce qui, par parenthèse, lui donnera de l'occupation : car si les pianos de nos villes ne sont pas toujours justes, c'est une justice à rendre aux pianos de campagne : ils sont constamment faux." Le Ménestrel, 16/09/1855, p. 3 (Gallica)

"M. Delsarte a exposé un appareil qu'il nomme guide-accord ou sonotype, et qui est applicable à tous les pianos. Si aucune objection ne surgit de l'essai de ce moyen, ce serait le procédé le plus simple pour obtenir un accord irréprochable. Il ne s'agirait que d'accorder toutes les notes à l'unisson, et cela à l'aide d'un sillet mobile placé sur les cordes dans la direction inverse de la courbe du chevalet." Le travail universel : revue complète des oeuvres de l'art et de l'industrie exposées à Paris en 1855, p. 602 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1854-70

Guide-accord ou "sonotype" pour accorder les pianos en 1855.

DELSARTE François A. N. & VALIN Elisée (1857)


(la suite)

PARIS - "DELSARTE. Son appareil accordeur ou stonotype est l'invention la plus simple et la plus utile pour arriver à l'accord excellent du piano. Il s'applique également bien à tous les instruments cordes avec ou sans touches."  Album de l'Exposition universelle, Léon Brisse, 1855, p. 426

Brevet de 1854 : "Delsarte, imagina pour arriver au même but, un archet continu applicable aux pianos. (B. F. 18,547.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861 - "Au sieur Delsarte (F.), représenté par le sieur Biebuyck (H.), à Saint-Josse-ten-Noode, un brevet d'importation, à prendre date le 45 mars 1864, pour un guide-accord pour pianos, breveté en sa faveur le 9 septembre 1863." Bulletin, Volumes 45-46, 1864, p. 230

Médaille de 1e classe Paris, 1855 | patent 1854-57-65

rue Croix Detweiler (1854)(arr.1), 3bis, rue de la Croix-Boissière (1855)(arr.1), 88, boulevard de Courcelles (**1870)(arr.17), Paris
DELUS
 

21 janvier 1851 : "Avis aux pianistes, M. DELUS, facteur et accordeur de piano à Lille rue Basse, 54, a l'honneur de prévenir les personnes qui désirent faire accorder leurs pianos, qu'il sera à Dunkerque dans le courant de la semaine, s'adresser à l'Hôtel du Chapeau Rouge." graal.asso.free.fr

 

'Facteur de piano et accordeur de piano' ca. 1851 54, rue Basse (1851), Lille
DEMAISON Denis  

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1878 83, rue de Passy (**1878)(arr.16), Paris
DEMALLE A.  

Pub dans 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1903, p. 383 (Gallica)

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1898-1910

'Ex-accordeur d'Erard' (*1898)(*1907)

 

 

54, rue de Passy, près la Place (*1903)(arr.16), 24, rue de Passy (*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(*1910)(arr.16), Paris

DEMARCK  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
DEMARNE Henry
| DEMARUE
 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876-1909

DEMARNE H. (**1883)(*1893)(*1895)(*1896)(*1897)

 

32, rue Saint-Benoît (*1876)(arr.6), 52, rue des Écoles, ci-devant rue Saint-Benoît, 32 (**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(*1893)(*1895)(*1896)(*1902)(*1905)(*1907)(*1909)(arr.5), Paris
DEMAS Ant.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1862

 

32, Place Louis Legrand (*1862), Lyon
DEMESTER 'Facteur de pianos' ca. 1866 68, rue Lepic (x1866)(arr18), Paris
DEMIAU Cyrille  

"On vient de faire ici une invention instrumentale qui présente un grand intérêt, et qui est destinée à faire sensation. Un fabricant d'orgues et de pianos, nommé Cyrille Demiau, a composé un piano de quatre octaves, dont les sons sont produits par des fourchettes toniques. Il y a trente ans que M. Demiau a conçu l'idée première de cette invention, idée qu'il a mûrie et modifiée pendant tout ce temps, jusqu'à ce qu'il fût parvenu à un résultat complet. Son instrument est de la même étendue qu'un piano carré ; le son qu'on en tire est du plus bel effet, principalement dans les notes élevées; et à l'exception de l'orgue, je n'ai jamais entendu d'instrument dont les sons eussent autant de durée; la manière de le jouer est un peu plus difficile à la basse que dans le dessus. Ce piano ne peu jamais perdre l'accord. Chacun de ses tons est produit par des fourchettes toniques en acier qui s'agrandissent progressivement, et le rapport d'une octave à une autre; quant à la grandeur des touches, elle est comme de a à 3. Le secret de l'inventeur consiste à pouvoir produire des sons qui aient autant de durée, avec des marteaux garnis de drap frappant sur une fourchette dont le bruit ne tarde pas à s'éteindre. Cet instrument se prête merveilleusement à l'exécution de la musique religieuse." Revue et Gazette Musicale de Paris, Volume 6, 1836, p. 296

 

'Fabricant d'orgues et de pianos' ca. 1836

"Piano de quatre octaves à fourchettes toniques en acier." (**1836), p. 296

Paris ?
DEMICHEL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-1910

DEMICHEL Vve. (*1893)(*1895)(*1896)(*1897)

Succ. de RAMOND. (*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(*1910)

 

70, passage du Saumon (*1893)(*1895)(*1897)(arr.2), 80, rue Montmartre (*1902)(*1903)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(*1910)(arr.2), Paris
DE MOITESSIER Prosper Antoine

(1807 - ?)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1830) Mirecourt

Montpellier

Nîmes

DEMONCHY Sr.
| DEMOUCHY
 

"Nous avons rapporté récemment, dit le Droit, les nombreux vols commis au préjudice des marchands de meubles par un adroit aventurier qu'on n'a pu encore mettre en arrestation. Ces commerçants sont maintenant exploités par un autre chevalier d'industrie non moins habile, qui emploie le procédé suivant :

Il se présente chez des marchands de meubles en annnonoant l'intention d'acheter des articles de luxe; il se dit commerçant et déclare qu'il soldera en billets, soit de la maison Herz, fabricant de pianos, soit de la maison Godillot, entrepreneur des fêtes publiques et d'équipements militaires. On accepte l'arrangement.

Le mentant des billets que donne en, paiement l'aventurier dépasse ordinairement le total de la facture, de sorte qu'il se fait remettre comme différence une somme assez notable.

C'est toujours par le chemin de fer du Nord qu'il charge les marchands d'expédier les meubles, à destination d'Amiens, d'Abbeville, ou d'autres localités du parcours, dans lesquelles il a sans doute des recéleurs.

Ce n'est qu'au bout de quelque temps que l'on s'aperçoit que les billets, dont l'imitation est parfaite, sont l'œuvre d'un faussaire.

Parmi les marchands qui ont été victimes de ce nouveau genre d'escroquerie, nous citerons M. Billard, marchand de meubles; M. Demouchy, fabricant de pianos, rue Jacob; M. Siot, fabricant de chaises, rue de Charenton, etc.

L'individu est un homme d'environ trente-cinq ans, ayant des cheveux chatains, de fortes moustaches et des favoris bruns. Il est invariablement vêtu'd'un paletot marron et d'un pantalon noir. Il se donne le nom d'Anquetin et déclare demeurer boulevard de Batignolles." La Presse, 27/01/1860, p. 2 (Gallica)

 

 

'Accordeur de pianos' (*1842), 'Facteur de pianos' (*1859), 'Fabrique de pianos' (***1863)

Il y avait un ouvrier-tableur chez PLEYEL (aussi établi dans la rue Rochechouart) avec le nom DEMONCHY dans la première moitié du 19ème siècle. (20)

 "Cité au titre de l'affaire Darmès, attentat contre le Roi, du 15/12/1840, voisin de Darmès et entendu à ce titre." (1840)(10)

DEMONCHY H. (*1842)(**1846)(x1847)

Succ. de la maison ROGEZ (°1834) dès 1858.

"Demonchy (ancienne maison Rogez), fab. de pianos, vente, location, accords et réparations, Jacob, 33." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1858, p. 776 (Gallica)

 

41, rue Paradis-Poissonnière (1840)(10)(*1842)(arr.10), 28, rue Paradis-Poissonnière (**1845)(**1846)(x1847)(arr.10), rue Rochechouart (?)(14)(arr.9),  ateliers : 7, rue neuve de l'Université (*1859)(xx1861)(xxx1862)(***1863)(**1864)(arr.7), 33, rue Jacob (xx1858)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(**1864)(yy1864)(arr.6), Paris
DÉMONET Claude  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1907) Vichy
DÉMONET Jean

Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 19??

 

Belfort (Territoire de Belfort)

 

DEMOREST Emile  

'Facteur de pianos' ca. 1883-88

1886 - "Déclaration de faillite- Paris. — DEMOREST (Emile), facteur de pianos, av. Parmentier, 22. — J.-c. : M. Garnier. — S. : M. Cotty." Archives commerciales de la France, 13/02/1886, p. 180 (Gallica)

 

88, rue Vieille-du-Temple (**1883)(**1884)(arr.3), 22, Avenue Parmentier (1886)(arr.11), 18, rue des Filles-du-Calvaire (**1885)(**1888)(arr.3), Paris
DEMOULIN-WERLÉ 'Facteur de pianos' ca. 1897-1910  

3 (?), quai de Paris (*1897), 4, quai de Paris (*1896)(*1903)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(*1910), Strasbourg

 

DEMOUVEAUX Jeune  

Médaille de bronze pour :

PARIS - "MM. DEMOUVEAUX, contremaître de la maison S. et P. Érard. - France." Chouquet, Rapport sur les instruments de musiques à l'exposition universelle de 1878 (la même personne?)

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1860-76

DEMOUVEAUX Jeune (?)

1860 - "Publications de marriages. Du 7 au 14 octobre. [...] 20° arrondissement (Ménilmontant). - Entre : M. Demonveaux [sic], fabricant de pianos, rue de Paris, 135 et Mlle Becker, rue de Chabrol, 50." La Presse, 13/10/1860, p. 3 (Gallica)

135, rue de Paris (y1860)(arr.20)9, rue Mandar (**1870)(**1871)(arr.2), 39, rue des Martyrs (**1873)(arr.9), 26, rue Petrelle (*1875)(arr.9), 7, rue Saint-Georges (*1876)(**1876)(arr.9), Paris
DÉMURIEZ - HOURDIAUX  

Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 1929

'Manufacture de pianos-orchestre.'

 

3, rue Vaseur (*1929), Solesmes et plus tard Escarmain (?)
DENIS  

Facteur et /ou marchand de pianos ca. 1922

 

11, rue des Augustins (**1922), Lyon
DENIS Ange  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1874-85

 

 

3, rue Hoche (xxx1874)(*1875)(*1876), 1, rue Hoche (yy1877), 4, rue du Caire (yy1880)(yy1882)(yy1883)(xxx1885)(xxx1886), Marseille

 

DENIS Gabriel  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1900

Même police comme Gabriel GAVEAU (°1911)

 

Marseille
DENISOT  

'Facteur de pianos' (*1860)

 

Paris
DENIZOT M. & Cie Quelqu'un avec le nom 'DENIZOT' était ouvrier-tableur chez PLEYEL vers 1855-58. (20)  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1879

"Dissolutions de Sociétés [...] Denizot (M.) et Cie. — Pianos,  musique et orgues.— 10 octobre 1879. — Alger." Archives commerciales de la France : journal hebdomadaire, 28/12/1879, p. 69 (Gallica)

 

Alger
DENOUVEAUX 'Accordeur de pianos' ca. 1851-52 84, rue Montmartre (*1851)(**1852)(arr.2), Paris
DEOPRAT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
DE ORELLI M.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1910

rue de Riedisheim (*1910), Mulhouse
DEPENANTE  

'Fabricant de pianos' ca. 1849

Époux de ROEMY. (1854)(10)

 

21, rue de Grenelle Saint-Germain (1849)(10)(arr.7), Paris
DEPENSIER Émile  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1892-94

RÉMY et DÉPENSIER & Cie (avant 1892)

"Rouen. — Dissolution. — 12 juil. 92. — Société RÉMY et DÉPENSIER, pianos et instruments de musique, 92, République. — L. M. Dépensier qui continue seul. — 12 juil. 92." Archives commerciales de la France, 27/07/1892, p. 949 (Gallica)  - Voyez REMY

 

92, rue de la République (1892)(**1894), Rouen
DEPLANTAY J.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-94

 

145, rue Nationale (*1893)(*1895)(*1897), 157, rue Nationale (*1905), Lille
DEPOUEY Dominique 'Facteur de pianos' ca. 1854 34, rue Bellefond (1854)(10)(arr.9), Paris
DÉPRAS  

'Facteur de pianos' ca. 1866

Il y avait un DEPRAS qui était 'finisseur' chez PLEYEL dès 1850. (20)

 

1, rue Caplat (***1866)(arr.6), Paris
DE PRÉDAVAL Barthelémy-Richard

 

Brevet de 1840 : "434° M. le comte de Prédaval (Barthélemy-Richard) demeurant à Paris, rue Neuve-des-Mathurins, n° 9, auquel Il a été délivré, le 27 août dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour un nouveau moyen de remplacer les couvertures des touches de piano." Bulletin des lois de la République française, 01/1841, p. 71 (13) (Gallica)

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1840

 

9, rue Neuve-des-Mathurins (1840)(13)(arr.8), Paris
DE PRIÉ Mme.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1880-88

 

35, rue de Varenne (**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.7), Paris
De PROUW  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1844) Paris
De PROUW G. 'Facteur ou marchand de pianos' ca. 18?? Paris
DEPRUNEAUX  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1902-29

CONSTANTZ F. & DEPRUNEAUX (*1902)(*1903)(*1905), voir CONSTANTZ F. (°1860)

DEPRUNEAUX (*1929)

 

70, rue de Saintonge (*1902)(*1903)(*1905)(arr.3), 19, boulevard du Temple (*1902)(*1903)(*1905)(arr.3), 88, rue de la Chapelle (1929)(arr.18), Paris
De PUJOL Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1864-73  

10, rue Saint-Louis, Batignolles (**1864)(arr.17), 10, rue Nollet (**1870)(arr.17), 15, rue Monsigny (**1871)(**1873)(arr.2), Paris

 

 

DEQUEVAUVILLER Jean Jacques

(ca. 1773 - 1857)(10)

 

 

'Facteur d'orgues' ca. 1857

Célibataire (10)

 

1, rue de Sèvres (1857)(10)(arr.6), Paris
DERAMOND M.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1895) Marseille
DERBÉSY J.-B.    

Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur ca. 1880-1912

DERBÉSY J.-B. (yy1880)

DERBÉSY Jean (xxx1912)

 

6, rue Lafont (yy1880), 21, rue des Bons Enfants (xxx1912), Marseille
 

DERICHSWEILER Gérard

(ca. 1768 - 1827)(10)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1827

Époux de LEMAIRE Marie Louise Charlotte. (10)

 

rue Notre Dame de Nazareth (1827)(10)(arr.3), Paris
DE ROHDEN F.  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' mais surtout 'fabricant de mécaniques pour pianos'  (°1831) Paris
 

DEROUBAIX Edmond Narcisse

(ca. 1813 - ?)(10) ou (ca. 1816 - ?)(x1875)

 

'Fabricant de pianos' ca. 1843 99, boulevard Saint Denis (1843)(10)(arr.10), Paris
DEROY Ferdinand Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893  

21, rue de l'Étape (*1893), Reims

 

DE RUDDER Joseph Lévin  

'Facteur de pianos' ca. 1848

Il y avait un 'DE RUDDER' comme 'égaliseur' chez PLEYEL vers 1856-57. (20)

 

Montmartre, Paris
DE RUYCK Pierre  

PHOTO

Carte postale ca. 1910

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1925

"DE RUYCK (Pierre), 128, Grande-rue, Roubaix (Nord). Pianos à mains, à pédales et automatiques. Phonographes. Gramophones. fabrique d'Epinette du Nord. (17-17009)." Annuaire industriel. Répertoire général de la production française, 1925 (Gallica)

 

28, Grande-rue (**1925), Roubaix
DERVIN Eugène

(? - 1856)(10)

 

'Ouvrier en pianos' ca. 1856

Célibataire (10)

 

1er, rue de Bièvre (1856)(10)(arr.5), Paris
DESAGE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1868

 

66, rue Bourbon (xx1868), Lyon
DESALES  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
DE SAUNIÈRE Henri  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1898-1913

Fondation en 1898 (*1913)

 

31, rue Carnot (*1903)(*1905)(*1907)(*1909), 13, rue Saint-Nicolas (*1903)(*1905), 38, rue Carnot (*1913), Poitiers
DESBONNETS  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

 

76, rue Impériale (*1875), Tourcoing
DESCHAMPS 'Facteur de pianos' ca. 1866  

rue Cambronne (avent 1866)(arr.15), 16, rue Cherche-Midi (**1866)(arr.6), Paris

 

DESCHAMPS  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1935-37

 

80, rue Montmartre (*1935)(*1937), Paris
DESCHAMPS & NERAND  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1898

Voir MARCHAND & NEYRAND à Avignon. (*1896)

 

20, rue de la République (*1898), Avignon
DESCHAUX  

Pianos droits et harmoniums

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1867-98

DESCHAUX & Cie (*1875)

DESCHAUX E. Fils (*1896)

 

 

12, place des Cordeliers (xx1867)(xxx1868)(**1869), 8, rue Lafont (*1875), 8, place des Jacobins (*1895)(*1896)(*1897)(*1898), Lyon

 

DESCHAUX  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1910) Lyon
DESCOSTES  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-1913

Fondation en 1812 (*1913)

DESCOSTES Mlle. (*1903)(*1905)(*1907)(*1909)

DESCOSTES R. (*1913)

 

 

20bis, rue de L'Ecu (*1875)(*1876), 20bis, rue Victor Hugo (*1895)(*1896)(*1897)(*1898)(*1903), 28, Grande rue (*1905)(*1907)(*1909)(*1913), Boulogne-sur-Mer

 

 

DESCOURBES François

(? - 1751)(31)

 

'Facteur de clavecins' ca. 17??

Paris

DESENCLOS A.  

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1913

Succ. de C. L. HANON (*1913)

 

 

3, rue de Pressy (*1913), Boulogne-sur-Mer

 

DESFORGES  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1903-06

Facteur et/ou marchand de pianos et 'Luthier' (*1903)

DESFORGES Aîné (*1903)(*1905)

Succ. de LACREUSETTE (°1850) à Valenciennes.

 

74 bis, rue de Paris (*1903)(*1905)(*1906), Valenciennes - Maubeuge
DESFORGES  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1870)

Le Havre

DESFORGES Facteur et/ou marchand de pianos et luthier ca. 1897 161, rue du faubourg de Roubaix (*1897), Lille
DESFORGES Charles George  



 "Réparations, location. Occasions de tous facteurs; très fortes remises sur les neufs." Guide pratique des sociétés musicales et des chefs de musique, E. Guilbaut, 1894 (Gallica)

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1894-96

VOIR AUSSI ...

...  un 'DESFORGES' au Havre (°1870) et une à Orchies (°1895).

4, rue de faubourg-Montmartre (*1894)(*1895)(arr.9), 100, rue du Cherche-Midi (*1896)(arr.6), Paris
DESFORGES Veuve  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1895) Orchies
 DESGRANGES

"Desgranges, spécialité de pianos droits et obliques, route d'Orleans-Montrouge, 81." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1860, p. 914 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1859-62


(la suite)

"Desgranges, facteur de pianos droits, obliques, rue d'Amboise, Montrouge, 2." Annuaire spécial des artistes musiciens, 1863, p. 117 (Gallica)

 

2, rue d'Amboise [Montrouge](*1859)(xx1861)(xxx1862)(***1863), 81, route d'Orléans (xx1860), Montrouge
 DESGRANGES  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1862-76

DESGRANGES - PARISOT (*1862)(y1864)(*1875)(*1876) - Voir PARISOT.

 

25, rue Sainte-Catherine (**1862)(xxx1863)(y1864), 58, rue Cancera (*1875)(*1876), Bordeaux
DESHAIRS  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1907) Grenoble
DESMALTER Georges  

"Herz Jacques, Compositeur de musique; professeur de pianos et facteur de pianos, associé, rue Joubert, n° 24. Le 09/11/1830, dans un acte notarié comportant dissolution entre le dit et Herz Louis Joseph, son frère, même adresse, mais aussi DESMALTER Georges, facteur de pianos, rue de Richelieu, n° 34, lesquels se sont associés, dans une société sous la raison DESMALTER et Compagnie, créée le 01/11/1829, laquelle est et demeure dissoute à compter du 30/10/1830." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

 

'Facteur de pianos' ca. 1829-30

DESMALTER & Cie (1829-30)(10)

VOIR AUSSI ...

Les frères HERZ à Paris

 

34, rue de Richelieu (1829-30)(10)(arr.1), Paris
DESLAURIER Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1895-1909  

rue du Tripod (*1895)(*1896)(*1897)(*1898)(*1903)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909), Avallon

 

DE SIVRY  

 

'Facteur de pianos' ca. 1878 3, avenue de Saint-Cloud (y1878), 5, avenue de Saint-Cloud (?), Versailles
DESMONS  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Moissac
DESPOIX Auguste Léon

(1842 - ?)(8)

 

'Facteur de pianos' ca. 18??

Né en 1842 à Bougival, Seine et Oise."Condamné avant 1870 pour outrages à agents." (8)

 

Bougival ?
DESROQUES P.  

"L'ODE DE SAPHO, paroles de M. Delille, musique de madame Hypolite Devismes. Prix : 1 fr. 80 c. (.36 s. ) Se trouve à Rouen, chez P. Desrocques, gendre et successeur de M. Alexis Pierre, dit Perrier, marchand luthier, rue des Carmes, n° 53." Le Journal de Rouen, 10/10/1804, p. 4

"Vente publique, par cessation de commerce, d'INSTRUMENS de Musique, rue des Carmes, n° 107. Mercredi prochain 17 juin, à 10 heures du matin, par l'un de MM. les commissaires-priseurs, il sera procédé à la vente d'un grand nombre de violons, basses, pièces organisées, pianos et autres instrumens de musique. Jusqu'à cette époque, on continuera de vendre de gré à gré à des conditions très avantageuses." Le Journal de Rouen, 12/05/1835, p. 4

 

 

Marchand de pianos  ca. 1804-35

Successeur de M. Alexis Pierre, dit Perrier (y1804)


(la suite)

"M. P. DESROQUES, marchand de musique et d'instrumens, rue des Carmes, n° 107 informe le public que, quittant le commerce le 15 juin prochain, il continuera jusqu'à cette époque de vendre à des conditions très-avantageuses ce qui lui reste de marchandises. La musique à 60, 70 et 80 0/0 de remise, et les instrumens à 50 0/0 de rabais. Il a encore quelques pianos droits des meilleurs facteurs de Paris, et de très-bons violons anciens et modernes, des basses, guitares, fluttes, etc." Le Journal de Rouen, 26/05/1835, p. 3

 

53, rue des Carmes (y1804), 107, rue des Carmes (y1835), Rouen
DESSANE L.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1877

 

6, rue d'Auteuil (**1877)(arr.16), Paris
DETEMPLE  

Facteur et/ou marchand de pianos vers 1900

 

Paris
DETHISE G. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1910 36, rue Notre-Dame-de-Lorette (*1910)(arr.9), Paris
DETHOOR E.  

 

Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 19?? Luzy-sur-Marne
DÉTIR Noël Mathurin

 

 

Pianos droits

LONDRES - "DETIR & CO., 162 Faubourg St. Denis, Paris-Manufacturer. Specimens of harps. Upright pianofortes." Official descriptive and illustrated catalogue of the Great exhibition of the works of industry of all nations, 1851

 

'Facteurs de pianos' ca. 1849-62 (*1859)

Probablement créé en 1849.

DÉTIR N. et Cie (1849)(1851)

DÉTIR et Cie (**1852)(**1855)(xx1857)(*1859)(xx1860)(**1864)

Membre et raison sociale d' 'Association des facteurs de pianos de Paris' (1849)

"Detir et Cie, association des facteurs de pianos, solidité, sonorité et élégance, prix modérés, Faub.- St—Denis, 162." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1852, p. 680-681 (Gallica)  

"Détir & Cie, association des facteurs de pianos, solidité, sonorité et élégance, prix moderés, Mll. à l'exposition univ. 1855, boulevard St. Martin, 45, et r. Meslay, 36." Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ..., 1859

Official Catalogue, mention honorable Londres, 1851 | Liste des exposants New York, 1853 | Liste des exposants Paris, 1855

 

28, rue de la grande Truanderie (1849)(arr.1), 266, rue du faubourg Saint-Denis (1851)(arr.10), 162, rue du faubourg Saint-Denis (*1851)(**1852)(arr.10), 122 (& 124), rue du Faubourg Saint-Martin (1853)(**1854)(**1855)(z1855)(*1856)(xx1856)(***1857)(xx1857)(xx1858)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(yy1864)(arr.10), 38, rue des Ecluses Saint-Martin (**1864)(arr.10), 8, Passage Feuillet (**1864)(arr.10), 45, boulevard Saint-Martin (*1859)(xxx1862)(arr.10), 36, rue Meslay (*1859)(xxx1862)(arr.3), Paris
DE TRESSOZ DUPRAT Jean-Henri

 

 

 

Piano carré ca. 1840, Palazzo del Comandante, Fossano, Italie

Brevet de 1836 : composa un vernis pour les pianos: "69° MM. de Tressoz et compagnie, fabricants de pianos, demeurant à Paris, ne du Sentier, n° 18, auxquels il a été délivré, le 23 août dernier, le certificat de leur demande d'un brevet d'invention et de perfectionnement de cinq ans, pour un procédé à l'aide duquel on obtient un remis laque applicable toute espèce de pianos." Bulletin des lois de la République française, Volume 9, 1840, p. 639

  Brevet de 1840 : for a mode of noting down the music performed on the piano-forte - "1840. — Piano Mélographe : — Duprat de Tréssoz, imagina un procédé nommé Phonographe, relatif à la reproduction de la musique; il consistait dans l'impression sur le papier des traces des engins colorants qui viennent s'y produire et qui sont mis en mouvement par les touches de clavier dont ils dépendent et qui répètent, sur le papier constamment mobile, exactement les mêmes que celles-ci, avec leur alternative de durée ou d'accélération suivant la valeur des notes, qui constituent la phrase musicale exécutée par l'instrument. Au moyen d'un système de cylindres convenablement disposés et mus par un mécanisme d'horlogerie, on imprimait une vitesse constamment régulière et uniforme à une feuille de papier (le même travail que pour noter les orgues de Barbarie)." Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

203° Le brevet d'invention et de perfectionnement de quinze ans délivré, le 30 novembre 1840, du sieur Duprat-de-Tressoz, facteur de pianos, demeurant à Paris, boulevard des Italiens, n° 3, pour les principes, moyens et procédés relatifs à de la musique exécutée ou improvisée au piano ou à orgue, en employant du papier sans préparation préalable, et à sa transcription en écriture musicale usuelle." Bulletin des lois de la République française, 01/1844, p. 34 (Gallica) ou le texte complet dans Description des machines et procédés spécifiés ..., Vol. 52, N° 6253-6449, 1844, p. 385-390

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

"La foule continue à se porter dans les beaux salons de MM. de Tressoz et Cie, rue du Sentier n° 18. On y admire des pianos laqués qui sont non seulement d'excellens instrumens, mais encore des meubles d'un luxe merveilleux." Journal des débats politiques et littéraires, 31/12/1836, p. 6 (Gallica)

"Tressoz et Compagnie, brevetés pour les pianos laqués, rue du Sentier, 18." Pub. Agenda musical, Paris, 1837 (Gallica)

"MM. Tressoz et Cie, facteurs de pianos, nous prient d'annoncer leur changement de domicile. Leurs salons et magasins sont maintenant situés boulevard des Italiens, au coin de la rue de Richelieu. Nous saisissons avec empressement cette occasion pour appeler l'attention des artistes et amateurs sur les pianos de MM. Tressoz et Cie, qui ne le cèdent en rien pour leur belle qualité de son aux instruments des facteurs les plus renommés." (Revue et gazette musicale de Paris, Volume 6, 1839)

"Les pianos de MM. de Tressoz et Compagnie, obtiennent, dans le monde artistique, un succès digne de récompense, qu'ils doivent aux avantages incontestables de la qualité et égalité du son, à l'élégance de leur forme et surtout à leur solidité; aussi, les professeurs les plus distingués, donnent-ils, à ces instrumens, la préférence sur ceux de facteurs qu'on a longtemps placés au premier rang. Nous prédisons la vogue à la maison de Tressoz." La Mode : revue des modes, 1839, p. 284

"Et ce qui vient d'être dit a manqué d'être fait, car nous étions en passe d'oublier l'établissement du sieur Tressoz, facteur de pianos et fournisseur breveté du roi. — C'est dans une maison du boulevard Italien que Tressoz s'est réservé un vestibule superbe où il a mis deux pianos en exposition. (Son établissement est au premier.) Ces deux instrumens donc, l'un tout simple, tout modeste, et l'autre traité avec cette patience et ce fini qu'on ne rencontre que dans les mosaïques romaines, nous ont forcé de les lorgner longtemps. C'est qui est rare de voir tant de grâces et tant d'élégance réunies dans un meuble. Les incrustations en cuivre doré qui le recouvrent depuis les pédales jusqu'au sommet de la mécanique, sont d'une délicatesse et d'un goût qui font croire qu'on a devant soi un réseau de toile d'araignée tressée en cheveux d'or. Sous un prétexte, je suis monté au premier pour juger de quel timbre de voix M. Tressoz sait douer ses pianos. — Oh! incomparable, inimitable ! Mais, à mon sens, leurs corps sont encore plus merveilleux que leurs voix." Études physiologiques sur les grandes métropoles de l'Europe occidentale, 1840, p. 51 (Gallica)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1836-43

DUPRAT DE TRESSOZ Jean Henri, 'Facteur de pianos et fournisseur breveté du roi'.

DE TRESSOZ & EGE (vers 1830)

1835 - "DUPRAT-TRESSOZ Jean Henry, Marchand de forte pianos, associé, rue Saint Hyacinthe Saint Michel, n° 20, Cité le 24/12/1835, dans un acte notarié entre ledit et DUMESNIL Anne Claire Joséphine, épouse séparée de biens de LEROUX René Pierre Alexandre, mais autorisée de lui, rue Favart, n° 4, lesquels se sont associés pour la fabrication, vente et location de forte pianos sous la raison de DUPRAT-TRESSOZ et Compagnie." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »  et voir aussi GAIDON Bonnaventure

1837 - "DUPRAT Henry, Fabricant de pianos, associé, rue Saint Hyacinthe, Saint Michel, n° 20. Le 06/08/1837, dans un acte notarié comportant dissolution entre ledit et DUMESNIL Anne Claire, épouse de LEROUX René Pierre, qui l'autorise, lesquels s'étaient associés pour une fabrique de pianos, crée sous seing privé le 24/12/1835 et qui est dissoute le 07 courant." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

DE TRESSOZ et Cie (dès 1836)(x1839)(x1840)(**1842)

A travaillé avec EGE sous le nom 'DE TRESSOZ & EGE', vers les années '30 du 19ème siècle. Ils fabriquaient des pianinos copiés de lequels de PLEYEL. Ou plus tard aussi des pianos pont comme les modèles 'piano pont' de ROLLER et BLANCHET.

Dans une publicité dans 'l'Entr'acte' de 30 septembre 1838, p. 5, on trouve une publicité de la maison Jacquet et Fevrot, avec les pianos à vendre :
"[...] Tressoz - Pianos à 2 cordes, 6 octaves 1/2, acajou riche et filets, mécanisme frappant dessus. Brevet de perfectionnement.
Tressoz - Pianos à 2 cordes, 6 octaves 1/2, acajou riche et filets doubles en courbary. Brevet de perfectionnement. [...]" Voir les annonces de
JACQUET et FEVROT (°1807) et BENACCI et PESCHIER à Lyon.

"[...] Or, aujourd'hui, nous nous sommes donné pour mission de signaler les perfections introduites dans la construction des pianos par nos plus studieux facteurs. Au nombre de ceux-ci, nous plaçons tout d'abord M. Tressoz. Sa fabrication, qui date à peine de trois années, et qui embrasse cinq systèmes distincts de pianos, se recommande par les plus précieuses qualités. Ses pianos carrés et à queue, à deux et trois cordes, six et six octaves et demie, à mécanique anglaise, peuvent rivaliser, sous le rapport de la solidité, le volume et la qualité des sons, à tous les meilleurs instruments de ce genre.

Ses pianos carrés à deux cordes et à frappements, ne se font pas moins remarquer par leur admirable sonorité. L'extrême simplicité de leur mécanisme permet à l'ouvrier le plus inhabile de les réparer aisément, et de remédier sur-le-champ à tous les accidents même les plus graves. La dimension de ces pianos est petite, leur forme gracieuse et légère. Ces avantages en rendent le placement et le transport faciles.

Ceux de forme verticales, à cordes obliques, d'une exécution vraiment irréprochable, ont une voix pleine, large et d'une puissance extraordinaire. L'échappement des pianos de M. Tressoz, diffère de ceux des autres facteurs, en ce qu'il se règle en place et que, par une disposition spéciale, cet échappement n'ayant juste que le développement nécessaire, prévient la rupture du ressort qui le maintient, accident qui trop fréquemment atteste l'insuffisance des autres systèmes de mécanique. Au reste, il n'y a pas un piano de cette maison, quel que soit son enveloppe riche ou inodeste, quel que soit son prix modéré ou élevé, qui ne réunisse toutes les conditions qui font les bons et solides instruments." Le Furet des salons : journal du monde élégant, de l'industrie et des théâtres, 20/10/1839, p. 3 (Gallica)


(la suite)

"Après être resté, durant nombre d'années, dans la fabrique de M. Pleyel et avoir dirigé celle de M. de Tressoz, M. Ége (91, rue Neuve des Mathurins au coin de celle de l'Arenda), s'est établi à son tour. Toutes les pièces dont se composent ses pianos sont fabriquées chez lui, sous sa direction et souvent de sa propre main. De la sorte, il peut non-seulement répondre des pianos droits et des pianos carrés auxquels il a donné les soins les plus importants, mais en outre il est à même de vendre ces beaux instruments aux conditions les plus avantageuses, puisqu'ils sont livrés de première main aux amateurs." Le Journal des Coiffeurs, 1844 (Gallica)

Liste des exposants Paris, 1839

 

18, rue du Sentier (*1836)(Bulletin des Lois, 1837)(y1838)(x1839)(x1840)(*1846)(arr.2), 3, boulevard des Italiens (*1839)(*1840)(*1841)(**1841)(*1842)(x1843)(xx1844)(**1845)(arr.2), 20, rue Saint Hyacinthe-Saint-Michel (1835)(10)(1837)(10)(x1839)(x1840)(**1841)(arr.1), 1, boulevard des Italiens (x1840)(arr.2), 15, rue de Richelieu (*1842)(arr.1), 115, rue Richelieu (x1843)(xx1844)(arr.1), 112, rue de Richelieu (**1843)(arr.1), Paris
DETRAIN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

 

25, rue Saint-Jacques (*1875), Douai
DETRAIN Jeune  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

 

10, rue de Valenciennes (*1875), Douai
DETTMER
| DITTMER
 

"DETTMER, de Londres. Fab. des pianos angl is d'un nouveau genre qui donnent la facilité de jouer avec une légèreté agréable et de pouvoir exécuter les morceaux les plus difficiles avec une rapidité étonnante. Ces pianos ne coûtent pas plus cher que les pianos ordinaires : fait des env. en prov.; pass. Saulnier, 4 bis." Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1829, p. 622 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1829-33 4bis, passage Saulnier (*1829)(arr.9), Richer (*1833)(arr.9), Paris
DEUNIEL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913

 

40 et 42, rue Jean-Macé (*1913), Brest
DEUTSCH Jean Baptiste  

'Fabricant de pianos' ca. 1854

Époux de BELLET ou HELLECH Elisa Josephine (1854)(10).

1854 - "Publications de Mariages. Entre : [...] M. Deutsch, fabricant de pianos, rue du Fg-Saint-Denis, 192, et Mlle Bellet, rue Rochechouart, 32." La Presse, 03/07/1854, p. 4 (Gallica)

Un des témoins sur le mariage était GOMBAUD. (10)

 

192, rue du faubourg Saint-Denis (**1854)(10)(arr.10), 32, rue Rochechouart (1854)(10)(arr.9), Paris
DÉVAQUET Jean-Pierre  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1850)

Paris

DEVICTOR

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Marseille
DEVILLARD E.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
de VIRBÈS
| VIREBEZE
 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de clavecins' (°1766) Paris
DE VOOGHT Henri
| DE WOOGHT
 

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos, aussi éditeur de musique  ca. 1875-86

 

18, rue de la Darse (*1875)(*1876)(yy1877), 22, rue de la Darse (yy1880)(yy1882)(yy1883)(xxx1885)(xxx1886), Marseille
DEVOS  

'Facteur de pianos' ca. 1865

"Publications de Mariages - Du 27 août au 3 septembre. 18° arrondissement (Montmartre). - [...] M. Devos, facteur de pianos, rue Poulet, 6, et Mlle Quincandon à Creil." La Presse, 04/09/1865, p. 4 (Gallica) et L'Indicateur des mariages de Paris..., 27-08-1865

 

6, rue Poulet (**1865)(arr.18), Paris
DEVOUASSOUX  

"Devouassoux (Vve) et Tronchet gendre, réparation et accord, de Jussieu, 18." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1873, p. 206 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1873

DEVOUASSOUX Vve. & TRONCHET (x1873)

13, rue de Jusiseu (x1873)(arr.5), Paris
DEVRED Alexandre Ghislain Joseph

(1810 - 1874)

"Organiste et facteur de pianos"

'Manufacture de pianos et orgues'

NÉCROLOGIE

1874 - "On nous annonce la mort de M. Alexandre-Ghislain-Joseph Devred, organiste, facteur d'orgue et de pianos, décédé à Cambrai, le 2 de ce mois, dans sa soixante-quatrième année." Le Ménestrel, 12/07/1874, p. 256 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1835-74; (**1842)

'Expositions Française et Anglaise 1842 et 1851. Médaille d'argent de 1ère classe'

VALENCIENNES - "M. DEVRED ( Alexandre) Organiste de la cathédrale de Cambrai, facteur de pianos, à Cambrai.
N° 550. — L'instrument exposé par M. Devred, de Cambrai, ne pourra qu'ajouter à la réputation déjà très répandue des instrumens qui sortent de ses ateliers.
Il a été' entendu avec autant de plaisir que d'intérêt." Mémoires de la Société d'agriculture, des sciences et des arts, de l'arrondissement de Valenciennes, 1835 (Gallica)

Mention honorable Valenciennes, 1835 | Mention honorable Valenciennes, 1838

 

23bis, rue des Rôtisseurs (*1875)(*1876), Cambrai
DEVRED Henri Félix

(1856 - ?)

 

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1909) Saint - Quentin
DEWINGLE Emile  

Pianos droits, orgues et surtout harmoniums

'Facteur d'orgues' ca. 1856-88

DEWINGLE & ROUSSEAU (x1856)

1856 - "D'un acte sous seings privés, en date du vingt-neuf juillet, mil huit cent cinquante-six. enregistré le trente même mois, il appert que la société en nom collectif ayant existe entre Emile DEWINGLE et Auguste ROUSSEAU, ayant pour objet la fabrication et vente d'orgues dites expressives, et son siège à Paris, rue Amelot, 70, a été dissoute à partir du vingt-neuf juillet mil huit cent cinquante-six. Pour extrait : DEWINGLE, A. ROUSSEAU." Gazette des Tribunaux, 4-5/08/1856, p. 764 (data.decalog.net)

NOIREL & DEWINGLE, facteurs d'orgues brevetés à Paris (x1859)

 DEWINGLE (**1880)(**1881)(**1888)

 

70, rue Amelot (x1856)(x1859)(*1876)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.11), Paris
DEXTRÉ A. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18?? Paris
DEYNERT Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1907 14, avenue de Wagram (*1907)(arr.8), Paris
DEZAVELLE
| DEZAVEL | DEZAVELLE
 

"Dezavelle, et accordeur, tient aussi magasin de pianos et harpes d'occasion à vendre où à louer, r. Saint-Honoré, 274, presqu'en face la galerie Delorme." Almanach des 25.000 Adresses des principaux habitans de Paris ..., Volume 2, Henri Dulac, 1820

"Vends et loue pianos neufs et d'occasion." Agenda musical, Paris, 1835 (Gallica)

 

'Facteur de pianos et harpes' ca. 1809-41 13, rue du Cimetière Saint-André des Arts (*1809)(x1810)(*1811)(arr.6), 16, rue de la Huchette (*1813)(*1816)(*1817)(*1819)(arr.16), 274, rue Saint-Honoré (*1820)(x1822)(x1823)(x1825)(x1827)(x1828)(*1829)(x1829)(arr.1), 10, rue Sts. Pères (*1833)(*1835)(**1835)(*1836)(**1837)(yy1839)(**1840)(***1841)(arr.7), Paris
DEZAVELLE 'Facteur de pianos' et accordeur ca. 1838-41  

2, rue Saint-Guillaume (*1838)(x1839)(yy1839)(x1840)(**1841)(arr.7), Paris

 

DEZAVELLE Charles Louis
| DESAVELLE

(ca. 1815 - 1843)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1843  

16, rue de la Huchette (1843)(10)(arr.5), Paris [même adresse de ce DEZAVELLE en 1813-19 plus haut]

D'HAUSSY  

'Fabricant d'orgues harmoniums et pianos' ca. 1883

"Déclarations de Faillites. [...] D'Haussy, fabricant d'orgues harmoniums et pianos, à Montreuil-sous-Bois, rue des Ecoles, n. 29, et à Paris, passage Ménilmontant, 19." La Presse, 18/08/1883, p. 4 (Gallica)

 

29, rue des Écoles (y1883), Montreuil-sous-Bois

 19, passage Ménilmontant (y1883)(arr.11), Paris

DHERIN CH.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1922

Fondation en 1897 (*1922)

 

128, rue de Gand (*1922), Tours
DHIBAUT Jules  

 

 

 

 

Pianos mécaniques perfectionnés et pianos ordinaires, musique pour piano mécanique DEBAIN

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur ca. 1878-95

DHIBAUT J. (**1877)(**1878)(**1880)(**1883)

DHIBAUT J. et Cie (?)

1893 - "Paris. — Dissolution. — 16 sept. 93. — Société DHIBAUT et Cie, pianos et harmoniums, 101, av. Villiers. — L. MM. Lefèvre et Lyonnais. 16 sept. 93. — G. P." Archives commerciales de la France. 23/09/1893, p. 1142 (Gallica)

Fonds acheté par un certain BELIN en 1894 :

1894 - "Vendeur : Dhibaut et Cie (en liquid.) - Acquéreur : Belin - Domicile élu pour les oppositions : 19, q. Voltaire - Entrée en jouissance : de suite - Fonds vendu : Pianos, harmoniums, 101, av. Villiers." Archives commerciales de la France, 27/01/1894, p. 119 (Gallica)

Médaille de vermeil, 1886 | Médaille de bronze Paris, 1889 | Médaille ?, 1891

97, Avenue de Villiers (**1880)(**1883)(arr.17), 76, rue de Bondy (**1877)(**1878)(**1879)(**1881)(**1883), 101, Avenue de Villiers (**1884)(**1885)(**1888)(1889)(*1893)(1894)(*1895)(arr.17), Paris
DHONDT Emile  

 

Facteur et/ou marchand de pianos et graveur ca. 1903-05 39, rue de l'Epeule (*1903)(*1905), Roubaix
DHONDT Jean  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1888) Lille
DIDELON 'Fabricant de pianos' ca. 1859 9, chemin de ronde Poissonnière (1859)(10)(arr.9), Paris
DIDENOT Auguste Dominique

(ca. 1881 - 1915)

 

SOUS-MARQUE

'PIANELLA', une marque d'Auguste DIDENOT, facteur de pianos, dès 1913 (21).

NÉCROLOGIE

1915 - "Le lundi 12 juillet, à neuf heures et demie, messe à la Madeleine pour le repos de l'âme du caporal Didenot, de l'infanterie, facteur de pianos, tué glorieusement au Labyrinthe le 18 juin, à l'âge de trente-quatre ans. De son mariage avec Mlle Marguerite Legras, il laisse trois enfants. Il ne sera pas envoyé de lettres. De la part des familles Didenot, Bonnet, Legras." Le Temps, 11/07/1915, p. 3 (Gallica)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1913-15

Succ. en 1913 de l'ancienne maison GUILLEMIN H. (°1865) et Léon COQUET Fils

"Vendeurs : COQUET - Acquéreurs : DIDENOT - Domiciles élus pour les oppositions : Au fonds - Entrée en Jouissance : 1 févr. - Fonds vendu : Pianos, 10, Babylone (P.A.)." Archives commerciales de la France : journal hebdomadaire, 01/02/1913, p. 161 (Gallica)

 

 30, rue Lemercier (1913)(21)(arr.17), 10, rue de Babylone (**1913)(arr.7)
DIDIER  

'Facteur de pianos' ca. 1864

"Didier, facteur d'orgues, impasse des Couronnes, n. 8." L'Indicateur des mariages de Paris, 16/10/1864, p. 4 (Gallica)

 

8, impasse des Couronnes (1864)(arr.20), Paris
DIDIERE A.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
DIDION Louis

(1832 - ca. 1906)

 

DIDION
sur ce site

ARTICLES

Cliquer sur le lien ci-dessus.

PARIS - "A Nantes existe également une importante manufacture de pianos droits, qui a été justement récompensée à la dernière Exposition. — Elle est dirigé M. Didion, homme aussi intelligent et aimable que travailleur infatigable." Le Ménestrel, 17/10/1880, p. 366 (Gallica)

PARIS - "Didion. — Nom d'un fabricant de pianos à Nantes, lauréat de l'Exposition universelle de 1878, hors concours et expert adjoint au jury à celle de 1889, honoré de nombreuses médailles aux expositions régionales de Bretagne depuis 1861." Répertoire général de bio-bibliographie bretonne, 1900, p. 168-169 (Gallica)

Brevet de 1889 : "198388. Brevet de quinze ans, 23 mai 1889; Didion, rue Crébillon, n° 15, à Nantes. Noix à double échappement pour les pianos droits et autres." Bulletin des lois de la République française, 01/1890, p. 576 (Gallica)

EXTRA INFO

Un siècle de facture de pianos à Nantes, par Jean-Marc STUSSI

 

 

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1875-1913

DIDION, neveu et successeur de LÉTÉ (°1847)

"Louis Didion est originaire de Charmes (Vosges) où il est né en 1832. Il arrive à Nantes entre 1851 et 1856 où il épousera Amélie Joséphine Secher-Robina, nièce de Dominique Lété. Négociant à son mariage (1856), il sera accordeur chez Lété à partir de 1857, puis facteur de pianos en 1866. Il prend la suite de l’affaire de Dominique Lété au décès de ce dernier le 24 mai 1871. A ce titre, il fabriquera et vendra pendant quelques années des pianos sous les noms d’abord de « Lété Successeur Didion », puis « Lété et Didion » et enfin « Didion ». En 1873-1874, il avait avec lui le facteur de pianos Jacques Staub, venu de Paris où il avait dû fermer son atelier, qui s’installera ensuite au Mans. L. Didion obtient une médaille d’argent à l’exposition universelle de Paris en 1878 (la seule attribuée à des fabricants provinciaux) et a été juré classé hors concours à celle de Paris de 1889. Il s’est en effet beaucoup investi dans l’amélioration de la sonorité, du timbre et de l’équilibre entre basses, medium et dessus. Outre sa propre production, il disposait d’un parc d’environ 300 instruments destinés à la location. En 1898, Louis Didion se retire et confie sa manufacture à Charles Vuillemin-Didion, son gendre, époux de sa fille Louise. Il est décédé entre 1901 et 1906 en dehors de Nantes et Chantenay-sur-Loire." J. M. Stussi, communication personnelle.

LÉTÉ-DIDION et VUILLEMIN - DIDION

SOUS-MARQUE

'ARMOR' était une sous-marque de Louis DIDION à Nantes dès 1895 (21).

Médailles d'or Nantes, 1861-64 | Médaille d'argent Paris, 1878 | Deux diplôme d'honneur Nantes et Niort, 1882 | Hors concours Nantes, 1883 | Hors concours Paris, 1889

 

15, rue Crébillon (*1875)(*1876)(*1898), 5, rue du Port (*1913), Nantes

Nouvelle usine : Avenue Joncourt, (fevr. 1924), Nantes - Chatenay

rue Thiers (*1895)(*1896), Saint-Nazaire

M. Charles Muller, réprésentant à Quimper, 2, rue Saint-François (***1886)

DIEFFENBACHER  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1841)

Paris

DIEFFENBACHER P. Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1880-1910

 

34, rue Taitbout (**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.9), 25, rue Bleue (*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1903)(*1905)(*1906)(*1907)(arr.9), 23, rue de Rocroy (*1902)(*1909)(*1910)(arr.10), Paris

DIEM C.  

"Diem (E.), pianos Allemands pour l'exportation, Chabrol, 28." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1885, p. 1683 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1885-93

DIEM E. (**1885)(*1893)

 

28, rue Chabrol (**1885)(*1888)(arr.10), 34, rue Chabrol (*1893)(arr.10), Paris

 

 

DIÉMER

 

 

 

 

 

SOUS-MARQUE

Marque de pianos, sous le nom de Louis DIEMER, compositeur.

DIEMER & Cie était une marque de MORICE Charles (°1849) à Rennes dès 1898 (21).

[Paris]
DIERMANN 'Facteur de pianos' ca. 1850 Paris
 

DIÉTERLE Jean Georges

(ca. 1777 - 18??)(***1876)

 

'Ouvrier en pianos' ca. 18?? Paris
DIÉTERLE Charles-Edouard
| DIETERIC

(ca. 1807/8 - ?)(12)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1840-76

"Né (de parents de Wurtemberg d' Allemagne) à Paris, en 27/09/1807. Demandait sa naturalisation en 1849." (12)

Époux de CRUSIERE Irma (ca. 1805-54)(10)

Autre source raconte : "Facteur d'instruments de musique, rue du faubourg Poissonnière, n° 101. Né le 15/09/1808 à Paris." (10)

 

32, rue Rochechouart (?)(arr.9), 101, rue du faubourg Poissonnière (1840)(10)(arr.9), 153, rue du faubourg Poissonnière (xx1860)(xx1861)(***1863)(x1865)(arr.9), 189, rue du Faubourg Poissonnière (*1859)(xxx1862)(**1864)(zz1864)(*1868)(**1870)(**1871)(**1873)(***1873)(*1875)(*1876)(**1876)(arr.9), Paris
DIETRICH J.

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1849)

Paris
DIETSCH Louis-Philippe  

Brevet de 1838 : "138° Le brevet d'importation de cinq ans délivre, le 8 août 1838, à M. Dietsch (Louis-Philippe), compositeur de musique, demeurant à Paris, rue du Helder, n° 14, pour un instrument qu'il nomme harmonomètre avec lequel chacun pourra accorder toute espèce de pianos." Bulletin des lois de la République française, 01/1841, p. 361 (Gallica)

 

'Compositeur de musique' ca. 1838

VOIR AUSSI ...

... un autre DIETZ (°1801) à Paris

14, rue de Helder (1838)(arr.9), Paris

DIETZ Jacques

(1818 - ?)

 

'Ouvrier facteur de pianos' ca. 1873

Le sieur Dietz (Jacques), ouvrier facteur de pianos, né le 12 janvier 1818 à Partemheim (grand-duché de Hesse), demeurant à Paris. (Bulletin des lois. Partie supplémentaire, 1873, p. 1568)

 

Paris

DIETZ Johann Christian

(1778 - 1845)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos et de harpes' (°1801) Paris
DIEZER  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1906) Marseille
 

DIEUDONNÉ

 

 

 

'Fabricant de pianos' ca. 1840

Aucune info !

?
DIMOFF Charles 'Fabricant de pianos' ca. 1839 36, rue de la Verrerie (1839)(10)(arr.4), Paris
DIOMAR Ernest Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1892-97 159, rue Breteuil (xxx1892)(xxx1893), 153, rue Breteuil (xxx1897), Marseille
DI ROMA Giorgio ou ARMELLINO Giorgio  

  Manuel simplifié de l'accordeur, (ou) l'art d'accorder le piano, par Giorgio di Roma [Giorgio Armellino] (dédié al signor maestro Rossini), seconde édition, 1834 [première édition était déjà en 1830] (Gallica) et ECHO

Manual simplificado del afinador : ó Arte de afinar los pianos, puesto al alcance de todos, 1853

Nouvelle édition en 1855

En 1857, 1863 + 1881 aussi en allemand

 
 

'Accordeur de pianos' ca. 1839-43 Probablement élève de MONTAL.

2, rue Tronchet (yy1839)(arr.9), 11, rue Neuve des Mathurins (**1843)(arr.9), Paris
DIZENGREMEL
| DEZENGREMEL
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1883-93

VALÉRY-DIZENGREMEL, HAURILLON et Cie (1883)(1886)

"Modifications de Sociétés - [...] 678. 4 oct. Valéry, Dizeugremel [sic], Haurillon et Cie, Union des facteurs de pianos, 22 bis, rue Bellefond (A. P. 13 oct)." Journal des sociétés civiles et commerciales, 1883, p. 150 (Gallica) - Voyez également UNION DES FACTEURS DE PIANOS

DIZENGREMEL (*1893)

 

22bis, rue Bellefond (1883)(arr.9), rue Valerie (*1893)(arr.5), 92, rue faubourg du Temple (*1893)(arr.11), 7, Passage Pivert (*1893)(arr.11), Paris
DIZI Francois-Joseph

 

Brevet de 1835 : "Dizi, apporta quelques modifications à la construction des pianos : an lieu d'aifaisser la table d'harmonie par le poids des cordes, il chercha à l'élever pour obtenir des vibrations plus prolongées, et d'un volume plus considérable. Le moyen mis eu pratique était une plaque de cuivre percée, et fixée sur le chevalet à travers laquelle devaient passer les cordes." Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861 

 

'Facteur de harpes' ca. 1834-35

Namur 14/01/1780 - Paris 11/1840

PLEYEL & DIZI (1834)

Inventeur de la harpe à cordes centrées, associé avec Camille PLEYEL (°1807) pour la fabrication de harpes double mouvement.

9, rue Cadet (1834)(arr.9), Paris
DODD Edouard 'Facteur de pianos' ca. 1828 12, Place Dauphine (**1828)(arr.1), Paris
DOIGT Ch.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
DOISON Jean

(ca. 1813 - 1847)(10)

'Facteur de pianos' ca. 1844-47  

56, rue de la Verrerie (xx1844)(*1845)(**1846)(x1847)(arr.4), 58, rue du Cherche-Midi (1847)(10)(arr.6), Paris

 

DOIZY Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1864 27, rue du faubourg du Temple (**1864)(arr.10), Paris
DOLMETSCH Albert Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1896-1905

 

19, quai Conti (*1896)(*1897)(arr.6), rue de la Pompe (*1905)(*1907)(arr.16), Paris

 

DOLMETSCH Arnold Rudolph

(1827 - 1875)(18)

 

CARTE POSTALE

EXTRA INFO

Les facteurs-fabricants de pianos
du Mans entre 1845 et 1936
, par Jean-Marc STUSSI

Il y a un site sur la famille DOLMETSCH

 

 

'Facteur de pianos et d'orgues'

Il est venu de Zürich, Suisse.

En 1864, on mentionne un facteur de pianos, au Mans, dans 'Annuaire protestant. Statistique générale d. diverses branches du Protestantisme français', Théodore de Prat, 1864, p. 121

"DOLMETSCH Arnold Rodolphe - Acte n ° 387 du 25/03/1875 au Mans
47 ans, facteur de piano, [né le] 11/10/1827 à Zurich, fils de [DOLMETSCH] Frédéric et HAGENBUCH Elisabeth,
époux de GUILLOUARD Marie Zélie." (18) Elle était la fille d' 
Armand Théodore GUILLOUARD (°1836). Autre information dans 'Verzeichniß der Bürger und Niedergelassenen der Stadt Zürich: Im Jahr 1868'

Puis, Marie Zelie, sa veuve est devenu son successeur (16) sous le nom :

DOLMETSCH-GUILLOUARD (***1889)

DOLMETSCH-GOUGES (*1893), fabricants de pianos

 GOUGE-GUILLOUARD (*1893)(*1895)(*1897)(*1903)(*1905)(*1907), comme 'marchand de musique' (ou de pianos)

GOUGE (1907)

P. MACIA (*1913)

 

11, rue de la Préfecture (*1875), 1, rue de la Préfecture (*1876), [9] [& 11], rue de la Préfecture (***1889)(*1903)(*1905)(*1906)(*1907), Le Mans
DOLOT-BINON

 

"Dolot-Binou [sic] (Mme), pianos choisis de tous facteurs, neufs et occasion; échanges et vente par location ; leçons et accords, avenue de Messine, 2 (près St-Augustin)." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1878, p. 1349 (Gallica)

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur ca. 1877-81

DOLOT-BINON Mme. (**1877)(**1878)(**1879)

DOLOT-BINON (**1880)(**1881)

 

 

2, Avenue de Messine, près le parc Monceau (**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(arr.8), Paris

 

DOMANSKI Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur ca. 1836-45  

14, rue Louis-le-Grand du Port Mahon (***1836)(**1845)(arr.2), Paris

 

DOMÉNY Louis-Joseph
| DOMINI

 

 

 

 

'Piano pont' ca. 1840

 

Pianos droits, pianos à queue et harpes

DOMENY
sur ce site

 
EXPOSITIONS

Cliquer sur le lien ci-dessus

  "Domeny, A 1827 - 34 - 39 - 44, O 1849, inventeur d'un nouveau système de contre-tirage pour maintenir l'accord des pianos à cordes verticales, prenant son point d'appui devant le sommier, ce qui pouvait dispenser celui-ci d'être collé. Ce genre de pianos se distingue surtout par sa solidité, et peut tenir l'accord pendant un an et plus ait ion du diapason; comme tel il est précieux pour l'exportation et pour les départements où les accordeurs son rares. M. Domeny est, de plus, l'inventeur d'un système d'agrafes pour les pianos à queue, ainsi que pour tous les genres de pianos; fabrique aussi harpes à double mouvement perfectionnées, faub.-Saint-Denis, 101." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1850, p. 611 (Gallica)

"M. Domény, Facteur de Pianos et Harpes, rue du Faubourg-St-Denis, 101, à Paris, fabrique des Pianos à cordes obliques, des Pianos à cordes verticales et des Pianos à queue. Il a obtenu un brevet d'invention pour un nouveau système de contre-tirage, applicable aux Pianos à cordes verticales et demi-obliques, au moyen duquel l'instrument tient l'accord un an et plus au tondu diapason. Il fabrique aussi des Harpes de différents modèles et à double mouvement. Elles sont les seules qui aient un mécanisme pour détendre les cordes toutes à la fois, afin d'éviter qu'elles ne se cassent, quand on a cessé de jouer. Ce mécanisme sert également à les remonter ensemble au ton où elles étaient auparavant. Médaille d'or l'Exposition nationale de 1849. Quatre médailles d'argent obtenues aux Expositions nationales de 1827, 1834, 1839 et 1844." L'Invention. Journal de la propriété industrielle, 01/04/1852, p. NP (Gallica)

"Il serait cruel de passer outre, sans tirer une respectueuse révérence à la harpe de M. Domény. Un mauvais génie a soufflé sur notre génération, et a dépoétisé le charme que nos pères attachaient à des meubles dont les antiquaires seuls conservent aujourd'hui le souvenir. A ce désastre des choses d'autrefois, rien n'a échappé; et le plus mélodieux, le plus sentimental, le plus tendre des instruments, celui qui servait à nos aïeules, pour chanter les malheurs et les amours de René, n'a plus d'autres partisans que quelques Tyroliens nomades. Grâces soient donc rendues à M. Domény, pour les soins désintéressés et bienveillants qu'il consacre à la fabrication de cet instrument méconnu. Les artistes sérieux lui tiendront compte de ses efforts." Histoire illustrée de l'exposition universelle, Robin, 1855, p. 107

"Domeny, D. 1827-34-39-44, O. 1849, (exposition de Londres 1851), facteur de pianos et de harpes, Faub. -St-Denis, 101. Fab. des pianos à cordes obliques, à cordes verticales et à queue, brevet d' invention pour un nouveau système de contre-tirage applicable aux pianos à cordes verticales et demi-obliques, au moyen duquel l'instrument tient l'accord — Nouveau système de contre-tirage pour maintenir l'accord des pianos à cordes verticales, prenant son point d'appui devant le sommier ce qui pouvait dispenser celui-ci d être colle. Ce genre de pianos se distingue surtout par sa solidité, et peut tenir l'accord pendant un an et plus au ton du diapason; comme tel il est précieux pour l'exportation et pour les départements où les accordeurs sont rares et très chers." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1852, p. 680-681 (Gallica)  

"DOMÉNY, fabrique de pianos et de harpes (inventeur du contre-tirage). Rue du Faubourg-Saint-Denis, 101." Nouveau dictionnaire de musique illustré, Charles Soulier, 1855

"Domeny, A 1827-34-39-44, O 1849, MH Londres 1851, méd. 1re classe 1855, brev. d'invent. pour un nouveau système de contre-tirage pour maintenir l'accord. Ce genre de pianos se distingue surtout par la solidité, et peut tenir l'accord pendant un an et plus au ton du diapason, Faub.-Saint-Denis, 101." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1858, p. 776 (Gallica)

 

 

'Facteur de pianos et harpes, et avant 'fabricant d'archets' (*1809)'; ca. 1809-64

DOMENY & LEBRETON (entre 1833-38 ?) - Ce n'est pas clair qui était ce LEBRETON.

Croix de la légion d'honneur en 1849.

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, 1852-53, 1856-57, 1859, 1861, 1864 (25)

Brevet de 1830 : "26° M. Domeny, facteur de harpes, demeurant a Paris, rue du Faubourg Saint-Denis, n° 16, auquel il a été délivré, le 2 novembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de dix ans pour un nouveau mécanisme à double mouvement appliqué à la harpe. Bulletin des lois de la République franc̜aise, N° 37-85, 1831, p. 135

Brevet de 1834 : "fourchette à coulisse faisant partie d'un mécanisme de harpe." (13)

Brevet de 1844 : "Domény, présenta un procédé nouveau consistant en agrafes servant d'appui aux cordes. (B. F., 16,689.)"  Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

Brevet de 1845 : "Domény cherche le moyen de contrebalancer la tension des cordes par une autre tension agissant en sens inverse et produisant un équilibre qui devait décharger autant que possible le cadre des efforts qui le sollicitent. (B. F. 2,965)." Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

Brevet de 1846 : "102° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposé le 12 février 1846, au secrétariat de la préfecture du département de Seine, par le sieur Domény (Louis-Joseph) pour un moyen de contre-balancer la tension des cordes dans les pianos." Bulletin des lois de la République française, 07/1846, p. 686 (Gallica)

Brevet de 1847 : "Objets présentés. M. Domény, rue du Faubourg-Saint-Denis, 117, appelle l'attention de la Société, 1° sur un système d'agrafes qui consiste à servir de point d'appui aux cordes des pianos de manière à en déterminer le son lorsque les marteaux viennent les frapper: ce système est applicable à tous les genres de pianos; 2e sur un système qui, appliqué aux pianos a cordes verticales, sert à contre balancer le tirage de ces cordes, afin de leur faire tenir l'accord." Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, Volume 46, 1847, p. 564

Brevet de 1849 : "Domény améliora le moyen de contrebalancer le tirage des cordes dont il est le créateur, et dont nous avons parlé plus haut." Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861  

 "M. Domény, Facteur de Pianos et Harpes, rue du Faubourg-St-Denis, 101, à Paris, fabrique des Pianos à cordes obliques, des Pianos à cordes verticales et des Pianos à queue. Il a obtenu un brevet d'invention pour un nouveau système de contre-tirage, applicable aux Pianos à cordes verticales et demi-obliques, au moyen duquel l'instrument tient l'accord un an et plus au tondu diapason. Il fabrique aussi des Harpes de différents modèles et à double mouvement. Elles sont les seules qui aient un mécanisme pour détendre les cordes toutes à la fois, afin d'éviter qu'elles ne se cassent, quand on a cessé de jouer. Ce mécanisme sert également à les remonter ensemble au ton où elles étaient auparavant. Médaille d'or de l'Exposition nationale de 1849. Quatre médailles d'argent obtenues aux Expositions nationales de 1827, 1834, 1839 et 1844." L'Invention. Journal de la propriété industrielle, 01/04/1852 (Gallica)

Brevet de 1852 : "945° Le certificat d'addition dont la demande a été déposée, le 22 juin 1852, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Domény (Louis-Joseph), à Paris, rue du Faubourg -Saint-Denis, n° 101, et se rattachant au brevet d'invention de quinze ans pris, le la février 1846, pour un moyen de contre-balancer la tension des cordes dans les pianos."  Bulletin des lois de la République française, 07/1853, p. 802 (Gallica)

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

Médaille d'argent Paris, 1827 | Médaille d'argent Paris, 1834 | Médaille d'argent Paris, 1839 | Médaille d'argent Paris, 1844 | Médaille d'or Paris, 1849 | Mention honorable Londres, 1851 | Première médaille Paris, 1855

 

rue du faubourg Montmartre (*1809)(arr.9), 16, rue du faubourg Saint-Denis (1827)(x1828)(*1832)(arr.10), 80, rue du faubourg Saint-Honoré (avant 1839)(arr.8), 82, rue du faubourg Saint-Denis (*1833)(1834)(***1836)(**1837)(*1838)(x1838)(arr.10), 80, rue du faubourg Saint-Denis (yy1839)(x1839)(arr.10) et 107, rue du faubourg Saint-Denis (x1839)(**1840)(x1840)(**1841)(***1841)(*1842)(**1843)(x1843)(*1844)(**1845)(**1846)(**1847)(x1847)(*1848)(x1849)(arr.10), 101, rue du faubourg Saint-Denis (1849)(*1850)(*1851)(**1852)(**1854)(x1855)(z1855)(**1856)(xx1856)(**1857)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(***1863)(yy1864)(arr.10), 177, rue du faubourg Saint-Martin (1864)(25)(arr.10), Paris
DOMINJOLLE Pierre    

'Facteur d'orgues et pianos' ca. 1851-55

Médaille de bronze Paris, 1849

 

25, passage Verdeau (*1851)(arr.9), 4, rue du faubourg Montmartre (*1852)(xx1855)(arr.9), Paris
DONNADIEU J.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1906) Rouen
DONNASSON Jean Baptiste

(1852 - 1900)(17)

 

TÊTES DE FACTURES

VOIR AUSSI ...

  O'KELLY (°1830)

 

 

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1886-95

Succ. de TESSEREAU dès 1886, qui était à son tour le successeur de MONTAL (°1835) et autres.

"Vendeur : Tessereau - Acquéreur : Donnasson - Domicile élu pour les oppositions : R. Général-Foy, 11, à St-Etienne - 1er janv. 87 - Fonds vendu : Pianos, r. Richelieu, 93." Archives commerciales de la France, 10/11/1886, p. 1399 (Gallica)

DONNASSON CHRÉTIEN (*1893)(il était marié avec Georgina Léonie CHRÉTIEN en 1887). (17)

"PIANOS Ancienne Maison MONTAL. DONNASSON, succr. 1er ordre. Vente et location. Vente à terme pianos tous facteurs. 93 rue Richelieu, 93, Paris." Le Rappel, 30/12/1886, p. 4 (Gallica) - Voir MONTAL (°1835)

 

93, rue de Richelieu (x1886)(1888)(*1893)(*1895)(arr.2), Paris
DONOGHOE William ou Guillaume  

'Facteur de pianos'

Ouvrier chez PLEYEL entre 1830 - 1855

Époux de GRILLINGER Salomé (31)

 

50, rue des Martyrs (1851)(31)(arr.9), Paris
DONOGHOE  

'Facteur de pianos'

Époux de THEVENON. (1859)(10)

Fils du précédent, William ?

 

152, rue du faubourg Saint Martin (1859)(10)(arr.10), Paris
DONZELAGUE

 

Clavecin ca. 1716, Musée des Arts décoratifs, Lyon, France

'Facteur de clavecins' ca. 1716

Ce musicien, fils d'un facteur d'instruments de Bruges, arrive à Lyon en 1688.

Lyon
DORCHIN Laurent  

'Facteur d'orgues' ca. 1859

Époux de BAUCHON (10)

 

2, rue de Cotte (1859)(10)(arr.12), Paris
DORDELINCK  

'Facteur de pianos' ca. 1862

Brevet de 1862 (*1866)

 

11, rue de Faience (*1866), Nîmes
DOREAU Filio  

"Entre la place du Gouvernement et la rue de Chartres est le passage ou Bazar du Commerce. C'est dans ce passage qu'ont leur entrée le Cercle du Commerce et le magasin de M. Filio Doreau, facteur de pianos; mais nous recommanderons plus particulièrement aux étrangers, pour les fournitures de musique, les achats et locations de pianos, la maison Tachet, rue Bab-Azoun, qui est montée sur le même pied que les meilleures maisons de ce genre en France." Petite bibliothèque du voyageur en Algérie. Guide à Alger, 1863, p. 27 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' (*1862) Le passage ou Bazar du Commerce (1859)(*1863), Alger
D'ORELLI A.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929

 

33, Grande-rue (*1929), 2, Place Corbis (?), Belfort
DORGAL Louis Etienne

(1818 ? - ? )(10)

"Cité comme envoyé à la préfecture de police pour insurrection des Saisons avec un grand nombre d'autres, sans rapport les concernant, le 16/05/1839. Il est dit accusé de complot contre l'Etat mais sera arrêté le 22/01/1841, dans l'affaire Darmes" (1841)(10) et Inculpés de l'insurrection de Juin 1848

 

'Ouvrier facteur de pianos' ca. 1841-48

Né à Dignes (Bouches du Rhone) ca. 1818 ? (10)

 "Cité dans l'état nominatif des insurgés de juin transférés au Havre (76), Seine Inférieure, Seine Maritime dans la nuit du 02 au 03/09/1848 du Journal Le Constitutionnel daté du 05/09/1848. Il est dit transporté de Belle Ile (56) Morbihan. Dangereux. 2 fois arrêté pour insurrection et attentat. Renvoyé (?)" (1848)(10)

 

16, rue de Crussol (1841)(10)(arr.11), 16, rue Pastourelle (1848)(10)(arr.3), Belfort
DORIA  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans  la rubrique appropriée.

Successeur de PEAUCELLE-COQUET (°1860) Paris
DORMONT
| DORMON
 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1895-1909

Succ. par MERIEL en 1902

"Vendeur : Dormont - Acquéreur : Mériel - Domicile élu pour les oppositions : Ritter, 17, Deltz - Entrée en jouissance : 1 oct - Fonds vendu : Commerce facteur pianos, 9, Provence." Archives commerciales de la France, 25/10/1902, p. 1372 (Gallica)

9, rue de Provence (*1895)(*1896)(*1897)(*1902)(*1903)(*1907)(*1909)(arr.9), Paris
DORNEL Jean Henry David

(1802 - 1835)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1835

"Cité lors du décès dudit, le 20/07/1835, âgé de 33 ans, et déposé à la morgue.  Lettre rapportée. Sans doute décédé accidentellement ou de mort violente." (10)

 

40, rue de Paradis Poissonnière (1835)(10)(arr.10), Paris
 

DORR Michel Antoine

(1809 - 1849)(x1879)(10)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1849

Célibatiare (10), après son mort, ses heritiers demeurent tous à Hamstadt, grand duché de Bade, Allemagne.

 

 20, avenue Trudaine (1849)(10)(arr.9), Paris
DORY Christophe 'Facteur de pianos' ca. 1857 28, boulevard de la Villette (1857)(10)(arr.19), Paris
DOUASSE 'Facteur de pianos' ca. 1839-43  

26, rue des Trois Bornes (x1839)(x1840)(x1843)(arr.11), Paris

 

DOUBLET  

Accordeur du clavecin de Marie-Antoinette ca. 1834

M. Singier et le clavecin de Marie-Antoinette, Le Papillon : journal de l'entr'acte - littérature, arts, poésie, nouvelles, théatres, modes annonces, 06/02/1834, p. 2-4

 

Paris
 

DOUBLET Jean Baptiste

(ca. 1798 - 1814)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1814 51, rue Saint-Antoine (1814)(10)(arr.4), Paris
DOUCET  

'Facteur de pianos' ca. 1862

1863 - "Publications de Mariages. Du 28 déc. au 4 janvier. [...] 19° arrondissement (Buttes-Chaumont). - Entre : [...] M. Doucet, facteur de pianos, rue Royale, 27, et Mlle Cheutin, même maison." La Presse, 05/01/1863, p. 3 (Gallica)

DOUCET J. (vers 1900 ?)

 

27, rue Royale (**1862)(arr.19), Paris
DOURET François 'Facteur de pianos' ca. 1862 58, boulevard de la Chapelle (1862)(11)(arr.18), Paris
DOUSSET G.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Il y avait un DOUSSET qui était 'vernisseur' chez PLEYEL ca. 1846-60. (20)

 

Paris
DRESCHKE Theophile-Auguste

 

 

 

"To Theofhile Auguste Dreschke, of the Rue Therese, in the city of Paris, late an officer of artillery in the service of Prussia, and late professor of sacred music at the University of Berlin, for improvements in the keys of piano-fortes and other keyed musical instruments.—[Sealed 31st July, 1846.]

This invention consists in a new mode of forming the keys of piano-fortes and similar musical instruments, or it may be termed a new description of key-board.

In Plate XIV., fig. 1, is a plan view of part of the keyboard of a piano-forte, constructed according to this invention; and figs. 2, and 3, are side views of the two kinds of keys used. On each key four different stops are fixed, viz., an oblong stop a, a pentagon b, a hexagon c, and an oblong

d, as in the key shewn detached at fig. 2; or else an oblong

e, a hexagon /, a pentagon g, and an oblong h, as at fig. 3. The length of the first stop a, or e, is equal to the breadth of a finger; and its breadth is half that of the hexagon c, or/. The breadth of the pentagon b, or g, and of the hexagon c, or f, is one sixth of that of an octave upon an ordinary key-board, but it can be reduced to the breadth of a common white piano-forte key; and the length of the pentagon and hexagon is equal to the diameter of a circle described around the hexagon. The breadth of the fourth stop d, or h, is equal to that of the first stop a, or e; the length will depend upon the construction of the instrument, but it must not be so short as to impede the movements of the hands. The first stop a, or e, is lower than the three others, b, c, d, orf g, h, which are on the same level. The number of the keys will of course depend upon the construction or range of the instrument to which the key-board is to be applied.

 

Facteur et/ou marchand de pianos vers 1846

When made according to this invention, the key-board consists of two portions i, j, k, I, and j, m, n, k, the surfaces of which are arranged at different levels to each other (the sides of each stop are rounded); but, for the performance of a piece of music, the key-board may be described as consisting of three parts, i, j, k, o, p, k, and o, m, n, p. The first and third parts each contain the chromatic gamut, with the notes in regular succession. The second part, which presents four rows of stops, contains the chromatic gamut, arranged in zig-zag order; each note in this part has two stops, consisting either of a pentagon in the first row and a hexagon in the third, or a hexagon in the second and a pentagon in the fourth row. The keys are white, but some of them are marked with black dots; the notes marked with large dots are the la and the mi flat, and the small dots indicate the ut and the fa sharp.

In his specification the patentee has omitted to state the utility of his invention,—we must therefore assume that the object he intends is to give the performer greater facilities in striking the keys, by providing for the fingers a point or stop on which to strike, whatever portion of the length of the key may be under the performer's fingers.—[Inrolled in the Inrolment Office, October, 1846.]" Newton's London Journal of Arts and Sciences: Being Record of the ..., Volume 29, 1846, p. 332

rue Therese (***1846), Paris
DRILLEBARRE  

"Deux pianos pour un. Vendredi dernier, M. de C. ancien vérificateur à la cour des comptes, qui vit aujourd'hui retiré dans une fort belle propriété près des Andelys, fit l'acquisition, chez M. Drillebarre, fabricant de pianos à Paris, d'un de ces instrumens qu'il eut soîn de choisir doublement précieux par la qualité du son et la perfection du travail. Je désirerais, dit M. de C.. au fabricant, après être convenu du prix, que vous pussiez m'envoyer votre piano dimanche matin; j'attends du monde, et ma fille, à laquelle je le destine, sera enchantée de l'essayer devant ses amies. Voici des arrhes vous joindrez à l'envoi votre facture acquittée, et j'en solderai le montant à réception.
Ces conventions arrêtées, M. de C... retourna le soir même chez lui par le chemin de fer. Le lendemain samedi, vers trois heures de l'après-midi, deux hommes portant un brancard sonnèrent à la grille
de son habitation, et lorsque l'on eut été ouvrir, un d'eux se rendit prés de M. de C. auquel il présenta une facture à tête imprimée au nom de M. Drillebarre, et portant, acquitté, le prix convenu pour le piano.
Diable ! vous arrivez plus tôt que je ne vous attendais, dit M. de C.... j'en suis bien aise; demain c'eût été un peu tard.
On transporta dans le salon, avec toutes les précautions possibles, une énorme caisse.
Monsieur, dit au maître de la maison l'homme qui avait présenté la facture, M. Drillebarre, mon patron, vous recommande surtout de ne pas faire débalier l'instrument par quelque ouvrier maladroit; demain matin, par le convoi de six heures, il enverra ici le premier contre-maître de sa fabrique, et ce sera lui, si vous le permettez, qui mettra le piano en place et qui l'accordera.  (la suite )

 

 

'Fabricant de pianos' ca. 1845


(la suite)

Très bien, mon ami, répondit M. dé C. mais puisque la facture est acquittée, il faut que je vous la paie.
L'ouvrier fit quelques façons cela ne pressait pas, dit-il, on paierait aussi bien le lendemain au contre-maître mais l'ancien vérificateur, qui aime les affaires régulières, insista, et finit par compter la somme convenue, en y ajoutant un pour-boire convenable.
Le lendemain arrive; la matinée se passe, et le contre-maître ne paraît pas. Vers deux heures, on voit arriver un brancard chargé d'une caisse en tout semblable à la premiere; seulement, cette fois, les deux porteurs sont accompagnés de M. Drillebarre lui-meme, qui amène son piano. Mais je l'ai reçu hier, dit M. de C.
Impossible! répond le fabricant, puisqu'il n'est sorti que ce matin de mes ateliers, et que le voici. – C'est-à-dire que vous voici, et que vous venez pour l'accorder.
Je viens vous le livrer, et voici ma facture. M. de C. croit rêver; on s'explique sans pouvoir s'entendre. Enfin on termine par où on aurait dû commencer; on ouvre l'énorme caisse arrivée la veille, et on la trouve remplie de superbes bûches de première qualité, que l'ex-vérificateur avait payées la bagatelle de treize cents francs.
Plainte a été portée; mais jusqu'à présent l'autour de cette coupable mystification n'a pu être découvert." La Presse, 28/08/1845, p. 3 (Gallica)

Paris
DRIN Edmond

(ca. 1879 - ?)

 

'Ouvrier en pianos' ca. 1898

"Ce matin, vers deux heures, sur le boulevard Ney, un ouvrier en pianos, nommé Edmond Drin, âgé de dix-neuf ans, demeurant 50, rue Letort, a tiré un coup de revolver sur une demoiselle Augustine B. âgée de dix-huit ans, blanchisseuse, demeurant rue Beiliard. On attribue l'acte de Drin à la jalousie. Le meurtrier, arrêté, a été envoyé au Dépôt." La Presse, 22/08/1898, p. 1 (Gallica)

 

50, rue Letort (y1898)(arr.18), Paris
DRIN Louis J.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1889-95

Liste des exposants Paris, 1889

 

52, rue de la Condamine (*1889)(*1893)(*1895)(arr.17), Paris
DROVILLERS  

'Facteur de pianos' ca. 1861

"Publication des mariages du 17 au 24 mars. [...] M. Drovillers, facteur de pianos, passage Tivoli, 3, et Mlle Tremouille, même maison." La Presse, 23/03/1863, p. 3 (Gallica)

 

3, passage de Tivoli (y1861) (arr.9), Paris
DRURE Charles  

'Facteur de pianos' ca. 1844

Il est né à Versailles (Seine et Oise)(10)

 

100, rue de Ménilmontant (1844)(10)(arr.20), Paris
DUBEL Am. Paul M.  

Brevet de 1879 : "Brevet de quinze ans, 3 juin 1879; Dubel, place du Palais, à Rennes (Ille-et-Vilaine). — Tempérament mécanique du son dans les pianos droits." Bulletin des lois de la République française, Volume 12, 1881

 

'Facteur de pianos' ca. 1873-79

"SÉPARATIONS DE BIENS - Rennes. — M. DUBEL (Am.-Paul-M.), fab. de pianos, et sa femme née RENAUT, — Jug, du 27 mai 1890" Archives commerciales de la France. 206/09/1890, p. 1221 (Gallica)

Il y avait DURDILLY & DUBEL à Paris, voyez plus bas.

Place du  Palais (1873)(1879), Rennes
DUBIED  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

Succ. de SCHMID-OBERDOERFFER (°1846) Strasbourg
DUBOIS  

"Clavecin, en bon état, & d'un bon Auteur. Prix, 80 liv. S'ad. chez M. Dubois, Facteur d'orgues, rue des Minimes." Le Journal de Rouen, 24/03/1787, p. 5

 

 

'Facteur d'orgues' ca. 1787

 

rue des Minimes (y1787), Rouen
DUBOIS  

Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur ca. 1893-1902

 

35, rue Verte (*1893)(*1902), Rouen
DUBOIS  

'Marchand de musique' et éditeur de musique ca. 1783

 

rue Saint-Dominique près celle du Bac Faubourg Saint-Germain (**1783)(arr.11), Paris
DUBOIS  

'Fabricant de pianos' ca. 1852

Époux de BRAUN (1852)(10)

 

4, ruelle Pelée (1852)(10)(arr.11), Paris
DUBOIS, CHARLIER & Fils  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Lyon
DUBOIS H.  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
DUBOIS H. L. 'Facteur de pianos' ca. 1864 (*1864) Buttes
DUBOIS Louis Alexandre Barthélemy  

Brevet de 1844 : 'Piano-fortissimo', construit par DUBOIS, de Paris, en 1844 (*1886)(*1844) - Dubois, offre un piano dit piano-fortissimo, qui n'a pas laissé de trace. (B. F., n° 16,476.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861   -   "321° Le sieur Dubois (Louis-Alexandre-Barthélemy) artiste de l'Opéra, demeurant à Paris, rue Neuve-Coquenard, n° 5, auquel a été délivré, le 29 mai dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour un genre de piano, qu'il nomme piano fortissimo." Bulletin des lois de la République française, 07/1844, p. 1282 (Gallica)

Brevet de 1845 : "Dubois, construisit une nouvelle fourchette qu'il nomma fourchette à pression. (B, F., 408.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

 

 

'Fabricant de pianos', 'Artiste à l'Opéra à Paris'

 

5, rue Neuve Cocquenard (*1844)(arr.?), 68, rue Saint-Maur (1845)(arr.11), Paris
DUBOIS Pierre

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteur de forte-piano et de clavecins' (°1786)

 Paris
DUBOIS & ROUSSEAU  

'Facteur de pianos' (***1855)(xx1858)(xx1860) et 'mécaniciens pour orgues et pianos' (xx1858)

"Dubois et Rousseau, mécaniciens pour orgues et pianos, export., r. des Montagnes, 22, à Belleville." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1858, p. 776 (Gallica)

 

22, rue des Montagnes (xx1858)(xx1859)(xx1860)(arr.20), Belleville, Paris
DUBOIS Victor

Brevet de 1844 : "358° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 novembre 1844, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Dubois (Victor), pour une fourchette à pression pour mécanisme de pianos." Bulletin des lois de la République française, 07/1845, p. 67 (Gallica)

 

'Mécanicien de pianos'

Il y avait un ouvrier-caissier chez PLEYEL avec le nom DUBOIS vers 1849. (20)

"DUBOIS, Victor, mécanicien en pianos et marchand de vin, rue de Charenton, 95." Guide des négociants et des officiers ministériels, ou Compte-rendu pour l'année 1850 des faillites, ... concernant le département de la Seine, par J.-I. Choiselle, 1852 (Gallica)

 

95, rue de Charenton (**1850)(arr.12), Paris
DUBOUCHET A.  

Facteur et/ou marchand de pianos

Fondation en 1886 (*1913)

 

39, rue des Bassins (*1893)(*1895)(*1898), 49, rue Faidherbe (*1906)(*1909)(*1913), Malo-les-Bains
DUBOUCHET F.  

Facteur et/ou marchand de pianos et luthier

Fondation en 1830 (*1909)

DUBOUCHET F. (*1893)

DUBOUCHET Veuve F. (*1895)(*1896)(*1898)

Succ. par  Louis DUBOUCHET (*1909)

 

7, rue Pied-de-Vach (*1875)(*1876), 10, rue de l'Église (*1893)(*1895)(*1896)(*1898), 8, rue du Quai (*1909)(*1913), Dunkerque
DUBREUIL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1900

Ancienne maison ANGOT & DUBREUIL

 

Ivry-la-Bataille
DUBREUIL Jean Louis  

'Fabricant de pianos' ca. 1839

Époux de TAISNE Josèphe Denise (10)

 

344, rue Saint Honoré (1839)(10)(arr.1), Paris
DUBREUIL L.  

'Facteur de pianos' (**1846)

 

33, rue de Clichy (xx1844)(**1845)(**1846)(x1847)(arr.9), Paris
DUBRIS Louis-Alexandre Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1844 France
 DUBUISSON Charles Gustave  

Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur de pianos ca. 1842-45

Père de nationalité belge (Mons)(10)

DUBUISSON Fils (**1845), accordeur de pianos

 

41, rue de Montreuil (1842)(10)(**1845)(arr.11), Paris
 DUBUS François Joseph

 

 

 

Brevet de 1841 : "Dubus, construisit d'après un nouveau système un petit orgue expressif. (B. F.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

 

'Facture d'orgues expressives et de pianos' ca. 1840-63

Dubus, ancien contre-maître chez M. FOURNEAUX Père (°1835).

Succ. par MULLER

Seulement des médailles pour ses orgues : Mention honorable Paris, 1844 | Médaille de bronze Paris, 1849 | Médaille de 2ème classe Paris, 1855

33, rue de Lancry (**1840)(arr.10), 9, rue Grange-aux-Belles (*1841)(arr.10), 34, rue Basse-du-Rempart (1844)(1849)(**1854)(z1855)(xx1856)(xx1859)(xx1860)(arr.9), 24, rue Basse-du-Rempart (1853)(10)(arr.9), 54, rue Basse-du-Rempart (xx1857)(xx1858)(arr.9), 7, rue Ferme des Mathurins (*1859)(xxx1862)(arr.8), 24, place de la Madeleine (*1859)(xx1861)(yy1864)(arr.8), 21, place de la Madeleine (**1863)(arr.8), Paris
DUCAIROUX  

Facteur et/ou marchand de pianos

Voyez un peu plus bas DUQUAIROUX (le même?)

 

7, Place des Victoires (***1836)(arr.1), Paris
DUCHARME  

Facteur et/ou marchand de pianos

DUCHARME - RATIER (*1902)(*1903)(*1905)(*1906)(*1909), voir RATIER

 

10, rue du Bac (*1902)(*1903)(*1905)(*1906)(*1909)(arr.7), Paris
DUCHÈNE Nicolas

 

 

 

"Duchène, fab. de guitares et de violons d'enfant, fabrique de cordes, pass. du saumon, 70." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1850, p. 611 (Gallica)

 

 

'Facteur de pianos'; et 'facteur de guitares' (*1850)

HUSSON & DUCHÈNE dès 1832; (yy1839)(**1840) - Voir HUSSON

1832 - "HUSSON François, négociant patenté et marchand d'instruments de musique, associé, à Mirecourt, Vosges mais de présent à Paris. Cité le 18/09/1832, dans un acte notarié comportant société entre ledit et DUCHENE Nicolas, propriétaire, rue Grenétat, n° 15, lesquels sesont associés en nom collectif pour faire ensemble le commerce d'instruments sous la raison HUSSON et DUCHÈNE. Source : D31u3-53/Pièce 1526." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

- Voir HUSSON & BUTHOD, successeurs dès 1852.

 

15, rue Grénétat (1832)(10)(yy1839)(**1840)(arr.2), 70, Passage de Saumon (*1850)(arr.2), Paris
DUCHESNE 'Facteur de pianos' ca. 1865 8, rue de Jarente (*1865)(arr.4), Paris
 

DUCHESNE François Désiré

(1807 - ?)(10)(*1878)

 

'Facteur de pianos' ca. 1840 30, rue de Bellefond (1840)(10)(arr.9), Paris
DUCHÈSNE - PETIT  

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeurs ca. 1860

DUCHÈSNE-PETIT (y1864)(*1875)(*1876)

 

8, rue de Genève (*1875)(*1876), Angoulême
DUCHESNE Simon François

(1815 - ?)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1848

 Il est né à Poitiers Vienne en 1815 (10)

 "Cité dans la liste des 184 détenus de juin 1848 qui ont été graciés par le pouvoir exécutif, parue dans le Journal Le Constitutionnel, daté du 26/11/1848." (10)

 

 Paris
DUCOURANT Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-95 32, rue Neuve (*1893)(*1895), Lille
DUCUP de Saint-Paul  

Brevet de 1894 : "243199. Brevet de quinze ans, 28 novembre 1894; Ducup de Saint-Paul, représenté par Bert, Paris, boulevard Saint-Denis, n° 7. Harmonium-piano-flûte." Bulletin des lois de la République française, 07/1896, p. 132 (Gallica)

Brevet de 1898 : "282652. Brevet de quinze ans, 3 novembre 1898; Ducup de Saint-Paul, représenté par Bert, à Paris, boulevard Saint-Denis, n° 7. Perfectionnements dans la construction des pianos-harmoniums." Bulletin des lois de la République française, 07/1901, p. 1746 (Gallica)

 

Pianos-harmoniums

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1896-1901

??
 

DUDIVIER

 

 

Brevet de 1881 : "141,920. Brevet de quinze ans, 4 mars 1881 Pilverdier et Duvivier, à Paris, rue Frémicourt, n° 40. Addition d'un jeu de flûtes aux pianos." Bulletin des lois de la République française, 01/1882, p. 474 (Gallica) - Voyez également PILVERDIER

 
 

'Fabricant de pianos' ca. 1860-82

"Publications de mariages. Entre : [...] 10e arrondissement (Enclos-Saint-Laurent). Duvivier, fabricant de pianos, rue du Grand-Saint-Michel, 22, et Mlle Gorneau, même maison." La Presse, 11/10/1860, p. 3 (Gallica)

Faillite en 1875. (Archives commerciales de la France. 18/02/1875, p. 152 (Gallica))

DUDIVIER & PILVERDIER (1881)

 

22, rue du Grand-Saint-Michel (yy1860)(arr.10), 40, rue Frémicourt (y1882)(arr.15), Paris
DUDIVIER Louis-Jean-Marie

'Facteur d'orgues et pianos' ca. 1875 rue de Remigny (1875), Nièvre
DUDIVIER & L. CUVOY  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans  la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1872)

Nevers

 

DUEZ Aimable

(ca. 1813 - 1858)(10)

 

 

'Fabricant de pianos' ca. 1858

Célibataire (10)

 

46, rue Sainte Marguerite (1858)(10)(arr.11), Paris
DUFAU G.

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890-1909

Succ. de Gustave KROOK

 

61, place Fondaudège (F1890)(*1909), 20, place Fondaudège (*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898)(*1903)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909), Bordeaux

 

DUFFAU L. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890-1909 57, boulevard de la République (*1913), Agen
DUFOUR et CABANNES  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1900) Lyon
 

DUFOURQUET Victor René

(1827 - ?)(10)

 

  'Accordeur de pianos' (10)

Né à Paris en 1827. (10)

8, rue de Courty (1847)(10)(arr.7), Paris
DUFRÈNE  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
DUGAS  

Usine d'instruments de musique dite Dugas pianos et harmoniums. La société Dugas pianos et harmoniums, spécialisée dans la réparation et accords, s'installe après la Seconde Guerre mondiale. Plus d'info

PHOTO

Photo de l'atelier, vers 1947

 

85, rue d'Inkermann (1947), Lyon
DUGIS Pierre Auguste  

'Facteur de pianos' ca. 1839

 

20, rue Neuve Saint-Roch (1839)(10)(arr.1), Paris
DUHOT C.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1878

"Piano sténographe"

Liste des exposants Paris, 1878

Douai
DUIGOU E.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1902) Nantes
DUJARDIN J.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1905-13

Fondation en 1880 (*1913) par MICHEL.

Succ. de MICHEL Louis (dès 1905)

DUJARDIN Vve. J. (*1913)

 

104, rue Nationale (*1905)(*1909)(*1913), Toulon
DULAQUAIS  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1912) Lyon
DULCKEN Jean Louis

(1733 – ca. 1793)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de clavecins et de pianos' (°1783) Paris
DULIÈRE

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
DULIEUX J.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1885) Lyon
DUMAINE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-1913

DUMAINE Fils (*1893)(*1895)(*1896)(*1898)

DUMAINE J. (*1913)

 

55, rue de Tourville (*1893)(*1895)(*1896)(*1898), 4, rue Saint-Vincent-de-Paul (*1913), Le Havre
DUMANT  

'Facteur de pianos' ca. 1863

1863 - "Publications de mariages. Du 25 janv. au 1er février. [...] 19° arrondissement (Buttes-Chaumont). - Entre : [...] M. Dumant, facteur de pianos, rue de Flandre, 60, et Mlle Boulanger, à Vaurial (Seine-et-Oise)." La Presse, 03/02/1863, p. 3 (Gallica)

 

60, rue de Flandre (**1863)(arr.19), Paris
DUMAS

 

 

VOIR AUSSI ...

... un autre (?) DUMAS à Nîmes, Toul et puis à Paris (°1830).

 

'Facteur de pianos' vers 1845 ?

"16332. BREVET D' INVENTION DE QUINZE ANS. En date du 11 août 1856, Au sieur Dumas, à Paris, Pour des sommiers de piano. Les barres des sommiers pour pianos sont fabriqués au laminoir, de manière à laisser une partie épaisse vers le milieu, puis ou courbe ces barres d'équerre encore chaudes, toujours au laminoir; par ce mode de fabrication le fer n'est pas altéré et le sommier présente la résistance qu'exige sa fonction dans le piano." Description des machines et procedes pour lesquels des brevets d'invention, 1867

 

Paris

DUMAS

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

'Facteur de pianos' (°1830)  

Nîmes

Toul ?

Paris

DUMAS A.  

'Facteur de pianos' ca. 1860

Probablement le même facteur de lequel ci-dessus.

 

3, rue du Plat (x1860), 32, Place Louis-le-Grand (***1863), Lyon
DUMAS Victor  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1905-09

 

19, rue Tison-d'Argence (*1905)(*1906)(*1909), Angoulème
DUMERIL J.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
 DUMONCEAU
| DUMONCHAU | DUMONCHEAU
.  

'Marchande de pianos' (5) associé avec Jean Antoine PFEIFFER, 36 ans, marchand et accordeur de pianos.

DUMONCHAUX Vve. & PFEIFFER (***1827)

DUMONCHEAU Mad. Veuve (*1823)

 

2, rue des Célestins (*1823)(1826)(***1827), Lyon
 DUMONT 'Facteur de pianos' ca. 1868  

10, rue de Romainville (**1868)(arr.20), Paris

 

 DUMONT Nicolas

(ca. 1650 - après 1707)

 

 

 

Clavecin de 1673, Collection privée de Amanda Creamer, Shropshire, Angleterre, U.K. ?
Clavecin de 1697, sa signature, 'Refait par Pascal Taskin à Paris, 1789', Cité de la Musique, Paris, France
Clavecin à deux claviers de 1704, refait par ' Christopher Ganer Londini Fecit 1784 / Broad Street Soho', catalogue Drouot 2014, Paris, France
Clavecin de 1707, catalogue Christies Monaco, 1999, maintenant Collection Privée, U. S.

 

'Facteur de clavecins' ca. 1675-1707.

Reçu membre de la guilde des facteurs d'instruments de musique le 20 juillet 1675.

Paris
 DUMONTEIL F.  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
DUMOULIN & Fils  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
DUMURE Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1855

78, rue Montmartre (ca. 1850 ?)(arr.2), Paris
DUPERRIER

Pianos droits

DUPERRIER A. (?)

200, rue Croix-Nivert (*1913)(arr.15), Paris
DUPIRE 'Marchand de pianos et facteur' (***1863) Le Mans
DUPLAN
| LEPLAN
   

'Facteur de pianos' ca. 1840-41

Voir LEPLAN.

 

33, rue de Seine (x1840)(**1841)(arr.6), Paris

DUPLAND  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1850)

Paris

DUPLAND L. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1905-13

Fondation en 1905 (*1913)

44-46, rue Vacon (*1913),

Marseille

DUPOIRIER Nicolas

(1757 - 1832)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1806) Paris
DUPONT  

"Changement de domicile. - M. Dupont, facteur de Pianos rient de transférer son domicile carrefour de l'Etoile.
On trouvera chez lui un choix de Pianos neufs et d'occasion enlr'aulres un dépôt de ceux de Bell, facteur anglais. Ayant établi les Pianos de la maison Ignace Pleyel et compagnie depuis 1825 jusqu'en 1832 ce facteur distingué établit ces instruments en tout semblables à ceux du célèbre Pleyel. Il offre aux acquéreurs l'avantage de la modicité dans les prix.
M. Dupont, avantageusement connu pour les réparations et accords de Pianos offre ses services aux habitants de la ville et des environs." Affiches, annonces judiciaires, avis divers du Mans, et du Département de la Sartre, 1839, p. 729

 

'Facteur de piano et accordeur' vers (**1833)(y1839)

Un autre avec le nom DUPONT, voyez DUPONT-METZNER  (°1880) à Nancy, ou DUPONT René ci-dessous.

Carrefour de l'Étoile (y1839), Le Mans
DUPONT-METZNER  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1880) Nancy
DUPONT
| DUPORT ?

 

'Facteur de pianos', 'Accordeur de pianos' (**1845)(*1848)

Vendait aussi des pianos de BELL et des pianos PLEYEL entre 1825 et 1832. Ses pianos étaient tout semblables à ceux du célèbre PLEYEL. (**1839)

 

3, Place des Victoires (***1836)(arr.1), Carrefour de l'Étoile (**1839)(arr.?), 23, rue des Bons Enfants (x1840)(xx1844)(**1845)(*1848)(arr.1), 12, rue de la Chaussée d'Antin (**1852)(arr.9), Paris
DUPONT  

'Facteur de pianos' ca. 1858

"Publications de Mariages. Du 21 au 28 février. [...] 5° arrondissement. - [...] M. Dupont, facteur de pianos, à La Chapelle, et Mme veuve Vion, rue Albony, 7." La Presse, 25/02/1858, p. 3 (Gallica)

 

La Chapelle (**1858)(arr.5), Paris
DUPONT René 'Facteur de pianos' ca. 1861 Carrefour d'Étoile (xxx1861), Le Mans
DUPORT A.  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos

Paris
DUPORT Jean Louis

(1794 - 1860)(22)

 

 

 

 

Musée de Tarare

 

Piano carré 'Bontron & Duport' n° 168 ca. 1820, Collection Gisclard Château Saint-Bazille, France
Piano carré ca. 1825 Château de Coppet, France

Piano carré 'Duport' ca. 1840, Collection Gisclard Château Saint Bazille, France

Piano droit ca. 1850, Musée de Tarare, France

"[...] A la première audition de cet imposant chef-d’œuvre qui, par l‘ampleur du style et le grandiose de la forme, contrastait si fort avec les habitudes musicales de ce temps, les exécutants manifestèrent plus d'étonnement que d’admiration. Il fallut s’y reprendre plusieurs fois pour que l'enthousiasme éclatât. Il fut unanime, et cette première séance d'initiation avait conquis à Habeneck tout un orchestre d'adeptes avec lequel il pouvait dès lors entreprendre de révéler en France Beethoven et son œuvre gigantesque. De nouveaux essais furent tentés en 1827, notamment rue Neuve-des-Petits-Champs, chez le facteur de pianos Duport. [...]" La musique à Paris, Albert de Lasalle, Ernest Thoinan, 1863, p. 175-176

 

Pianos droits et pianos carrés (x1837) p. 360

'Facteur de pianos' ca. 1827-45

Mariage : 25 août 1821, à Paris, avec Adèle GOHIN (1801-80)(22)

Fils du Jean-Louis DUPORT [1749-1819 (22)], célèbre violoncelliste: "Sa famille était en bonne position: son fils, excellent musicien, aujourd'hui l'un de nos meilleurs facteurs de pianos, soutenait l'honneur du nom paternel." Texte sur la famille DUPORT dans Encyclopédie des gens du monde, par une société de savans, 1837, p. 756-758

BONTRON et DUPORT dès 1825, voyez également BONTRON. (*1833)

"DUPORT Louis - Artiste puis marchand de pianos associé. Dt rue Saint Merry, n° 23. - et le 31/12/1824 dans un acte notarié comportant société entre ledit et BONTRON Claude Marie, ouvrier facteur de pianos, rue Tirechape, n° 10, lui, aussi connu dans le même fichier que ci-dessus, lesquels créent un établissement pour le commerce de pianos en nom collectif, à compter du 01/01/1825 sous la raison BONTRON et DUPORT." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

DUPORT, après 1837

"Parmi les nombreuses fabriques de Pianos qui existent maintenant à Paris, on cite très-avantageusement celle de M. Duport, situé rue des Petits-Champs, n. 83 On y trouve un fort bel assortiment de
Pianos de toutes formes et grandeurs, tant en bois indigène qu'en acajou. Nous la recommandons aux amateurs."
Le Figaro
27/02/1827, p. 172 (Gallica)

"Il vient de paraître chez les marchands de musique un petit instrument nouveau que l'on nomme Bracelet. Il sert se fixer, d'une manière infaillible, la position des mains sur le piano. L'inventeur (M. E. Magner) l'a conçu de telle sorte qu'il puisse servir aux mains d'un enfant de 5 ans comme aux plus grandes. Dépôt particulier chez Dupont [sic], facteur de pianos, 83, rue Neuve-des-Petits-Champs." Le Ménestrel, 11/10/1840, p. 4 (Gallica)

Mention honorable Paris, 1827

85, rue Neuve-des-Petits-Champs (**1827)(arr.2), 27, rue du Roi-de-Sicile (1827)(arr.4),  83, rue Neuve-des Petits-Champs (salons)(1820)(1829)(10)(*1833)(***1836)(**1837)(*1838)(x1839)(yy1839)(**1840)(x1840)(**1841)(***1841)(*1842)(x1843)(xx1844)(**1845)(arr.2), Paris
DUPORTE A.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos (date ?)

 

Paris
DUPRAT de TRESSOZ Jean Henri  

'Facteur de pianos' ca. 1837-46

Voyez plus haute 'de TRESSOZ'

Brevet de 1841 (*1841)(***1844)

 

 

3, boulevard des Italiens (*1841)(1843)(***1844)(arr.2), 18, rue du Sentier (Bulletin des Lois, 1837)(1839)(*1846)(arr.2), 20, rue St. Hyacinthe-Saint-Michel (x1840)(**1841)(arr.1), Paris

 

 

DUPRÉ Henri Lucien

(1833 - ?)(10)

 

'Fabricant d'instruments de musique' ca. 1848 7, rue du Grenier Saint Lazare (1848)(10)(arr.3), Paris
DUPREZ Lucien  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
DUPUIS E.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1870-76

Membre d'Association des patrons et ouvriers facteurs de pianos (1848), p. 5-6-7-8 (Gallica)

 

44, avenue de Wagram (**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(*1876)(arr.8), Paris
DUPUY

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876-93

DUPUY H. (**1884)(**1885)(**1888)

 

9 (?), avenue Mac-Mahon (*1876)(arr.17), 5, rue le Peletier (**1884)(**1885)(**1888)(*1893)(arr.9), Paris

 

DUQUAIROUX

PARIS - "MENTION HONORABLE - . M. DUQUAIROUX-LEBRUN, facteur de pianos. Paraît pour la première fois aux expositions nationales ou universelles, et y parait avec les titres les plus recommandables. L'instrument qui vaut à M. Duquairoux-Lebrun son premier grade industriel est un piano droit à cordes verticales, sans luxe extérieur, et en simple bois de palissandre. La sonorité en est excellente, le toucher facile, l'égalité parfaite. Les basses notamment sont d'une puissance et d'une clarté remarquables, ce qu'il faut attribuer sans doute à la bonne qualité des cordes, au rapport bien établi entre l'âme et le trait enroule, enfin a la perfection do la soudure aux deux extrémités du trait. La mécanique à échappement double ou continu nous paraît également avoir  l'attention de M. Duquairoux-Lebrun. On sait que pendant longtemps on a vainement tenté d'appliquer ce système aux pianos droits. M. Duquairoux n'est pas le seul facteur qui se soit occupé de résoudre cet important problème, mais, à coup sûr, il est un de ceux qui en ont donné la solution la plus complote et la mieux constatée par l'expérience. (la suite )

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1848-88

Voyez un peu plus haut DUCAIROUX (le même?)

DUQUAIROUX-LEBRUN (*1848)(**1852)(**1854)(1855)(**1857)(xx1858)(*1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(***1863)(**1864)(**1870)(**1871)(**1873)(*1875)

DUQUAIROUX (**1883)(**1884)


(la suite)

 Le modèle qu'il a imaginé, et pour lequel il a fait la demande d'un brevet, présente de nombreux avantages en conservant la note sous le doigt, l'artiste peut jouer fort ou faible, suivant qu'il laisse plus ou moins relever la touche; l'expression devient, de la sorte, facultative, ainsi que la brillante répétions des notes. Travailleur consciencieux et éclairé, M. Duquairoux Lebrun se fera une belle place parmi nos premiers facteurs. Il a peu produit jusqu'ici, c'est vrai, mais peut-être aussi n'a-t-il jamais voulu livrer à la consommation que des instruments irréprochables de tous points. Tel du moins nous paraît être celui qu'il a exposé, et qui fait l'objet de cet article." La France musicale, 1855, p. 386 (Gallica)

Liste des exposants Paris, 1849 | Médaille honorable Paris, 1855

 

247bis, rue du faubourg Saint-Honoré (*1848)(arr.8), 10, rue de Valois Saint-Honoré (*1848)(arr.1), 10, rue Valois-Batave (?)(1849)(arr.?), 247bis, rue Saint-Honoré (**1852)(**1854)(arr.1), 10, rue 24 Février (**1852)(arr.?), 14, rue Sainte-Anne (**1855)(**1857)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(arr.2), 14, rue Saint-Côme (***1863)(arr.2), 63, Grand rue à Passy (xx1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(arr.?), 18, passage Saint-Roch (**1870)(**1871)(**1873)(arr.1), 41, rue d'Argenteuil (**1864)(**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(arr.1), 175, rue Saint-Honoré (*1875)(arr.1), 9, impasse Beaucour (**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1888)(arr.8), 4, rue Foucroy (**1884)(arr.17), Paris
DUQUESNE-BUYCK
| DUQUESNE-BAYEK
 

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans  la rubrique appropriée.

  

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1871) Roubaix
DURAND Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. ??

Paris
DURAND E.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeurs ca. 1888-1909

DURAND & Fils (***1909)

 

 

52, boulevard du Temple (?)(arr.11), 43, rue de Rome (**1888)(arr.8), 4, Place de la Madeleine (***1909)(arr.8), Paris

DURAND E.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1931-33

 

10, rue Clémenceau (1931)(1933), Aix
DURAND H. 'Manufacture de pianos' ca. 1932 35, rue Amilcar-Cipriani (1932), Saint-Ouen, Paris
DURAND Manuel  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1889) Trouville-sur-Mer
DURBEC L. & Cie  

 

Facteur et/ou marchand de pianos  ca. 1882-93 8, rue Papère (yy1882)(yy1883)(xxx1885)(xxx1886)(xxx1892)(xxx1893), 59, Grande rue (xxx1886), Marseille
DURBUY E.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. ??

 

Paris
DURDILLY

(? - 1883)

 

 

"D
urdilly-Dubel, Brevet d'invention pour l'addition d'une 2e pédale douce, boul. Haussmann, 11 bis." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1883, p. 1584 (Gallica)

PUB

Pub - Annuaire des artistes, 1895 (Gallica)

NÉCROLOGIE

"On annonce la mort de M. Durdilly, inspecteur général de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique." Le Figaro, 08/06/1883, p. 3 (Gallica)

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos et surtout éditeur de musiqueet imprimerie ca. 1880-1913

DURDILLY V. et Cie, 'Au Comptoir Général de Musique' (**1880)(**1881)

DURDILLY-DUBEL (**1883)

DURDILLY V. et Cie, 'Au Comptoir Général de Musique' (**1884)(**1885)(***1885)(*1887)(**1888)(*1893)(*1895)

1894 - "Vendeur: Durdilly (Dordilly dit) - Acquéreur : Durdilly (Dlle Dordilly dit) - Droit : Lefrère, 46, Provence - Entrée en Jouissance : 10 janv. - Fonds vendu : Edition de musique, 11 bis, b. Haussmann." Archives commerciales de la France. Journal hebdomadaire, 17/01/1894, p. 72 (Gallica)

1894 - "Paris.— Formation. — Société en commandite DURDILLY et Cie, imprimerie typo-lithographique et zincoqraphique, expl. d'un brevet retalif à une machine à imprimer la musique, 42, Martel. - 30 ans et 122 jours. - 300,000 ir. dont 60,000 Ir. en commandite. - 22 mars 94 - G.T." Archives commerciales de la France. Journal hebdomadaire, 11/04/1894, p. 446 (Gallica)

1895 - "Paris. — Dissolution. — 27 nov. 95. — Société DURDILLY et Cie, éditeurs de musique, 11 bis, b. Haussmann. —L. Mlle Durdilly. — 27 nov. 95. — L." Archives commerciales de la France. Journal hebdomadaire, 04/12/1895, p. 1506 (Gallica)

DURDILLY Ed. F. (*1905)(*1909)

DURDILLY (Mlle.) (*1905)(*1906)

Vers 1909 succ. par Ch. HAYET (fondation en 1878)(graveur de musique), 'éditeur et marchand de musique (*1909)(*1913).

 

11 bis, boulevard Hausmann (*1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(***1885)(*1887)(**1888)(*1893)(*1896)(*1902)(*1905)(*1906)(*1909)(*1913)(*1944)(arr.9), 8, rue Lamartine (*1893)(arr.9), 12, rue Martel (*1895)(*1897)(arr.10), 24, rue Milton (*1913)(arr.9), Paris
DUREILLES L.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. ??

 

Paris
DURET 'Fabricant de pianos' ca. 1849

Époux de FRIAND (1849)(10)

 

4, ruelle Pelée (1849)(10)(arr.11), 18, rue Saint-Pierre (1849)(10) Neuilly sur Seine, Paris

 

DURET 'Facteur de pianos' ca. 1848

Époux de PERRINEL (1848)(10)

 

4, ruelle Pelée (1848)(10)(arr.11), 5, rue du faubourg du Temple (1848)(10)(arr.11), Paris

 

DURET François Marie

(1824 - ?)(10)

'Facteur de pianos' ca. 1844  

134, rue du faubourg Saint-Antoine (1844)(10)(arr.11), Paris

 

DURFORT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909-10

Succ. par ANGLES (*1909)(*1910)

 

23, rue Dauphine (*1909)(*1910)(arr.6), Paris
DURIEUX L.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913

 

61, Grande-rue  (*1913), Enghien-les-Bains
DURON  

'Facteur de pianos' ca. 1909

Successeur de ROUGET

DURON & Cie (*1909)

 

5, rue Saint-Pantaléon (*1909), Toulouse
DURON  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos, ca. 1860-70

 

Paris
DUSART H. - BOUTEMY  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1897) Raismes (Valenciennes)
DUSART & CARTIGNI  

Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 1909

Succ. par DELEMOTTE (*1909)

 

185, rue Pellart (*1909), Roubaix
DUSCHEN Frères  

 

'Manufacture de pianos' ca. ?? Paris
DUSOUCHAY  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893

 

54 bis, rue de Clichy (*1893)(arr.9), Paris
DUSSAUX Jean François
| DUSSEAUX
 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1829) Paris
DUSSAUX et Cie  

1916 - "M. Dussaux, fabricant orgues et pianos de Saint-André, ensuite à Lille, serait reconnaissant aux personnes rapatriées qui pourraient donner quelques renseignement, sur sa famille restée à Lille. Frais remboursés. Écrire : A. Dussaux, rue Frigori, 15, Rouen." Bulletin des réfugiés du département du Nord, 26/01/1916, p. 4 (Gallica)

"M. Séquiès (A.), directeur à la Manufacture d'Orgues et Pianos, 1, rue Châteaubriand, Lille, serait reconnaissant aux personnes rapatriées qui pourraient donner quelques renseignements sur sa famille restée à Lille. Frais remboursés. Ecrire : A. Séquiès, 133, boulev. Brune, Paris." Bulletin des réfugiés du département du Nord, 16/02/1916, p. 4 (Gallica)

 

Pianos droits et orgues

'Fabricant d'orgues et de pianos' ca. 1913-16

rue Emile Desmet (**1913), 1, rue Châteaubriand (**1913)(1916), 15, rue Frigori (*1916), [Saint-André-lez-] Lille
DUSSEAUX J.  

"MANUFACTURE D'EXCELSIOR ORCHESTRE." (*1909)

 

'Facteur de pianos', deuxième partie du 19ème siècle. Paris
DUSSEAUX et Cie  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913

Sté. Anon. Anc. Etablissements DUSSEAUX et Cie

"Orgues-orchestrions et pianos automatiques."

 

rue Chateaubriand (*1913), Lille
DUTARTRE  

'Facteur de pianos' ca. 1865

Dutartre, fabricant de pianos, rue Saint-Maur, 46, ou 146. Mlle Renard, chez ses père et mère, à Laqueue-en Brie, (Seine-et-Oise). L'Indicateur des mariages de Paris, 02/07/1865, p. 3 (Gallica)

 

46 ou 146, rue Saint-Maur (***1865)(arr.11), Paris
DUTERTRE 'Facteur de pianos' (*1862) Boulogne-sur-Mer
DUTREIX Auguste  

'Facteur de pianos' ca. 1859

Époux de LIENARD Marguerite (1859)(10)

 

58, rue de Rochechouart (1859)(10)(arr.9), Paris
DUVAL C. P.  

Fournitures pour piano : chevilles, pointes, agrafes, etc.

Médaille de deuxième classe Paris, 1855 | Médaille de bronze Paris, 1867 | Médaille d'argent Paris, 1878

59, rue du Faubourg-Saint-Martin (1855)(arr.10), 52, rue de Dunkerque (1878)(arr.9), Paris
DUVAL René  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-22

'Réparations de pianos' (*1913)

95, rue de Montreuil (*1913)(arr.11), 42, rue de la Vega (*1922)(arr.12), Paris
DUVEAU Père et Fils  

Facteur et/ou marchand de pianos  ca. 1876

DUVEAU Père et Fils (y1864)

DUVEAU Fils (*1876)

 

7-9, rue du Palais (*1876), La Rochelle
DUVERDIER François 'Facteur de forte-pianos', fin 18ème  

rue de la Harpe (*1783)(arr.5), Porte du Faubourg Saint-Jacques (*1779)(1783)(1784)(1)(arr.14), Paris

 

DUVERNAY A.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
DUVERNOY  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1829) Paris
DUVIVIER Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris / Nièvre
Sources :

  

(*1777): 'Almanach musical, Volumes 3-4', 1777, p. 213-220

(*1779): 'Almanach musical, Volumes 5-6, 1779', p. 226

(*1783): 'Almanach musical', Volumes 7-8, 1783, p. 2099-105

(**1783): 'Ouverture et petits airs arrangés pour le clavecin et le forte piano ou pour la harpe', M. Lasceux, Pasquale Anfossi, 1783, p. &(Gallica)

(**1786): 'Almanach général des marchands, négocians et armateurs de la France', 1786, p. 509-510

(y1787): 'Le Journal de Rouen, 24/03/1787, p. 5

(*1788): 'Calendrier musical universel', Minkoff Reprints, 1788, Volumes 9-10, 1788

(**1788): 'Journal politique, ou Gazette des gazettes', 1788, p. 81-82

(***1789): 'Almanach musical', Volumes 9-10, 1789, p. 327 (2889)

(*1798-1799): 'Almanach du commerce de Paris', 1798-1799, p. 239 (Gallica)

(*1799-1800): 'Almanach du commerce de Paris', 1799-1800, p. 104+169 (Gallica)

(*1800-1801): 'Almanach du commerce de Paris...', 1800-1801, p. 94 (Gallica)

(*1802): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1802, p. 83-84 (Gallica)

(*1803-1804): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1803-1804, p. 78-79 (Gallica)

(y1804): 'Le Journal de Rouen', 10/10/1804, p. 4

(*1805): 'Almanach du commerce de Paris, des départements de l'empire français et des ...', 1805, p. 58

(*1806): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1806,p. 178-179 (Gallica)

(*1807): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1807, p. 160-161 (Gallica)

(*1808): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1808, p. 164-165 (Gallica)

(*1809): 'Almanach du commerce de Paris, des départements de l'Empire français, et de ...', 1809, p. 220-221

(**1809): 'Almanach historique de Marseille... contenant... un précis historique sur l'origine de Marseille,... la liste des antiquités... On a eu soin d'y joindre le porte-feuille d'un inconnu', 1809, p. 221 (Gallica)

(x1810): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1810, p. 238-239 (Gallica)

(*1811): 'Almanach du commerce de Paris, des départemens de l'empire français et des ...', Jean de La Tynna, p. 259

(*1812): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1812, p. 253-254 (Gallica)

(*1813): 'Almanach du commerce de Paris', 1813, p. 254 (Gallica)

(*1816): 'Almanach des 25 000 adresses de Paris pour 1816'

(*1817): 'Almanach des 25000 adresses des principaux habitans de Paris ...", D. H. Henri Wissemans, Panckoucke, 1817

(*1819): 'Annales de la musique ou Almanach musical: de Paris', Volume 1, 1819

(*1820): 'Almanach du commerce de Paris, des departemens de la France et des ...", 1820

(x1820): 'Almanach des 25.000 Adresses des principaux habitans de Paris ...', Volume 2, Henri Dulac, 18

(*1822): 'Bibliographie musicale de la France et de l'étranger ou Répertoire général systématique de tous les traités et oeuvres de musique vocale et instrumentale', p. 536 (Gallica)

(x1822): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1822, p. 447 (Gallica)

(*1823): 'Le Moniteur judiciaire de Lyon: organe des tribunaux et des annonces légales', 1823

(x1823): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1823, p. 351 (Gallica)

(*1825): 'Rapport du Jury d'admission des produits de l'industrie du Département de la Seine à l'Exposition du Louvre en 1823', Louis-Etienne-François Héricart de Thury, C. Ballard, 1825

(x1825): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1825, p. 137 (Gallica)

(x1826): 'Bazar parisien, ou Annuaire raisonné de l'industrie des premiers artistes et fabricans de Paris : offrant l'examen de leurs travaux, fabrications, découvertes, produits, inventions, etc.', 1826, p. 438 (Gallica)

(*1827): 'Bulletin universel des sciences et de l'industrie', Bureau du Bulletin, 1827

(**1827): 'Catalogue des produits de l'industrie française, admis à l'exposition', 1827

(***1827): 'Indicateur des habitants de la ville de Lyon', 1827

(x1827): 'Almanach du commerce de Paris', 1827, p. 132 (Gallica)

(**1828): 'Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale', Volume 27, 1828

(x1828): 'Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale', 1828, p. 566 (Gallica)

(*1829): 'Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale', 1829, p. 622-624 (Gallica)

(**1829): 'Revue musicale', volume 5, 1829

(x1829): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1829, p. 142 (Gallica)

(*1832): 'Almanach des 25000 adresses des principaux habitans de Paris', Panckoucke, 1832

(**1832): 'Annuaire des artistes français', Guyot de Fere, 1832

(*1833): 'Almanach du commerce de Paris', 1833